Avant, on avait les dîner de cons bavards, à Paris … mais c’était avant … maintenant c’est la saison des bonnes bouffes de connards baveurs

Placide Fillon Jouyet

Tout le monde ne peut pas être (au dîner de con des) sans dents – Crédit : Placide

Le menu du chic repas (trépas ?) des deux navets de choc (un seul navénarque à table, l’ancien Premier Ministre n’a pas usé ses shorts en flanelle sur les bancs de l’usine à hauts fonctionnaires politisés, lui) Fillon et Jouyet (payé sur note de frais #UMP, frais de bouche #Elysée, ou par l’un des exemplaires convives avec ses propres (sic) deniers de Judas ?), ça devait être un connard au sang bien (arroseur) arrosé.

Renaud Favier – 10 novembre 2014

Astérix

Rien de nouveau chez les Gaulois, hélas … – Crédit Goscinny Uderzo

Houston, we have a problem in #Paris, #France …

Françosi Holande Rain ManAu début du quinquennat de François Hollande, ses électeurs les plus lucides et les observateurs étrangers voulaient espérer que ce serait Jean-Claude Duss à l’Elysée, que sur un malentendu, ça pourrait marcher.

Quand il a nommé Manuel Valls à Matignon, tout le monde a voulu croire que la 2ème moitié du mandat serait moins pi(t)re.

Hélas, on est passé de « Les Bronzés sous la pluie » à « Rain Man is back, and he is bad » …

RAIN MAN

Renaud Favier – 11 octobre 2014

Alain Juppé fut (peut-être) le meilleur d’entre ceux de la génération mulot, mais on s’en bat les steaks qu’il ait acheté des Google Glasses

Alain Juppé

Froid … indubitablement, irrémédiablement froid …

Bernadette Chirac, dont on attend avec impatience le livre « Merci pour tous ces siècles » aux éditions First Lady, n’a guère la reconnaissance du ventre (vote ?) pour celui que ses condisciples de l’Ena surnommaient « IBM » et dont l’exil a sauvé la fin de vie politique de son mari.

La tempête dans le verre (à dentier) de « Oh ! » du RPR, suite à la déclaration de flamme de Bernie les pièces jaunes pour l’ex de l’Elysée (le traitre qui avait lâché Chirac parce que les sondages de Balladur étaient meilleurs, l(pportuniste prédécesseur de celui de maintenant dont le bouquin de l’ex fait grogner tous les fonctionnaires vendeurs d’humour politique, baver de jalousie tous les éditeurs de Paris, et pleurer de rire nerveux ses lecteurs et de honte les électeurs de son ex…emplaire), qu’elle prétend avoir tenu sur ses épaules pendant tout son mandat (avec NKM qui est l’égérie de Bernie, ces temps-ci, solidarité de sympathiques blondes filles de bonnes familles contre les communistes aux Champs-Elysées, probablement), jusqu’à l’inoubliable triomphe du mini Corrézien 2.0 de 2012 http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20140929.OBS0570/bernadette-chirac-alain-juppe-est-tres-tres-froid.html

Abraracourcix

Crédit : Uderzo Goscinny Dargaud

Dont acte, la génération Minitel made in France, mulot à l’Elysée et Bull Micral pour tous, c’était avant. On a échappé à l’homme à l’iPad rose, mais maintenant, les twittos des réseaux socialistes de l’exemplaire (faute d’expert en plaisirs, les militants du PS ont préféré un vieil éléphanteau insignifiant aux deux mamydermes, ç’aurait pu être pire, surtout que Montebourg était à la mode du temps de la primaire PS de 2011) ont réinstallé (les pires morts-vivants de) la génération Mitterrand à l’Elysée et dans toutes ses filiales (Jack Lang à l’IMA, c’était émouvant, même si on a eu peur un moment qu’il ne délocalise le binz à Marrakech, et Harlem Désir à Solferino, c’était hilarant même si les rois du casting du Parti ont fait encore plus fort (qu’avec Montebourg, Filippetti, et autres petits frangins du gros poucet exemplaire de maintenant) avec l’excellent Cahuzac à Bercy, le comique phobique Thevenoud dans le siège de tatie Bricq et la grinçante mamie Guigou à un sous maroquin pour qu’elle lâche la grappe à Mosco, parachuté à Bruxelles).

On est bien mal barrés dans la mondialisation qui n’attend personne, l’Europe du « que le moins mauvais gagne » et en France du toujours plus … d’impôts pour les sans dents avec boulot pas encore délocalisé, ni supprimé, ou petit patrimoine pas encore confisqué ou exilé …

jactalangelus2

Crédit : Uderzo Goscinny Dargaud

Tant que 99,9 % de supporters et indifférents auront le même rapport avec leurs 0,1 % de professionnel(le)s politicien(ne)s que les militants du foot envers le(ur)s joueurs exemplaires de l’équipe de France et/ou du Qatar PSG (l’OM, c’est autre chose, c’est un culte, ça ne se discute pas), et rejoueront éternellement le match de clochemerle 1 contre clochemerle 2 (au mieux la finale Saint-Etienne Bayern des poteaux carrés ou France-Allemagne à Séville), ou vice-versa, en se passionnant pour les championnats de France des déconomistes autosatisfaits et autres apprentis-sorciers du sociétal entre une partie de ping-pong de Tanguy et l’apéro au rosé pamplemousse devant téléfoot, Paris sera la capitale mondiale des exilés fiscaux et émigrés du boulot, des touristes en limousines et privilégiés avec chauffeurs passant de palaces rachetés par des étrangers aux carrés VIPeople des boites à footballeurs et médiacrates via les restaurants à 50 Euros la demi-douzaine d’asperges ou d’huitres, des millions de gratteurs de loto et pronostiqueurs de tiercé des villages gaulois regardant les trains passer vers ailleurs dans le monde réel, admirant les fonctionnaires grévistes par procuration et autres privilégiés plus ou moins notables tchatchant à la TV française, somnolant devant les tartuffes braillards aux assemblées sur Public-Sénat, et ne levant qu’un demi-oeil sur les jeunes excités s’agitant dans les rues sur les chaines d’info, et les massacres d’une certaine idée de la civilisation à peu près partout dans les mondes virtuels et réputés « indignés ».

dames2

Crédit : Uderzo Goscinny Dargaud

Quel gâchis, c’était bien la peine que de Gaulle se décarcasse.

de-gaulle1

Renaud Favier – 30 septembre 2014

PS : les petites phrases des Chirac, ça a toujours un succès fou …

Pour ce moment, tout va bien … dans le petit monde des libraires de Paris, #France

674857-the-book-merci-pour-ce-moment-written-by-french-president-hollande-s-former-companion-trierweiler-is

Selon la formule consacrée depuis le film « La Haine » (à peu près aussi édifiant pour la jeunesse que les Mad Max, ou les Millenium) : « Jusqu’ici, tout va bien … » pour l’éditeur du bouquin de la Trierweiler qui se vend comme des petits pains (on donne de la brioche à ceux qui n’aiment pas ça, c’est plus facile à avaler sans dents) chez les libraires qui en ont v(end)u d’autres, et les e-vendeurs.

merci-pour-ce-moment-le-fils-de-valerie-trierweiler-defend-sa-11253892aasfe

Les réalistes pensent que la maison d’édition et l’auteur ne voient que des avantages à l’énorme campagne de promo gratuite que font tous les libraires « frondeurs », twittos godillots plus ou moins sur mesures, et autres défenseurs (subventionnés et invités aux cocktails et festivals) d’une certaine idée de la culture au service exclusif du Parti, de sa propagande, et de ses dignitaires …

Trierweiler

Valérie Trierweiler revisite l’élément de langage, n’en déplaise aux militants dépressifs, et libraires au bord de la crise de nerfs entre la crise et le tsunami de daubasses imprimées qu’ils sont obligés de référencer pour tenter de lutter contre Amazon & Co qui les laminent, et la FNAC qui survivote en attendant d’être vendue (avant, les acheteurs se bousculaient pour ce genre de réseaux de boutiques avec pignon sur rue en salivant d’avance sur les profits de revente de l’immobilier et/ou en se satisfaisant d’un business commercial en apnée parce que l’immobilier grimpait de 10% par an zéro boulot, mais c’était avant que le marché immobilier se stabilise et que les grandes enseignes vendent leur foncier pour garantir leurs lignes bancaires) en vendant des cafetières nucléaires biobos aux robots consomma(c)teurs et des aspirateurs robots à obsolescence programmée aux biobos consommat(u)eurs, et vice-versa.

Bw1wLVGCEAAFDAI

 

Tout va bien … mais le pi(t)re reste à venir (avenir ?).

DSK Trierweiler France

A suivre … sur Twitter, facebook, et même #InRealLife …

Renaud Favier – 8 septembre 2014

 

Cécile Duflot balance … pour la promo de son bouquin de rentrée

cecile-duflot-photo-dr

Donc, l’ex ministre officieusement fumeuse de beuh (qui n’est pas légalisée en France, aussi étonnant que cela puisse paraître aux millions de parents de mômes drogués et autres consomma(c)teurs encourageant les trafics partout, la délinquance en France, et le sous-développement dans les pays producteurs pensant que « tout le monde en fume, sniffe, ou se pique, c’est normal »), et officiellement parmi les plus incompétents et nuisibles fusibles du premier gouvernement Hollande, crache le morceau sur son ex collègue Cahuzac (entre autres vacheries plus ou moins personnalisées) pour faire le buzz pour son bouquin …

Bof.

Tout le petit monde des dîners parisiens, pince-fesses politiques, et cocktails ministériels savait, bien entendu, au sujet de Cahuzac, les comptes à l’étranger et les mensonges … mais c’est comme pour les travers de DSK, les enfants cachés des morts, des vivants et des morts-vivants du politicosme multigame, et les dérives des notables amateurs de plaisirs interdits en France mais possibles à Marrakech ou autres aimants à VIPeople, VIPoliticiens et VIParisiensouProvinciaux, l’omerta tient lieu d’honnêteté chez ces gens-là …

Mais avec le nouveau changement de gouvernement, François Hollande va sûrement trouver des ministres plus exemplaires, cette fois (Elisabeth Guigou, qui aura bien monnayé son renoncement au poste de commissaire européen promis à Moscovici, ce n’est pas une innovation bouleversante ni du sang très neuf, mais c’est au moins une politicienne expérimentée, sinon compétente) …

http://renaudfavier.com/2014/08/26/valls-2-maintenant-ou-joe-bar-team-3-france-remaniement/

Renaud Favier - 26 août 2014

Où en est-t’on des chicaïas sur la réforme des régions sauce Hollande ?

Hub Regionalisation Réforme #France

Crédits : Hub

Bref, « on » a demandé son avis au Sénat pour la forme …

« On » laisse les bar(b)ons régionaux et le gauche #PS tchatcher face caméra pour le fun …

« On » cherche un élément de langage pour tirer un bénéfice du truc dans les sondages.

Et nous, tout le monde, on s’en fiche.

Le dialogue social(iste), c’est une méthode, mais ce n’est pas celle de Hollande, et cela n’a aucune importance.

Renaud Favier – 8 juillet 2014

 

#AllezFrance #AllezLesBleus et #AllezuneCertaineIdéedelaFranceenEurope

Football Coupe du Monde Brésil France Suisse

Nous autres, on sourit volontiers (des petits couacs) de nos neutres voisins helvètes …

Humour Suisse Football

… qui sont parfois encore plus bêtement prétentieux que leurs voisins Français …

Suisse France Football

… dont le supporter de foot HelvètAlpin n’est guère moins crétin que celui des Gaules …

toilette-but Football Humour

… dont l’écosystème footargenteux n’est guère plus exemplaire que celui d’en France …

Suisse Football Humour Chine Corruption Triche

… dont les veaux, vaches, cochon et couvé(e)s valent bien les nôtres (et les autres) …

Suisse Football Humour

Mais aucun Suisse pas débile plus profond que ses lacs au-dessus de tout soupçon, ni même Français résident en Suisse au bord d’yceux pour faire de la voile ou rafraichir ses vapeurs ou de piste de skis chics par amour des montagnes, pas troublé du neurone par un évènement très grave genre séisme sur le secret bancaire ou agité du bulbe par une violation des droits de l’homme chez un adversaire au foot (je dis ça, je pense pas du tout au Nigéria contre lequel le pays des donneurs de leçons à presque tous jouera lundi, surtout que sûrement Boko Haram a certainement libéré les otages sinon les bigots militants de ceux-ci ou contre cela et autres supporters politiques bienpensants de France profondément humaniste en twitteraient face caméra ou dans leurs panneaux d’affichage virtuels gente Huffington Post Paris, Slate ou Atlantico selon affinités, et encore moins à l’adversaire de la Suisse en 8ème dont je ne sais même pas qui c’est et on s’en bat les rognons de Paris à Marrakech via Londres et Bruxelles) ne trouve normalement civilisé de jeter un papier (ou un mégot, ou un chewing-gum, ou whatever petite saloperie ordinaire biodégradable en 2 ou 200 ans qu’un excellent Français, exilé fiscal revenu plus ou moins clandestinement ou réfugié politique, économique, gastronomique, climatique, médical, musical ou sociétal en France en train de brûler plus ou moins discrètement du diesel en panzer, des poubelles pour se dépenser, les bagnoles des autres, d’anonymes ou de ses copains bien assurés, ou des cartouches plus ou moins dangereuses sans penser à mal, jette comme les restes de son assiette de cantine subventionnée ou les objets ruineux, inutiles et/ou blinis, qu’il croit insuffisamment luxueux et/ou obsolète parce que ses potes en ont de plus clinquants, de plus gro(sse(s), sur la terre où se reposent ses morts et ceux des autres, entre sangs plus ou moins mêlés dans la poussière et plus ou moins grands secrets de tel(le) hiérarque ou tel état plus ou moins bien enterrés par les uns et les autres en bande organisée ou noyés sous des légions d’honneurs douteux/ses dans une repentance de crocodiles de tous âges et confessions, alors que son grand frère lui a signalé qu’il a un cendrier à chaque siège dans « sa »‘ bagnole, que sa mère lui a montré qu’il une poche à chaque fesse de « son » pantalon et même autour de ses roustons de petit con, et qu’en tout état de cause, ce qu’il pourrait faire de mieux avec sa gueule de petit braillard serait d’avaler ses saletés et de mastiquer sa langue la bouche fermée en récitant ses mantras les moins abruti(ssant)s, comme son père aurait pu lui apprendre à faire s’il ne passait pas lui-même sa vie à jouer les allocs au PMU, on ne s’était pas envolé après avoir tiré sa mère entre une prière au Dieu du choix de ses parents et/ou autres gens d’influence, et une insulte plus ou moins vulgaire à une certaine idée des droits et devoirs de l’Homme entre le café et les commentaires du match par la fille sexy de Canal qui va partir conseiller l’Elysée, par les sportifs bien membrés entre les dents au comptoir, et par les experts (c’est comme un commentateur, mais intermittent bien payé, pas grassement salarié en CDI) sur Téléfoot.

Suisse Twitter Humour Football Supporter

Allez eux (les Helvètes) ! … tant que c’est pas contre les Bleus (les nôtres de France, parce que si ceux d’Uruguay ont été dégagés hier par une Colombie costaude, il reste ceux d’Argentine qui sont loin d’avoir perdu contre la Suisse mardi, au cas où on se qualifierait contre le Nigéria lundi, étant souligné que si les Suisses mettaient les fesses rouges aux Argentins, ils auraient une voie royale devant eux pour arriver en finale … où il pourraient rencontrer la France … si nos gars ont assez de chance, de talent, de vailance et d’envie de « La Gagne » plutôt que l’esprit fonctionnaire) !

Renaud Favier – 29 juin 2014

PS : ceci twitté, si les supporters des Bleus de France sont un quart de poil de coq gaulois moins fins, distingués et fair-play que ceux des Rouges de Suisse, en général, on a vu bien pi(t)re (violent, hystérique, communautariste et/ou ordinairement haineux pour ne citer que les plus sympas avec les pompiers, les moins violents envers tous et contre tout, les moins drogués par tous les trous, et les moins coûteux en tout notamment frais de police, réparations et primes d’assurance) urbi à Paris et orbi ailleurs pas seulement au pays de la CGT spectacle et depuis le début de la Coupe, et pas seulement du côté de Belo Horizonte où les militants et zélotes Brésiliens qui ont sifflé l’hymne du Chili se sont montrés encore plus médiocres que leurs joueurs furent décevants, et auraient mérité que Dieu cesse de soutenir le(ur) Brésil et de faire bouger les poteaux, sinon les lignes du football classique, pour empêcher le Chili de marquer hier, au moins pendant les tirs au but que le Chili a tristement perdus après avoir mérité de gagner le match.

Allez les Bleus quand même !

Burki foot