Inaction-Rédaction (d’éléments de langage) : mâtin, quelle méthode !

Bon, les sondages sont un peu tièdes, mais cela n’a aucune importance à presque 2 ans des municipales. Reculer pour mieux sauter,c’est  comme quand Obama a fait exprès de rater son 1er débat. La méthode pour réussir, on apprend quand même au moins ça, à l’ENA.

Le plus tendance, maintenant, surtout pour pouvoir faire des notes bilan en deux parties comme à ScPo (et au gouvernement, encore qu’avec tous les courants intra-PS et intra-EELV, il y bien plus de deux Partis), et en une page maxi (hors annexes, en français sinon elles ne sont même pas pas lues) comme aux ministères depuis que les jeunes consultants (c… sultans ?) anglo-saxons payés à prix d’or ont expliqué aux vieux fonctionnaires de tus grades et âges comment (ne pas) travailler mieux, c’est la bonne vieille méthode "Inaction-Rédaction d’éléments de langage", renommée par le bouffon officiel du Parti : "Méthode du Grand Camarade Président Hollande qui m’a fait Roi de Solferino et pourrait même me nommer (premier) ministre un jour sur un malentendu s’il n’est pas obligé de décider une dissolution hasardeuse avant à force de laisser dire et faire faire tout et son contraire et pire encore du moment que c’est globalement incohérent, dangereux et très insatisfaisant pour la plupart de tout le monde et que c’est en début de mandat avant glaciation et retour au mode promesses pré-électorales". Ceci écrit, l’excellentissime Harlem n’en est pas à sa première pâmoison devant la méthode #Hollande, mais à ce point, ça devient préoccupant, dirait Audiard : http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Le-PS-salue-la-methode-Hollande-sur-la-scene-internationale-_6346-2080477-fils-tous_filDMA.Htm …

Au jeu inaction-rédaction, il y en a qui sont plus (l)égaux que les autres : Valls, par exemple, il triche un peu en faisant vraiment des vrais moulinets des bras et en filant de temps à autres, sur un malentendu, une claque à un problème avant de passer à autre chose, pour ne pas prendre de risque politique majeur, dés que ses collègues, des twitlitants, puis les médias l’accusent de faire son job. Ceci dit, certains Roms ne sont pas mécontents qu’il ne passe pas trop de temps sur chaque sujet et qu’il aille voir un peu en très grande banlieue sud si le poisson pour la bouillabaisse ne pourrit pas un peu de la tête.

Montebourg, lui, il fait très attention à ne surtout rien faire, mais toujours avec des caméras et il ne fait jamais de rapports écrits, alors ça agace ses collègues qui prennent la peine de faire copier-coller par leurs stagiaires les textes que les lobbyistes leur envoient par e-mail. (Ceci dit, Montebourg, il a raté l’ENA et il croit avoir écrit un manuel d’économie en copiant-collant des twits du FDG, mais il avait fait un mariage chic dans l’Ouest parisien, alors pour boire un thé en faisant glousser des veilles dames riches à chéquiers faciles, il doit être très bien : il faudra envisager de le mettre au Budget au remaniement, en le briefant bien sur les TV dans les résidences secondaires déjà taxées une ou deux fois au moins, parce que sur des sujets compliqués comme ça avec un enjeu de 2 Euros par tribuable, même Cahuzac qui est au moins Bac+7 s’emmêle les crayons.).

Il y a aussi des sujets plus favorables que d’autres, pour la méthode : la drogue, par exemple, on laisse (demande à ?) un ministre dire un truc qui fait plaisir aux consommateurs, cultivateurs, transporteurs, trafiquants, distributeurs, blanchisseurs et tout ce petit monde plus ou moins mondain (on parle de près de 200 000 excellents Français qui vivraient de la filière, sans compter la police anti-drogue, les avocats spécialisés, les salariés d’assoces anti-beur, les cliniques de désintoxication, les croque-morts, les psy, certains ministres qui feraient mieux de tourner leur clavier à twit aussi longtemps que leur langue avant de causer sur des sujets hors de leur job public, les animateurs TV exemplaires qui remplacent les profs et les parents pour les mômes qui ne vont pas à l’école mais ne perdent pas leur temps en famille, et tous ceux qui sont en principe chargés de contribuer à l’éradication du fléau), on attend que tous ces excellents citoyens électeurs décident une bonne fois (foi ?) pour toute de "bien" voter la prochaine fois, et puis on laisse (demande à ?) l’impétrant(e) rédiger un twit, avec ou sans photo et recette du chili con carne, pour enterrer le sujet (nous sans avoir créé une grande commission ou un haut groupe de travail pour préparer des éléments de langage et un projet de méga-conférence ou mini-grenelle à une date à vérifier avec le secrétariat général du Conseil Economique, Social et Environnemental dont les experts en tout invités de rigueur à tous les machins parisiens pour le dialogue social, environnemental et pas très économique avec les cocktails au champagne et les indemnités aux membres des commissions, connaissent bien le chemin, maintenant, et apprécient le lieu parce que les chauffeurs peuvent attendre devant). Ceci dit, débat sur la toxicomanie n’était pas au coeur des campagnes électorales françaises en 2012 (autres chats à fouetter ?) et la majorité actuelle n’avait rien promis, alors wait & see … aussi ?

Quant aux diplomaties (économique comme pour le commerce extérieur, la promo de l’attractivité ou la lutte contre le protectionnisme, ou normale comme au Congo, à l’ONU ou en Syrie) dont on ne parle plus ; à l’écologie et au nucléaire dont on ne parle plus ; au sport, au logement, au mariage et à la compétitivité pour tous dont il vaut mieux ne plus parler, même méthode : tant que les Français qui ne se sont pas encore exilés ou bien incrustés dans des niches à #geonpi y perdent juste leur chemise, leur latin, leur emploi et le budget pour payer la scolarité gratuite pour tous des mômes, mais qu’il leur reste de quoi payer l’ISF, la CSG, la TVA, l’IR, l’IS et tous les restes fiscaux, et, surtout, que le gouvernement s’amuse alors qu’il n’espérait pas une seconde gagner les élections sur un malentendu (il faut dire que les droites et centres ont bien joué le coup en sabotant la candidature de Sarkozy pour essayer de gagner avec d’autres champions en 2017, conformément à la méthode qui avait si bien réussi en 1981, et on ne change surtout pas, chez ces gens-là, une méthode qui fait perdre la France comme en 40 et sûrement déjà avant, la crédibilité du pays, la confiance des citoyens et la moindre chance d’avenir pour les générations futures, mais peu importe du moment qu’il y reste assez de fromages pour tous les ratants et qu’on est à peu près certain d’avance que les gagnants vont tellement foire le groove qu’il finira bien par y avoir une alternance) et que toussa-touça se fait pour la justice, l’environnement, le dialogue social, la compétitivité exemplaire et la trajectoire kivaonsaipaoumaionyvavitenklaxonnan, zyva ! Ceci écrit, Fabius a plein de objets d’art hérités non soumis à l’ISF ; casseroles à commencer par celle du sang contaminé même s’il n’était que responsable défauts, comme tout le monde surtout les autres,  mais il a un sens de l’humour pince-sans-rire aussi décapant que celui de Hollande, et en plus, comme il n’a à peu près rien à faire et qu’il a une efficace méthode perso pour ne jamais être responsable de rien kivamal, il peut passer son temps à rigoler, lui.

C’est pas avec la méthode Sarko-Attali que ça réformait aussi vite et bien : ils sont dopés au chili con carne, ou quoi, à la promo Voltaire ?

Mais, ça fait un moment qu’on n’a pas entendu Moscovici twitter : ça doit être qu’il a trouvé une bonne méthode Hollande contre la crise économique. Ou alors, qu’il cherche encore la trajectoire de compétitivité et prospérité à visage humains pendant que les autres ministres font le buzz et que les barons provinciaux du PS préparent le retour au Moyen-Âge avec une Europe des indépendantismes régionaux (c’est sûr que la ruine des régions espagnoles encore pire que celle l’état central, et pas perdue pour tout le petit monde politique, bien entendu, donne envie aux syndics de faillites et autres consultants en organisation d’origine de pays qui ont assez intérêt à ce que l’Europe végète) à la mode en ce moment, à Paris et en grandes banlieues, surtout maintenant que la Belgique a levé le tabou de la partition (enfin, regardons quand même le dossier de l’ex-Yougoslavie quand les Slovènes ont voulu rejoindre l’UE, avant de prendre les choses à la légère et de filer l’indépendance à la Corse et au Sud de la Loire) et que la vision politiquement correcte en France de maintenant pour l’Europe de demain est en train de devenir celle d’une Grande Suisse confédérant des régions/cantons germanophones et/ou nordiques riches et travailleurs, et des ClubMeds et assimilés genre France non germanophone, Espagne non germanophone, Grèce et Sud de l’Italie, pauvres et pas travailleurs mais assistés par les riches sur financement FMI et bancaire (parce que si on demande à l’Allemagne il va falloir bosser, voire même rembourser, ce qui serait encore plus difficile surtout qu’on continue tous à faire semblant de croire qu’un ClubMed peut vivre heureux et bien nourris sans bosser avec nettement plus de 3% de déficit alors qu’on est tous en pleine crise et déjà endettés à 90% et que la limite maastrichienne de déficit budgétaire de 3% a été définie en d’autres temps bien meilleurs, d’autres circonstances bien plus favorables, comme une limite extrême pour des pays pas horriblement endettés à très nettement moins que 60% du PIB, en croissance solide et entourés de pays clients eux-mêmes en croissance et fournisseurs d’énergie, tee-shirts, fromages, tomates, eaux gazeuses, huile d’olive, jus de pomme et bagnoles pas chères, avec des ports pas toujours en grève pour recevoir les iPhone et envoyer le bois brut se faire couper en Chine, et des aéroports pas arrêtés quant il neige pour envoyer les crevettes vivantes se faire cuire un oeuf et éplucher au Maroc), que les féodaux soient plus ou moins vassaux de Normal 1er, ou ligués plus ou moins ensemble directement à Bruxelles, peu importe, toutes les méthodes perdantes sont bonnes à prendre et l’expérience a montré que pour qu’il y ait Renaisssance, un âge plus ou moins ténèbreux avec guerres de religions, grandes pestes importées, famines et invasions plus ou moins barbares, entre autres joyeusetés, peut être indispensable. Ceci écrit, ça pourrait être pire si l’Allemagne changeait de méthode et partait aussi en vrille (en plus, quand les Allemands partent en vrille, ils le font très méthodiquement, à l’allemande, et ça peut être plus dangereux pour l’Europe que quand les comiques gaulois s’amusent dans leur village qui fait sourire tous ceux qui ont le temps et le goût de regarder ce qui s’y passe, ceux qui y passent, ce qui y trépasse …).

* * *

Méthode pour + de #Compétitivité #France : moins de paris, moins d’avocats procéduriers, moins de professionnel(le)s, mais plus de sport

Méthode pour enfumer les zélecteurs vraiment lapins crétins : faire semblant de proposer #ISF oeuvres d’art et bien entendu reculer à temps

Méthode p. #compétitivité #France #PME : moins dépenser en avocats fiscalistes et consultants en crédit d’impôt, juste investir normalement

Méthode proposée pour #compétitivité : ne pas non plus oublier que les pays déjà plus compétitifs ont de meilleures méthodes pour progresser

Méthode proposée pour #Compétitivité : offrir des séminaires aux acheteurs de Porsche p. leur dire pourquoi leurs mômes n’ont plus de boulot

Espérons que la Porsche de l’avocat corse mitraillé n’a pas été atteinte, les pièces coûtent un bras de patriote économique sur ces caisses

La méthode "Inaction-Rédaction d’éléments de langage", sur Choc de #compétitivité #France, ça fait "Trajectoire de con(pétitivité en)fiance"

Bref, si on est avocat en Corse, il vaut mieux faire blinder un Dacia Duster qu’acheter un Panzer Porsche, si on a un pouvoir d’achat d’émir

Bref, la différence entre "parlementaire" et "parlementeur", c’est juste selon qu’on est sympathisant du parti de l’élu qui parle, ou pas ?

Cela ne sert vraiment à rien d’avoir une #Porsche en Corse : ça roule plus vite que les gendarmes mais pas plus que des tueurs à moto

Tout le monde le voulait mais maintenant qu’on l’a, on est un peu déçus…finalement l’Iphone 5, c’est un peu comme François Hollande… Retweeté par Renaud Favier

Et la tête de Hollande quand il a entendu Merkel annoncer la possibilité d’une baisse des impôts en Allemagne pour booster la croissance … Retweeté par Renaud Favier

François Hollande et les socialistes ont fait croire aux Français que nous pourrions sortir de la crise sans douleur et sans effort #Caen Retweeté par Renaud Favier

Hollande à Dakar: "Ségolène est née a Dakar, est pourtant elle n’est pas noire …comme quoi quand on veut, on peut ! "#VintageMinuteBlonde Retweeté par Renaud Favier

On sent que Hollande est tenté par une baisse des charges mais embarrassé : comment faire sans dire que Sarkozy avait raison #Caen Retweeté par Renaud Favier

14ème sommet de la francophonie à Kinshasa : "Le français, c’est une langue africaine", selon François Hollande. #kinshasa #francophonie Retweeté par Renaud Favier

La popularité de Hollande en chute libre http://huff.to/WggLXh Retweeté par Renaud Favier

Hollande et Ayrault continuent leur descente dans les sondages http://lemde.fr/WseHdo  Retweeté par Renaud Favier

Hollande a inventé l’inaptocratie : un système de gouvernement où les moins capables de gouverner sont élus par les moins capables de produire Retweeté par Renaud Favier

On est où ? Sur D8, Audrey Pulvar assure que Hollande ne pourrait pas s’en sortir avec un PM à "forte personnalité" et cite… Montebourg. Retweeté par Renaud Favier

Budget Hollande : les entreprises au bord de la rupture – Blog Dominique Seux http://echo.st/a11858  via @LesEchos Retweeté par Renaud Favier

Zapping : Hollande en Afrique, le hors-champ des caméras du "Petit Journal" de Canal+ http://bit.ly/ROtifg Retweeté par Renaud Favier

La méthode Hollande : "justice sociale " ou simple clientélisme ?: La justice est un grand principe. http://bit.ly/VFNS6E Retweeté par Renaud Favier

Hollande a trouvé une très bonne méthode pour détourner l’attention des Français: Il s’attaque au terrorisme! Bonne idée Retweeté par Renaud Favier

Discours de F Hollande sur l’école : le Chef de l’Etat, fidèle à sa méthode, n’a assumé aucun choix difficile via @ump http://www.u-m-p.org/actualites/espace-presse/discours-de-francois-hollande-sur-lecole-le-chef-de-letat-fidele-a-sa-methode-na-assume-aucun-choix-difficile-7674910 … Retweeté par Renaud Favier

#Christian #Bourquin #Languedoc-Roussillon Décentralisation : la méthode Hollande agite à gauche et agace à …http://hitft.hithot.cc/fr_FR/Christian+Bourquin/ … Retweeté par Renaud Favier

Malgré méthode Coué et langue de bois de @dassouline le score de la motion de @harlemdesir soutenu par Hollande Ayrault Aubry est mauvais. Retweeté par Renaud Favier

Méthode #Hollande taxomania! Pour #francetv on augmente la redevance plutôt que de réformer dans un #PAF à 24 chaînes ! Retweeté par Renaud Favier

La Grèce s’approche. Retraite complémentaires en faillite. En 2015, avec la méthode Hollande, les retraités vont trinquer http://twitdoc.com/1I3E Retweeté par Renaud Favier

#Hollande à élevé la méthode du non choix en théorème appliqué au respect de la réalité. Jusqu’à ce que la réalité lui claque la porte au nez Retweeté par Renaud Favier

Méthode Hollande : 1 directive de 56 que les enseignants contestent depuis 56 ans : pas de devoirs à la maison ! le changement c’est hier… Retweeté par Renaud Favier

Menaces de mort sur Hollande… C est la méthode Observatoire 2.0 ! Retweeté par Renaud Favier

Paix à l’âme de l’avocat corse dessoudé cette nuit, mais on peut aussi faire avocat de fraudeurs fiscaux à Paris si on aime la vie paisible

Ça discute sur les liens recherche-PME. Problème d’incitation pour des recherches appliquées. Idem pour le transdisplinaire. #AssisesESR Retweeté par Renaud Favier

En fait, #BFM est à l’info ce que Nostalgie est à la musique : une radio pour ceux qui n’aiment pas les bruits d’aujourd’hui @bfmbusiness

Avant #Baumgartner #Stratos, le Base-Jump depuis un immeuble ou une falaise, c’était "stylé". Mais c’était avant. http://wp.me/p23TvS-gQ 

Ouf ! Fifty Shades of Grey, le bestseller érotique p. femmes arrive demain en français. Sinon, Cinquante Chats de Gris http://wp.me/p2LP8P-W  Voir la photo

#Budget de combat, vaste programme… en tout cas, même si c’est du flan, ça va occuper les parlementeurs #PLF2013 #QAG http://wp.me/pJjbe-5qa 

Doper #compétitivité en copiant ce que les concurrents font depuis 20 ans dans des filières déjà saturées, ça peut marcher, ou pas … http://lnkd.in/MVQCE4 

Rappelons @ commission #Gallois que les Français ne sont pas stupides, leurs concurrents non plus #compétitivité http://lnkd.in/MVQCE4 

C’est pas avec Sarko et Attali que ça réformait #France aussi vite et bien, ils sont dopés au chili con carne, à la promo Voltaire ?

En même temps, la filière cannabis est un business au noir presque comme les autres en #France, juste plus compétitif http://www.youtube.com/watch?v=0SQDdU1V6iU … Voir la vidéo

Si #Peillon se mettait @ Chili con carne, les sondages de #Hollande et #Ayrault baisseraient peut-être moins vite http://viadeo.com/s/q0Rh9 

Ce soir variation sur thème de la #compétitivité à la TV : en principe, le sujet de l’exposé sera "Fesses rouges pour Bleus" #Football #France

Merci Libé @liberation_info, je me demandais si j’avais un problème de neurone sur le sujet #ISF oeuvres d’art mais "grotesque" me rassure

Il est probable que si les ministres tiraient moins de balles dans les pieds du PM et du PR, leurs sondages seraient meilleurs … http://lnkd.in/YV_jrE 

On estime à 200 000 équivalent-emplois, hors blanchisseurs et sympathisants, la filière #Drogue en #France … http://lnkd.in/YV_jrE 

Donc, après #écologie et #école#PSA et #Florange#Syrie et#Congo, maintenant même le souci de #drogue est réglé ? http://wp.me/pJjbe-4iI 

3700 e-lecteurs pour le #eBook malgré des phrases trop longues et pas assez de prêt à penser " #Compétitivité 2012" http://www.youscribe.com/catalogue/livres/ressources-professionnelles/competitivite-2012-1822197 …

Ouf ! A part le ministre de l’éducation qui discutaille, toute la #France est contre le #cannabis, regardons Easy Rider http://www.youtube.com/watch?v=bvLpJod8nt0 …

Il faudrait que le gouvernement choisisse quelle expérimentation sociale il veut mener en #France : les Soviets ou Woodstock ?

Quelqu’un a compris l’argument de Filippetti contre #ISF sur les oeuvre d’art ? Que les héritiers exportent leurs collections, et alors ?

En même temps, si Romney ne fait pas la différence entre hublot et fenêtre, ça nous redonnerait une chance en #compétitivité s’il gagnait

En même temps, si même EDF achète des BMW à ses cadres, pas la peine d’expliquer à PSA comment fabriquer des Dacia Duster #compétitivité

En même temps, si c’est pour laisser le #Qatar etc coloniser #France, inutile d’acheter un n-ième rapport sur #compétitivité http://wp.me/P23TvS-1H 

En même temps, si #France découvre seulement en 2012 la #compétitivité hors-prix, le mieux, c’est de vendre le pays à #Allemagne http://wp.me/P23TvS-2 

Pour ceux qui ont fini la leçon 1 "il n’y a pas que coût salarial, dans le prix de vente", on peut passer à #Compétitivité 2012 #eBook http://www.youscribe.com/catalogue/livres/ressources-professionnelles/competitivite-2012-1822197 …

L’Armée suisse s’entraîne pour parer les risques de chaos social en Europe. On en parle dans les @Decodeurseco sur #bfmbusiness à 20h15 Retweeté par Renaud Favier

le Base Jump de #Baumgartner, par rapport au vol du Mont Blanc du 19 août en parapente, c’est bien, mais moins poétique … http://wp.me/p23TvS-gQ 

En même temps, un Autrichien qui saute en parachute, quand on a vu Schwarzenegger dans Total Recall, c’est banalhttp://viadeo.com/s/qLj82 

Cela a peut-être déjà été dit, mais "Bravo pour l’exploit & Merci pour le rêve" @ Felix #Baumgartner #Stratos http://wp.me/p23TvS-gQ 

"Les exploits font rêver, lorsqu’on franchit une barrière, on en trouve une autre un peu plus loin" (Patrick Baudry). #Baumgartner #Baudry Retweeté par Renaud Favier

Quelqu’un a pensé à dire juste "merci" à Felix #Baumgartner ? Thx, Danke, Merci for just being w/ Neil Diamond "Be" ;-) http://www.youtube.com/watch?v=L4eOIS9DFm4 …

* * *

Renaud Favier, 16 octobre 2012 (nb cliquer sur la toute dernière image tout en-bas du billet du blog pour l’extrait Youtube de la fin du film dont les extraits sont cliquables sur les images plus haut, mais c’est assez poignant, ne pas le faire si on est en pénurie de Prozac ou si on a lu un discours de François Hollande ou de son adjoint il y a moins de 2 heures).

Ceci écrit, qu’on soit méthodique (méthodiste, c’est encore autre chose) ou pas, on peut twitter télécharger sur Amazon (et lire sur Kindle si on n’a pas de iPad, iPhone, iMac ou MacBook) quelques eBooks sur le monde réel ici et maintenant tel qu’il va (ou pas) vraiment, pour se préparer avec humour mais sérieux à la France, à l’Europe et au monde tels qu’ils approchent à vitesse encore un peu plus déraisonnable qu’une joli coupé RCZ ou une Alpine à pleine bourre sur circuit pendant le salon de l’Automobile de la Porte de Versailles (avant, on disait “Mondial”, mais c’était avant que ceux de Shanghaï, de Séoul, de Sao Paulo et bientôt Varsovie, Prague et Istambul n’aient gagné la bataille de l’automobile dans la guerre économique et qu’on parle de le délocaliser au Maroc comme tous les restes, maintenant que la France est officiellement en crise et qu’on ne voudrait pas imposer des heures sup aux douaniers de Roissy ou aux fonctionnaires du STIF/RATP déjà obligés de lire tous les compte-rendu du dialogue social dans leur administration, de participer à des séminaires d’information sur la vie après les plan sociaux et les contrats de générations, et de perdre du temps à remplir les formulaires de RTT en 3 exemplaires parce qu’il n’y a plus de budget pour remplacer l’imprimante en obsolescence pré-programmée pour laquelle on avait acheté 5 ans de stock de toner d’avance via un intermédiaire qui avait des fournisseurs en Belgique mais qui ne reprend bien sûr pas la marchandise incompatible avec l’imprimante qu’on achètera quand in y aura des crédits) depuis que l’écologisme globalement responsable s’est noyé à Copenhague, qu’une certaine idée de la politique française n’est pas sortie blanche comme neige de 40 ans de hautes certitudes inefficaces de la suite d’un certain Sofitel, et qu’il a fallu accélérer la dérive des dettes publiques des Clubs-Meds à cause des subprimes et de quelques autres incongruités financières d’origine principalement anglo-saxonnes et fantaisies budgétaires à la française, et se faire une (dé)raison de contreperformances commerciales d’origine pas seulement chinoise ou allemande, et que la politique d’achat de temps contre la crise approche dangereusement de ses limites avec ou sans QE3 aux USA, MES ou MOT en Europe, les dignes vieux de Karlsruhe, les djeuns indignés d’Athènes ou Madrid et toussa-touça kivapa vraiment plus du tout d’autant que le feu semble avoir pris plus au sud dans la foulée des révolutions de jasmin dont toutes les bienpensances se félicitaient pourtant avec autant d’enthousiasme qu’elles se laissaient inviter en vacances et/ou avion par les prédécesseurs des incendiaires. Mais what else ? Comme le dit Saint Woody Allen : “Je hais la réalité, mais où ailleurs se faire servir un bon steak ?” (Personnellement, je recommande Montevideo il y a 20 ans, quand on y roulait encore un peu en vieilles américaines des années 50 comme à Cuba et que tout le monde n’avait pas trop les moyens de s’acheter un téléphone sans fin, mais qu’on y mangeait de la viande même si on n’était pas nomenklaturiste, pas comme à Cuba, où ça embaumait la viande grillée au feu de bois dans toute la ville à l’heure d’un verre de vin de pas loin en regardant le Rio de la Plata scintiller comme dans un livre de Mutis, et où j’espère qu’il y a encore quelques cantinas où des garçons en tablier blanc transpirent hors du temps pour le bon plaisir des homme et l’honneur des bêtes qui paissaient tranquillement dans une pampa avant qu’on y invente comme partout ailleurs le changement de climat et quelques autres contraritudes du monde d’aujourd’hui tel qu’il est, plus qu’hier et moins que demain, en diront les amoureux, les (d)économistes et les lucides, hélas. Mais on peut aussi être végétarien (même si on n’est pas boudhiste ou un truc du genre), ou préférer la viande argentine (même si on n’est pas Argentin), ou être fan du boeuf de Kobé massé à la bière à la main par des Japonais pas aussi milliardaires que les mangeurs de steaks dudit boeuf) ou adorer la Salers de chez nous, l’Angus de chez nos amis de la « Auld Alliance » ou la Picanha de chez Francisco qui a déménagé mais reste un Saint descendu sur terre pour griller du boeuf et du tambaqui le vendredi, de la Garota de Urca qui n’a pas déménagé mais dont les portions ne sont plus ce qu’elles étaient quand on y appelait « portion » un succulent morceau intermédiaire entre un gros rôti et un petit demi-boeuf selon l’humeur du cuistot, ou du Lakes Baby Beef qui ne doit pas avoir trop changé de style, ni de clientèle ou de tarifs, ce qui est agaçant, voire contrariant, voire même un rien dirimant pour les gens normaux dont l’entreprise ne peut financer sur note de frais un repas pour 4 avec un ou deux (bons) verres et ne mousse de papaye à la liqueur de cassis avant le cafezinho pour ne pas mourir triste au prix d’un semaine de cantine pour tout le reste de la boite, dont la sublimissime picanha fatiada « boi berrando » juste réchauffée à table sur gros sel frémissant est une des preuves que Dieu existe (avec la tranche de mangue avec mousse au chocolat blanc au bord de la piscine du Copacabana Palace « avant », quand il était un des derniers grand hôtels de Rio pas encore transformé en « machin » sans âme mais avec TV dernier cri jusque dans les toilettes comme tous les binz de ce genre depuis que les s(e)aigneurs du monde jouent aux jeux vidéos sur le trône, le lever de soleil depuis le Corcovado et le coucher de soleil depuis le « Barril » encore maintenant, entre plein d’autres trucs plus excitants qu’un pain au chocolat et les autres trucs qui rendent trop gros et induisent un fort risque de mort brutale et/ou trop tôt, comme on disait avant l’invention des longues maladies et du business des soins palliatifs).

    

On peut également lire ou télécharger ces eBooks sur la plateforme française Youscribe (nb le format pdf disponible sur Youscribe est assez pratique sur grand écran et mieux adapté que ePub à l’impression en format A4) en cliquant sur les icônes ci-dessous avec le mulot.

               
               
         
           
        
      
         

Whatever works, mais si on a du 3G ou du wifi, on peut aussi lire (gratuitement) le dernier billet du blog “Café du matin à Paris” (ou un résumé en anglais si on est anglophone et/ou pas trop chauvin) avec le café à n’importe quel bout du monde, cela ne peut pas nuire plus gravement que tout les restes aux exportations sans entrepreneurs, à la réindustrialisation sans capital ou au made in France sans clients.

Mais on peut préférer acheter ses livres sur les étagères d’un bon libraire, dans un café librairie sympa ou entre les aspirateurs automatiques et les cafetières d’un agitateur d’idées un peu rangé des voitures mais auquel on est habitué et dont on prend toujours la carte de fidélité par habitude, ou vice-versa.

Auquel cas, la reco de la rentrée “littéraire” : “La théorie de l’information“, un genre de “western financier” à clefs (lire : sur les corsaires français des télécoms, nb pour éviter tout malentendu que la formule, citée ci-dessous, qui fait sourire les auditeurs des radio-business-fm, vise quelqu’un d’autre que DSK qui a bien dû s’occuper de télécoms françaises dans sa carrière ministérielle mais n’est pas dans ce “coup”, les puristes auront bien entendu rectifié d’eux-mêmes car ni son Audi à Washington, ni la Porsche de son communicant à Paris, ni probablement son véhicule à Marrakech où il fait trop chaud pour circuler sans capote, ne sont des décapotables, étant entendu que DSK lui-même n’est pas un pornocrate, si on ne l’écrivait pas on risquerait un malentendu, mais est indubitablement un peu chaleureux pour circuler à l’étranger sans capote) du jeune Aurélien Bellanger, chez Gallimard, ravira les vieux qui lisaient non pas des romans d’amour mais du Sulitzer et du Dumas dans leur jeunesse, avec des trouvailles comme ” … les pornocrates en cabriolet …” (lire : “les gusses, devenus maintenant très fréquentables parce que très riches et puissants, qui avaient fait un hold-up sur le plancalculo-télécom à la françaises en inventant le “Minitel rose” sans opposition des politiques bien avant que les pirates en Rolls roses prospèrent sur Internet sous les “vivas” des djeuns #occupy et les sourcils froncés des ingénieurs télécom à la française occupés à suivre les cours de bourse d’Alcatel et France Télécom, l’honnêteté intellectuelle obligeant à signaler à leur décharge que des ingénieurs des mines et des ponts se sont également mêlés de ces triomphes monopoli(s)tiques à la française sous le haut patronage de l’administration et des politiques (in)compétents, et que ce n’est pas leur faute si les ingénieurs français qui savaient compter ont tous préféré aller dans la banque, les cabinets ministériels et/ou, pour les plus conservateurs, les fromages résiduels du bon vieux temps de l’économie mixte genre Tunnel du Mont Blanc, Française des Jeux, EDF, feu l’industrie automobile, sidérurgie ou du transport aérien etc encore moins verts et/ou plus, voire trop mûrs souvent …).

Sinon, côté littérature économique, les usual suspects de l’exploitation, explication ou futurologie de la crise vont probablement publier pour Toussaint afin de surfer sur la vague de morosité de début novembre, tandis que les vendeurs de Trente Glorieuses devant nous (ceci dit, en regardant dans le rétroviseur, ça le fait, elles sont un peu loin, mais on les distingue), de bilan et perspectives du gouvernement ou de France se renforçant dans l’adversité attendront certainement la saison des achats de cadeaux de Noël pour profiter du regain de bonne humeur des (é)lecteurs devant les jolies vitrines, les étals tentants et les décorations festives. Il n’en reste pas quelques écrits recommandables comme “Homo Economicus” de Daniel Cohen, qui vole un titre mais écrit très honnêtement et opportunément sur la bipolarité de l’être humain occidental compétiteur et coopérateur à la fois, en crise grave depuis que le mot coopétition inventé à peu près au même moment que partenariat public-privé et junk-bonds est à peu près aussi has-been que l’économie mixte et les coopératives ouvrières du temps de Mongénéral, sauf dans les conversations d’après digestif dans certains milieux privilégiés restés politiquement au début des très progressistes mais non viables années 80, économiquement au début des très psychédéliques mais ultra-confortables années 70, et intellectuellement à la fin des très regrettées mais über-déstabilisantes roaring sixties.

Enfin, côté littérature érotique pour filles, on murmure dans le landerneau que l’anglais de la version originale est tellement simpliste qu’il ne sert vraiment à rien d’attendre la sortie prévue en octobre (en France, Lattès, 17 octobre) de la version en français de l’incontournable “Fifty Shades of Grey” (et que c’est une excellente raison d’acheter un truc électronique pour lire dans le métro (ou d’apprendre à télécharger en pdf sur iPhone, iPad ou n’importe quel machin électronique moderne portable, ou pas) pour éviter que les voisins, collègues, enfants, parents et autres impedimenta sachent qu’on mange lit du cochon en cachette comme tout le monde qui a du temps à perdre et de la libido à dissiper mais un(e) conjoint(e) moins disponible que DSK dans les années de jeunesse, et plus assez d’énergie, d’audace ou de méthode pour sortir draguer).

Mais les vrais patriotes érotiques préfèrent le cochon (en) français.

Conclusion provisoire : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “Compétitivité” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog « Il vaut mieux en lire » : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “Voyage en 2012” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “France 2012” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “English Coffee” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “Café du matin à Paris” : cliquer sur l’image ci-dessous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s