On n’est jamais allé si profond …

CogngD_VMAAsc9H.jpg-large

Crédit : KRAK / L’Opinion

Hollande fera-t’il encore plus fort en 2017 que Mitterrand en 1988, ou Chirac en 1995, revenus de nulle part ?

Ce serait historique, un peu comme ces équipes de foot revenues fesses rouges d’un match aller qui renversent la situation contre toute attente alors que leurs supporters les plus enthousiastes avaient perdu tout espoir.

Le problème, c’est qu’il plonge la France et les français pas dotés d’un scaphandre blindé (honni qui privilèges divers et avantages avariés y pense) dans des abysses dont il n’est pas impossible qu’il soit extrêmement difficile, et douloureux, de remonter … surtout morts.

Qui (sur)vivra, verra …

RF – 29 juillet 2016

 

La France, pays des cigales et des … termites

Avant, la France était, selon le poète (plus précisément, le fabuliste) La Fontaine, qui connaissait tellement bien son pays qu’il n’a composé que des fables et des contes licencieux, le pays des cigales et des fourmis.

Mais c’était avant.

Maintenant, les fourmis ont émigré, contraintes et/ou forcées (ou sont victimes de changements climatiques, de massacres de leur environnement ou d’autres nuisances graves à leur santé individuelle et collective).

Restent des paquets de cigales.

Et des termites.

« Les termites (nom masculin), parfois surnommés fourmis blanches, sont des représentants de l’ordre des blattoptères. Ce sont des insectes sociaux, qui vivent au sein de colonies hiérarchisées et organisées en castes. Ils deviennent un véritable fléau dans les endroits habités, détruisant les constructions en bois. Quelques mois leur suffisent pour ronger intérieurement les charpentes des maisons, qui s’effondrent tout d’un coup sans qu’un seul signe extérieur ait pu faire prévoir le danger. » (Wikipedia)

Quand j’aurai le temps, je griffonnerai un billet, oh !, pas sur la prolifération des saltimbanques et autres cigales vivant aux dépens de ceux qui les écoutent, ni sur les ravages des termites qui profitent de ceux qui ne les entendent pas, mais sur le funeste sort des fourmis de France, massacrées ou expulsées au siècle de La Fontaine parce que protestantes, au suivant parce que nobles, contre-révolutionnaires, ou justes pas assez officiellement sans-culottes, et/ou/puis entre-décapitées parce que toutes les révolutions mangent leurs enfants, ensuite laissées se produire et reproduire un peu au 19ème, puis envoyées celui d’encore après par millions mourir aux boucheries de la « der des der » et/ou dans les camps d’extermination de la dernière (jusqu’ici) selon la chaleur de l’amitié franco-allemande du moment, enfin poussées dehors par le souci constant de nivellement par le bas des plus récents potentats du Termitland.

Bref, #notetomyslef, chercher une idée pas trop toxique pour les fourmis pour limiter les dégâts des termites (et tant pis si ça fait perdre un peu de poids aux cigales) …

Les insectes (et dans « insecte », il y a « secte ») sont nos amis …

RF – 7 juin 2016

PS : La Fontaine n’a pas écrit que des fables pour enfants (et ses fables ne sont pas seulement pour les enfants)

Pas de panique, les joueurs de #Euro2016 ne viennent pas avec Air France

Hollande Canal 19 avril 2015

« #çavamieux et l’équipe de France va gagner l’Euro 2016 » …

La grève des pilotes d’Air France va peut-être nuire un peu à ce qu’il reste de l’image de la France, mais cela n’aura guère d’impact sur l’Euro de foot : les supporters qui ont payé leurs billets et hôtels d’avance se débrouilleront, tandis que les VIP auront le traitement VIP ; les joueurs de l’Equipe de France voyageront comme avec leurs clubs ou pour leurs vacances, en avion privé ; et les équipes étrangères de pays sérieux pourront circuler comme dans leur pays, avec leurs propres autobus.

RF – 6 juin 2016

Bonne nouvelle, l’expo (immonde) du Pont des Arts est éphémère

#çavapasmieux à #Paris

larger

Allez, je dis rien … mais quand même, j’aimerais savoir qui il faut envoyer à l’asile prioritairement, entre l’artiste (un dénommé Hourdé), la galerie (Agnès Monplaisir), les fonctionnaires du service de la culture de la ville de Paris (sic et re-sic), ou le/la/les politicien(nes) qui ont décidé de faire coller ces daubasses sur le Pont des Art du 25 mai au 12 juin (ouf ! plus qu’une semaine …).

Infos sur « La passerelle enchantée » (le texte sur le site de la galerie mérite le détour, si l’on s’intéresse à la psychiatrie) https://www.artsy.net/show/galerie-agnes-monplaisir-la-passerelle-enchantee

Renaud Favier – 4 juin 2016

 

Avec les M&M’s Macron & Montebourg, le #PS touche le fond

S’il y a un point du bla-bla de François Hollande avec lequel on ne peut qu’être d’accord, c’est qu’il n’a pas de concurrence à gauche (il a dit « pas d’alternative », en un lapsus on ne peut plus révélateur sur Europe 1 le 17 mai, ce qui est un brin plus autoritaire), ni du côté de ces dames du PS canal historique genre Aubry ou Royal, ni parmi les frondeurs à la ramasse dont on a oublié jusqu’aux noms, ni chez les écotartuffes réduits à espérer que Hulot les ramassera à la petite cuillère pour essayer de dépasser leurs 2% canal habituel, moins encore chez les éléphanteaux qui se prennent pour le jeune (SIC, fool Monty aura en 2017 55 berges dont plus de 30 comme politocard au PS et depuis 2 ans un emploi fictif chez un marchand de meubles) lion ou le phénix autoproclamé du socialisme à la française (bête à concours administratifs dont l’expérience consiste en un stage chez Rothschild, un passage comme conseiller à l’Elysée, et un parachutage comme porte-valise de Sapin à Bercy).

MMS Macron Montebourg

#ÇavapasmieuxducôtédeschevillesdesdingosMMS

RF – 17 mai 2017

 

 

Petite forme, en #France, ces temps-ci …

ob_d9ac55_source-nvo-3403-03

Heureusement qu’on a le(s) café(s), à Paris, même si c’est de plus en plus cher (y’a pas d’inflation, bien sûr, mais la machine à café, c’est comme le péage d’autoroute ou le distributeur de ticket de métro, quelqu’un dedans doit s’en mettre plein les poches), s’il est rarement délicieux, si ça pue le diesel, le tabac ou pire sur les terrasses de bistrots, et si y’en a jamais assez dans la tasse …

RF – 11 mars 2016

 

L’autre front protestationniste (celui de Mélenchon) n’est pas non plus une option

Le FN, c’est populiste, vulgaire, pas crédible, sans humour, et vaguement inquiétant, l’affaire est entendue.

Les Frondeurs et autres rebelles d’opérette d’autour du PS et des vrais-faux centres, c’est pareil, mais un peu (à gauche ?) plus caviar, et totalement bidon.

Le Front de Mélenchon, c’est pareil, mais (nettement plus) à gauche, courant insoumis à grande gueule nostalgique du « Grand Soir ».

Depuis 2012, Mélenchon, au demeurant attachant si on supporte ses vociférations d’ado gâté éternel et son prêchi-prêcha avec citations de Jaurès et mines de cabotin surjouant Cyrano comme si c’était du Brecht, ou vice-versa, et vraisemblablement assez sincère et authentiquement indigné dans son délire paléo gauchiste post-hippie, se prend pour le post Bolivarien (honni qui « bon à rien y pense ») Hugo Chavez sauce Paris-Bruxelles (en Thalys 1ère classe offert par le camarade tribuable comme tous les intermittents de luxe de haute et basse-cour du triste spectacle politicien franchouillard) …

En 2017, Hollande aura mis la France dans l’état du Venezuela bananier soviétisé de Chavez, économie bousillée, richesses dilapidées, démocratie flinguée, corruption institutionnalisée, politiciens décrédibilisés, talents exilés et/ou patrons de chambres d’hôtes, diplomatie gesticulante de Guignol, guerre (plus ou moins) civile (plus ou moins) larvée …

Sur un malentendu, ça peut marcher pour le Jean-Claude Duss du Paysage Peoplitique Parisien (mais les biobos de plus de 50 ans sont un peu revenus de ses envolées à la Fidel Castro insoumis parce que le champagne est tiède, et les chômistes en culottes courtes et citoyens sans-dents pas encore abstentionnistes semblent avoir une préférence électorale pour l’autre front protestationniste roi de la démago indignée, ou espérer un pirate providentiel, un frondeur prodige plus qu’un éjacalculateur candidat précoce génération Juppé Fabius Bayrou Filoche surfant sur la vague Bernie Sanders) qui veut mourir sur scène …

En tout cas Méluche rend un fier service à Hollande (qui lui avait envoyé l’ascenseur en l’invitant au dîner de C…astro à l’Elysée, graal de tout bon gauchiste mondain de salon parigot) en stérilisant les véléités de primaires à gauche plus radicalement que Duflot (ou autres tartuffes de l’écologisme professionnel genre Dany le Rouge et truffes du gauchisme peint en vert potemkine au balai brosse), et moins ridiculement que le toujours velléitaire, mais de moins en moins vert, Hulot ou les plics et blocs usual suspects de l’ultra-gauche groupusculaire de chez Besancenot ou encore (plus) pi(t)re.

Allez mon Rocky ! #‎MélenchonCestJeanClaudeDussDéguiséenChavezJouantRocky2017‬

Melenchon 2017

Quand j’étais gamin, une vieille cousine qui prétendait avoir connu François Mitterrand jeune, disait à qui voulait l’entendre : « Si on n’est pas de gauche à 20 ans, c’est qu’on n’a pas de coeur … si on est encore sincèrement de gauche à 40, c’est qu’on n’a pas de cerveau » (Méluche ajouterait probablement, parce que l’homme qui n’est pas sans qualités a plus d’humour que le militant : « Si on n’est pas Front de Gauche de 7 à 77 ans et plus si affinités, c’est qu’on n’a pas de cojones … et ça ne risque pas de s’améliorer si Mélenchon prend le pouvoir en 2017 parce qu’il va les faire couper à tous les sociaux-traitres »).

RF – 11 février 2016