Podemos, no ! Ciudadanos, si ? Sinon, « Uber-iser » la politique ?

uber2

La fessée infligée aux partis politiciens espagnols reflète moins l’émergence d’alternatives constructives crédibles, que le rejet d’écuries ayant échoué (rappelant en cela les partis français dits « de gouvernement ») à produire autre chose que des champions de l’échec économique et des cracks de la corruption (de la) politique.

Mais Podemos est au pouvoir à Madrid (à Barcelone, c’est autre chose, le régio-nationalisme

L’avenir dira si « Podemos » est autre chose qu’une fuite en arrière.

Mais, what else ?

Une Uber-isation de la vie politique est-elle une option, voire une solution en vieille Europe, notamment en France, où la perte de libido pour la politique semble pousser une inquiétante majorité de cartes d’électeurs entre les fronts de protestationnismes extrêmes et l’abstentionnisme ?

L’idée est, sinon convaincante, intellectuellement stimulante, cf un papier attribué à un certain « Tetreau » (trop lisse pour être vrai, le profil de gendre idéal HEC tchatcheur dans le web est vraisemblablement un avatar avec fiche wikipedia bidon, mais peu importe) dans Les Echos : http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/021106266923-vivement-l-uberisation-de-la-vie-politique-francaise-1124576.php

Sinon, what else ?

RF – 12 juin 2015

La République est en période d’essai (décès ?)

Vive la France !

Quand j’aurai le temps, j’écrirai un bouquin en trois parties, thèse, antithèse, synthèse, pour les étudiants de ScPo :

  1. Thèse : la France est une République aussi exemplaire que possible
  2. Antithèse : l’Ancien Régime féodal décadent a simplement mis un faux nez
  3. Synthèse : la France, quelle importance, au XXIè siècle ?

On verra plus tard, aujourd’hui il faut faire la déclaration d’impôts avant minuit, si on trouve une heure à tuer.

Vive la France République !

RF – 9 juin

Le Premier Ministre Valls va voir des professionnels … du sport … ça pourrait être plus scabreux

Valls Zahia

Crédit : Ulys / Canal Street

La politique parisienne de maintenant est un sport de/pour professionnel(le)s comme les autres sports de/pour professionnel(le)s en France, mais joué en costard avec plan de com’ pour des journalistes de talent inégal, commentateurs manquant d’esprit, et autres téléspect-électeurs avec ou sans (dés)illusions, par des sous-doués gavés de privilèges sans contrepartie (l’équipe de France de foot a perdu contre la Belgique ce week-end) avec des supporters lamentables (même le public de Roland Garros est tombé au niveau des fans du PSG, groupies de médiacrates intermittents twitchatcheurs et autres militants de partis politiciens siffleurs), et trop de pognon en jeu pour que le sport reste un spectacle sympa, sinon un (aussi) beau jeu (de dupes que le congrès du Parti à Poitiers).

Valls PS Poitiers

Crédit : Le Figaro / Régis Duvignau / Reuters

De-là à casser les pieds au Premier Ministre (sinistre, certes, autant que Jospin ou Juppé, et inconséquent, pas beaucoup moins que Sarkozy et le Fouquet’s, les vacances aux Amériques -Chirac, c’était l’Île Maurice- et l’escapade sur le yacht de Bolloré) parce que ses communicants lui ont recommandé de se montrer à la TV et d’occuper le terrain du buzz avec des pêchés véniels de cadre (se croyant très) supérieur en limite de burnout, mais sans commune mesure avec le partouzisme en bande organisée avec putes à l’insu du plein gré « à la DSK », les truanderies ordinaires des RAT (Rolex, Audi, Truffes) de tous bords, ou les sorties crapuleuses en scooter en dehors des liens sacrés de la famille Royal sauce Hollande, coûteux mais guère plus qu’une très bonne bouffe avec lobbyiste et/ou entre dignitaires de hauts rangs de la République (un repas parisien chic Jouyet-Fillon, ce n’est pas beaucoup moins cher que le kérosène d’un Poitiers-Berlin, étant rappelé que les Falcon de la République coûtent presque aussi cher au sol qu’en vol, les pilotes étant fonctionnaires, et la maintenance et l’amortissement indépendants des heures de vol), et bien moins polémique qu’un passage sur le stand de Zahia (la demoiselle d’honneur de Ribery lorsqu’il daignait jouer pour la France) à la FIAC ou une grosse bouffe avec les apparatchiks en chef du PS à Poitiers, il faut raison (sinon illusions) garder, au pays du parti exemplaire des DSK, Cahuzac, Thevenoud etc etc etc qui ne sent pas les roses …

000_Par8190095

Crédit MetroNews / Guillaume Souvant / AFP

Lâchez-lui les baskets tant qu’il ne mérite que de petits cartons jaunes de-ci, de-là, mais qu’il essaye de faire le job malgré son équipe de bras cassés, son parti à la dérive, et son coach pilote de scooter à la boussole (c’est bientôt la saison du pédalo à Paris-Plages).

Reno – 8 juin 2015

P… seulement 3 ans ! (donc encore 2 ans de Hollande à Paris et orbi, en principe)

Hollande Canal 19 avril 2015

Le stagiaire hécéna de l’Elysée à « Alors, raconte » sur Canal+ le 19 avril – Crédit Canal+

Qui pouvait imaginer, il y a trois ans, que le successeur de François la mite serait une telle calamité ? Bien sûr, personne n’a voté pour lui, sinon par réflexe identitaire pour les Français dits (autoproclamés ?) « de gauche », et par déception (voire détestation) pour une partie de l’électorat réputé « de droite » (normale), mais il a été démocratiquement élu par une majorité de 51%, et NOUS l’avons installé sur le trône parisien de roi impuissant, sinon fainéant, au milieu de courtisans partisans, sinon sectaires. Cf Le Point http://www.lepoint.fr/invites-du-point/philippe-tesson/tesson-hollande-du-president-normal-au-roi-faineant-20-04-2015-1922879_543.php

Hollande Suisse Avril 2015

François Hollande en Suisse avec sa cour, en avril 2015

Et le Président exemplaire de la France de maintenant pour encore deux ans (P… ! 2 ans !) n’est guère plus surdoué loin de Paris (on se souvient de sa bourde au Japon où, en décalage horaire et sortie d’avion mais cela n’excuse rien, il avait confondu Japon et Chine dans un discours offciciel, créant un malaise sérieux, et de sa photo en tenue « traditionnelle » d’un pays d’Asie Centrale qui avait fait buzzer les geeks de tous bords et hurler de sourire -jaune pour certains- les twittos de tous âges pendant une semaine) … Cf (encore) Le Point http://www.lepoint.fr/insolite/un-homme-fait-un-doigt-d-honneur-lors-d-un-selfie-avec-francois-hollande-17-04-2015-1922304_48.php

hollande-doigt-3165650-jpg_2818732_652x284

Voyage officiel en Suisse de François Hollande en avril 2015 – La « quenelle » n’y a peut-être pas la même connotation qu’en France … –  Crédit Le Point © Thomas Hodel/AP/SIPA

P… encore 2 ans !

P… c’est looooonnnngggg …

Renaud Favier – 20 avril 2015

« On est de gauche, dans ce pays, plus par nostalgie ou par fidélité, que par envie » (Julien Dray, #PS, 29 mars 2015)

Julien-Dray-a-Jerome-Guedj-une-bataille-politique-ne-se-gagne-pas-qu-a-la-television

Julien Dray réagissant aux propos de Jérôme Guedj le 29 mars sur BFMTV. © image BFMTV

L’heure d’été sonne la gauche Rolex, cette année …

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/dray-repond-a-guedj-une-bataille-politique-ne-se-gagne-pas-qu-a-la-television-483644.html

RF – 30 mars 2015

Entres les usual suspects et les bad boys, les électeurs ont mal au coeur

Internet

Les promesses électorales n’engagent que ceux qui votent pour des politiciens

L’électorat français, c’est 50% d’abstentionnistes, et 50% de gens qui votent comme ils surfent sur facebook, en choisissant leurs amis parmi les gens qu’ils connaissent déjà #InRealLife et/ou dont ils apprécient la photo ou les messages copiés-collés …

Mais what else ?

Le développement démocratique durable http://www.youscribe.com/catalogue/manuels-et-fiches-pratiques/actualite-et-debat-de-societe/politique/2002-annee-politique-le-developpement-democratique-durable-791519

Reno – 23 mars 2015

Un le Pen, ça va, trois le Pen, bonjour les dégâts !

Le premier le Pen en politique française, son surf perso ne pouvait pas le porter au-delà d’un baroud au second tour d’une présidentielle sur un malentendu.

La deuxième a développé l’affaire familiale en s’entourant d’un petit quarteron d’élus délocalisés à Bruxelles, ayant intelligemment analysé que le scrutin européen est moins hostile aux formations politiques marginales que la France strictement bipartite et réfractaire à la proportionnelle.

La troisième est plus préoccupante, d’abord parce que le protestationnisme généralisé en France lui apporte sur un plateau 30% des électeurs pas assez désabusés pour voter nul ou abstenir, et trop déçus par les socialistes et leurs supplétifs écolos pour croire encore aux lendemains qui chantent en rose, et lui promet une vague croissante de troupes d’élus de terrain, pour commencer … ensuite parce que la jeune Marion Maréchal le Pen est en train de se former vite et bien pour devenir un bien plus redoutable animal politicien que les vieux fonctionnaires de la politique à la française génération Hollande, et que la génération tchatche des jeunes opportunistes ayant correctement constaté que politicien professionnel peut rapporter bien plus que banquier, avec une sécurité d’emploi excellente et des privilèges de toutes natures.

Une vague FN est possible, comme celle du PS en 2012, mais en reflux (honni qui « c’est par derrière que ça va se passer » y pense), mieux vaut s’y préparer, en commençant par essayer de connaitre aussi bien que possible ses forces et faiblesses, sans s’affoler, ni surtout faire la promo des adversaires d’une démocratie paisible et efficace en sur-réagissant.

Un bon topo de l’Express sur MMLP http://www.lexpress.fr/actualite/politique/fn/marion-marechal-le-pen-l-effrontee-nationale_1661947.html#xtor=CS3-5076

RF – 19 mars 2015