Larzac 2.0 ou Flughafen XXIè siècle à Notre-Dame-des-Landes ? Les deux, probablement …

L’opposition au projet d’aéroport à Nantes rassemble très hexagonalement les #occupy de l’étape contrariés par le risque de disparition d’une race de batraciens, attachés à leur sam’suffit et/ou n’aimant pas l’avion, et l’écolocosme du national-protestationnisme canal historique.

Avant, tous les candidats écolos à l’élection présidentielle venaient manifester devant les caméras ensemble à Nantes, mais c’était avant les primaires EELV.

Avant, Cécile Duflot venait parler en public avec tous les apparatchicks EELV et autres écologistes candidats à un maroquin, mais c’était avant les élections présidentielles et le rituel du chili con carne familial du week-end.

Maintenant, c’est un brin plus compliqué, avec toutes les récupérations, même si les corps et les esprits demeurent très verts.

Le canal historique écolo vient en pélérinage se souvenir du bon vieux temps du Larzac.

Le médiécolo en chambre (des députés) « tombe de l’armoire » (placard doré ?).

Les djeuns écolos sportifs viennent faire de l’exercice devant les caméras.

Les djeuns écolos notables viennent prendre l’air devant les micros.

Même les écolobabas sont là.

Et les écolotwittos qui n’ont pas pu venir forwardent des messages de solidarité et des images mobilisatrices dans le cloud.

Mais il y aussi les militants tendance #occupy venus voir à la campagne s’il y aurait moins de vent et plus de caméras que sous l’arche de la Défénse.

Et globalement tout le protestatocosme parisien et/ou exilé à Strasbourg qui avait piscine le jour de la manif de « solidarité européenne » en semaine bravera le crachin nantais en TGV (1ère ou 2nde classe selon grade et ancienneté) pour profiter de la solide présence médiatique.

Bref, il faudra être vu, filmé, et si possible interviewé à Nantes ce week-end pour préparer les élections à la proportionnelle de 2014, voire pour se positionner pour après le remaniement ministériel, au cas où il y aurait encore des sièges réservés pour les écolocrates. Quant à savoir s’il y a vraiment besoin d’un référendum citoyen, d’un séminaire intergouvernemental, d’un Grenelle de Notre-Dame-des-Landes … ou d’un nouvel aéroport à Nantes, il faudrait soit être directement concerné, soit instrumentalisé, soit instrumentalisant, soit compétent et/ou bien informé pour exprimer un avis, d’autant que les promoteurs du projet on quand même fait de gros efforts, de greenwashing ruineux diront les uns, de respect contraint et forcé mais réel de l’environnement, murmureront les autres en attendant que les écolos soient repartis barouder ailleurs avec journalistes et caméras, pendant que l’herbe repoussera tranquillement entre les pistes et sur les toits.

Ceci écrit, on ne peut que regretter que les activistes français et leurs sponsors manquent de compétitivité question logo : l’avion noir est vraiment ringard poilaupattes, même pas niveau Larzac, par rapport au joli soleil « Atomkraft, nein danke » qui décorait si bien les coccinelles des années 80.

Moche logo vert noir et rouge et protestationnisme d’écolocosme sans talent, nein danke ! Lieber Développement Démocratique Durable als GreenSurfing, et plutôt faire un don à http://www.wwf.fr/ que sponsoriser la SNCF pour aller à Nantes, même avec compensation carbone du billet sur http://www.actioncarbone.org/.

Renaud Favier – 17 novembre 2012

Quoi qu’il en soit, qu’on soit, ou pas, en route pour LA manif à Nantes, en train de se préparer un sac à dos pour un week-end au vert ou de se brosser les dents avant de prendre le métro ou un truc du genre, si on peut porter un Kindle et si on sait télécharger sur Amazon, on peut emporter dans sa poche une bibliothèque électronique entière pas nocive pour le neurone ni pour le dos, maintenant. Quelques échantillons en cliquant sur les icônes.

        

Si on a un SmartPhone ou un hybride moderne, on peut également lire online ou télécharger plein de livres électroniques sur la plateforme française Youscribe (nb le format pdf disponible sur Youscribe est assez pratique sur grand écran et moins fantaisiste que ePub à l’impression en format A4). Quelques exemples en cliquant sur les icônes ci-dessous.

               
               
         
           
        

Et si on préfère lire ce qui est gratuit, rapport à l’argent, ou parce qu’on en fait une question de principe, ou parce que c’est la crise, par exemple, on n’a qu’à cliquer sur les icônes ci-dessous pour télécharger des livres électroniques, mais pas tristes, à l’oeil.

       

Et puis, si on est vraiment fanatique du commerce extérieur français qui ne s’est pas tellement amélioré depuis que la nouvelle Ministre achète des sacs à main made by France à l’étranger pour doper les chiffres de l’export en mouillant elle-même le chemisier, ou passionné par la compétitivité des entreprises françaises avant les éléments de langage des conseillers en communication de Montebourg ; le rapport Gallois ; le Plan Hollande au XXIè siècle, ou si on a un peu besoin de se documenter sur le sujet en mode un peu “think different” pour son boulot ou ses études, on peut aussi e-lire gratuitement sur le sujet en cliquant ci-dessous.

          

Le bonus de saison (pas d’angoisse, cliquer sur l’image est sans danger de tomber sur de la propagande pour ou contre l’aéroport de Nantes, l’opposition à l’aéroport de Nantes, la manif contre l’aéroport de Nantes, l’instrumentalisation de l’aéroport de Nantes ou le greensurfing en général).

* * *

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s