Qui conduit l’économie de la France, maintenant ?

Conduite adroite à gauche ?

La conduite économique de la gauche est-elle assez adroite pour éviter de perdre encore un « A » ?

La politique économique en France, avant, c’était décidé par des gens sérieux et des polytechniciens qui se fichaient de l’économie, genre « l’intendance suivra ». Des rêveurs de Concorde, des bâtisseurs de paquebots, des reconstructeurs de France. Au mieux, ça faisait émerger une filière nucléaire de rang mondial et décoller une industrie aérospatiale de champions, avec des emplois induits réels, économiquement viables et durables même si rien n’est éternel. Au pire, ça donnait le Plan Calcul (les descendants nous rejouent la petite musique avec le Plan Numérique, maintenant) et le « tout diesel » subventionné, mais on pouvait se le permettre entre nos bas de laines, le Plan Marshall et les dividendes de la paix.

Puis, s’y sont mis les avocats, les énarques, les HEC et autres experts en grands oraux (zorros ? zoos ? zoos ?) qui se fichaient du prix des avions renifleurs de pétrole, ne voulaient pas lire les comptes du Crédit Lyonnais, et ne savaient rien des honoraires des banquiers suisses, du moment quer leurs noms et qualités resteraient dans l’histoire (et leur photo dans le hall de l’hôtel des ministres de Bercy, comme on faisait avant dans les châteaux des familles de la noblesse pré-républicaine). C’est devenu plus compliqué à cause de la guerre économique, de l’inflation des privilèges et de l’alternance politique.

Maintenant, c’est l’équipe des rigolos de Bercy qui tient le volant (les voleurs, c’est encore un autre sujet) des Frenchonomics, les déconomistes irresponsables et jamais coupables, qui barrissent en fonçant dans le mur vers l’arrière sans se préoccuper des boites qu’ils écrasent et des gens qui tombent : Pierre, Michel, Arnaud, Benoit, Bernard, Fleur, Nicole, celle qui s’occupe de l’artisanat dont même les journalistes spécialisés n’ont jamais retenu le nom, et les autres …

Allez France ! http://madeinfrance2012.wordpress.com/2013/11/27/les-frenchonomics-cest-un-peu-comme-une-politique-economique-mais-en-marche-arriere-et-en-barrissant/

Renaud Favier – 27 novembre 2013 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

Café du Matin

Net Land Art  Mad in France        Frenchonomics            Compétitivité 2012 couverture

RF

Bonus : Il faut le progrès ! http://www.youtube.com/watch?v=Hsckr4OMdGQ

Bonus 2 : Une certaine idée … http://www.youtube.com/watch?v=o8uRawU7B2E

Bonus 3 : L’intendance suit (ou pas) … http://www.youtube.com/watch?v=AnQVxJQFqAY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s