Allez les Bleus ! (Essayez d’être à la hauteur cette fois)

France Football ClairefontaineJe ne dis pas que ça me transporte d’émotion de voir ces gens accrochés à un vieil escalier d’hôtel, parmi lesquels je ne reconnais que quelques visages, dont celui d’un ancien champion du monde, d’un joueur marseillais que j’ai vu débuter dans un village provençal, et du Français qui joue au Bayern, et puis du président de la République, aussi amoindri et insignifiant qu’un géronte du Soviet Supême genre Andropov à la veille de la mort de l’URSS, et d’une ministre dont j’ignorais qu’elle était chargée des sportifs, semblant bien trop petite pour le ballon avec lequel elle s’amuse (nb que le ballon prévu pour François Hollande a finalement été caché derrière ses talons, c’est déjà moins ridicule que s’il se le tenait devant le ventre).

Je dis que les gars ont mouillé le maillot, chanté la Marseillaise, et gagné contre la Norvège, ce qui est ce qu’on leur demande, et ce pour quoi ils sont sélectionnés, logés, nourris et rémunérés, ni plus, ni moins.

Alors je crois que nous autres citoyens devons faire pareil, ni plus, ni moins, que notre devoir de patriotes décents : soutenir moralement l’équipe de France qui s’est qualifiée pour la coupe du monde de football au Brésil, sans nous faire une montagne national-populiste de ce qui n’est qu’un sport, ni cracher dans la soupe, d’autant que comme on est nuls à la guerre, pathétiques en business, et même plus en première division européenne pour l’école et la culture (qui dans le monde réel en dehors des spectateurs de France TV et Canal+ a entendu parler d’artistes ou intellos contemporains du pays de l’exception culturelle à la Filippetti, sauf peut-être de Twin-Twin au Danemark, de Carla Bruni en Italie, et de Gérard Depardieu en Russie ?), autant se raccrocher à cette branche en espérant que nos gars passeront le premier tour sans faire grève dans un bus sous les caméras du monde entier comme en Afrique du Sud avant leur élimination lamentable, que les apparatchiks du foot ne feront pas de scandale comme quand ils claquaient des fortunes en grands vins en Corée du Sud tandis que les joueurs ne gagnaient pas un match, et que les supporters français ayant payé leur billet ou invités par des lobbies sauront être discrets dans les bordels et les hôtels, et pas trop indécents sur les plages et aux cocktails mondains.

Allez les Bleus !

Renaud Favier – 29 mai 2014

PS : je sais que je ne devrais pas twitter ça, mais ça fait plus penser au luxueux sanatorium suisse de « La Montagne Magique », de Thomas Mann, qu’à du football, plus aux poussiéreux fantômes d’Europe en confortable transit à Davos, descendant leur escalier vers le suicide de la Grande Guerre, qu’à l’Equipe de jeunes sportifs français de 1998 qui avait sèchement, presque tristement, renvoyé les Brésiliens à leurs plages après avoir tremblé contre un Paraguay calculateur et efficace qui aurait pu créer la mauvaise surprise dés le début du tournoi, failli sombrer face à une Croatie pas moins forte que la France cette année-là, et surnagé d’extrême justesse dans sa confrontation avec une Italie qui n’a pas eu de chance ce jour-ci (pour ne rien dire de la superbe équipe de 1958 qui avait tenu tête au Brésil magique du jeune Roi Pelé) cette photo, ces gens, cette situation, cette atmosphère … http://www.youtube.com/watch?v=BKAVf-O24Bo

La montagne magique - Thomas Mann

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s