Alain Juppé fut (peut-être) le meilleur d’entre ceux de la génération mulot, mais on s’en bat les steaks qu’il ait acheté des Google Glasses

Alain Juppé

Froid … indubitablement, irrémédiablement froid …

Bernadette Chirac, dont on attend avec impatience le livre « Merci pour tous ces siècles » aux éditions First Lady, n’a guère la reconnaissance du ventre (vote ?) pour celui que ses condisciples de l’Ena surnommaient « IBM » et dont l’exil a sauvé la fin de vie politique de son mari.

La tempête dans le verre (à dentier) de « Oh ! » du RPR, suite à la déclaration de flamme de Bernie les pièces jaunes pour l’ex de l’Elysée (le traitre qui avait lâché Chirac parce que les sondages de Balladur étaient meilleurs, l(pportuniste prédécesseur de celui de maintenant dont le bouquin de l’ex fait grogner tous les fonctionnaires vendeurs d’humour politique, baver de jalousie tous les éditeurs de Paris, et pleurer de rire nerveux ses lecteurs et de honte les électeurs de son ex…emplaire), qu’elle prétend avoir tenu sur ses épaules pendant tout son mandat (avec NKM qui est l’égérie de Bernie, ces temps-ci, solidarité de sympathiques blondes filles de bonnes familles contre les communistes aux Champs-Elysées, probablement), jusqu’à l’inoubliable triomphe du mini Corrézien 2.0 de 2012 http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20140929.OBS0570/bernadette-chirac-alain-juppe-est-tres-tres-froid.html

Abraracourcix

Crédit : Uderzo Goscinny Dargaud

Dont acte, la génération Minitel made in France, mulot à l’Elysée et Bull Micral pour tous, c’était avant. On a échappé à l’homme à l’iPad rose, mais maintenant, les twittos des réseaux socialistes de l’exemplaire (faute d’expert en plaisirs, les militants du PS ont préféré un vieil éléphanteau insignifiant aux deux mamydermes, ç’aurait pu être pire, surtout que Montebourg était à la mode du temps de la primaire PS de 2011) ont réinstallé (les pires morts-vivants de) la génération Mitterrand à l’Elysée et dans toutes ses filiales (Jack Lang à l’IMA, c’était émouvant, même si on a eu peur un moment qu’il ne délocalise le binz à Marrakech, et Harlem Désir à Solferino, c’était hilarant même si les rois du casting du Parti ont fait encore plus fort (qu’avec Montebourg, Filippetti, et autres petits frangins du gros poucet exemplaire de maintenant) avec l’excellent Cahuzac à Bercy, le comique phobique Thevenoud dans le siège de tatie Bricq et la grinçante mamie Guigou à un sous maroquin pour qu’elle lâche la grappe à Mosco, parachuté à Bruxelles).

On est bien mal barrés dans la mondialisation qui n’attend personne, l’Europe du « que le moins mauvais gagne » et en France du toujours plus … d’impôts pour les sans dents avec boulot pas encore délocalisé, ni supprimé, ou petit patrimoine pas encore confisqué ou exilé …

jactalangelus2

Crédit : Uderzo Goscinny Dargaud

Tant que 99,9 % de supporters et indifférents auront le même rapport avec leurs 0,1 % de professionnel(le)s politicien(ne)s que les militants du foot envers le(ur)s joueurs exemplaires de l’équipe de France et/ou du Qatar PSG (l’OM, c’est autre chose, c’est un culte, ça ne se discute pas), et rejoueront éternellement le match de clochemerle 1 contre clochemerle 2 (au mieux la finale Saint-Etienne Bayern des poteaux carrés ou France-Allemagne à Séville), ou vice-versa, en se passionnant pour les championnats de France des déconomistes autosatisfaits et autres apprentis-sorciers du sociétal entre une partie de ping-pong de Tanguy et l’apéro au rosé pamplemousse devant téléfoot, Paris sera la capitale mondiale des exilés fiscaux et émigrés du boulot, des touristes en limousines et privilégiés avec chauffeurs passant de palaces rachetés par des étrangers aux carrés VIPeople des boites à footballeurs et médiacrates via les restaurants à 50 Euros la demi-douzaine d’asperges ou d’huitres, des millions de gratteurs de loto et pronostiqueurs de tiercé des villages gaulois regardant les trains passer vers ailleurs dans le monde réel, admirant les fonctionnaires grévistes par procuration et autres privilégiés plus ou moins notables tchatchant à la TV française, somnolant devant les tartuffes braillards aux assemblées sur Public-Sénat, et ne levant qu’un demi-oeil sur les jeunes excités s’agitant dans les rues sur les chaines d’info, et les massacres d’une certaine idée de la civilisation à peu près partout dans les mondes virtuels et réputés « indignés ».

dames2

Crédit : Uderzo Goscinny Dargaud

Quel gâchis, c’était bien la peine que de Gaulle se décarcasse.

de-gaulle1

Renaud Favier – 30 septembre 2014

PS : les petites phrases des Chirac, ça a toujours un succès fou …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s