Je suis écolo, tu es transition énergétique … ils sont #WeLoveGreen … la relance sera verte ou ne sera pas …

Donc, après les subventions (et inévitables arnaques) aux tarifs de rachat de l’électricité photovoltaïque aux particuliers, les aides (et arnaques inévitables) au remplacement de chaudières au fioul par les mêmes à gaz, et les soutiens financiers (et arnaques comme toujours quand c’est l’état qui paye et que les nécessiteux et/ou couillons se font avoir tandis que les malins et pas trop scrupuleux se font des trucs en or) au bouchage de trous de passoires thermiques, voilà le ruissèlement du grand plan de relance sur la transition énergétique …

J’ignore s’il est prévu un budget d’évangélisation pour les éoliennes (ça ronchonne en province que les énormes socles en béton armé et les pales à obsolescence programmée ne sont pas plus recyclables que tant d’autres saletés made in China avec des paquets dingues de minéraux rares) et un autre pour l’incitation à gaspiller un peu moins en surchauffant un peu moins les chambres d’ados vivant fenêtres ouvertes pour cloper en jouant à des jeux vidéos, en roulant un peu moins inutilement et/ou comme des crétins à 2 ou 4 roues, et en éteignant les lumières dans les pièces inoccupées, mais il est certain que le lobby du solaire ne va pas rater cette nouvelle chance.

Je ne sais pas si c’est une si bonne nouvelle pour les ours blancs, les abeilles, et les petits oiseaux, que les élites gouvernementales et machins publics administrent le truc …

Parce que la France des gamins startupeurs en short de babyfoot vidéo et des khmers verts à neurone de bulot syndiqué de maintenant, c’est l’URSS avec des panneaux solaires (et des trottinettes nucléaires, mais ça c’est juste ridicule, pas vraiment dangereux, à part pour les piétons à Paris, ni toxique, sauf pour les poissons de la Seine où sont balancés des paquets dingues de trottinettes sans qu’on sache très bien si c’est plutôt par des tarés ordinaires en abus de substances altérant le jugement mais offrant des circonstances atténuantes dans notre justice étonnante, voire consternante, ou aussi, voire surtout par des escrocs aux assurances et autres gens d’affaires pas très clair(e)s).


Blague à part, on peut comprendre que tout soit fait pour que l’autoproduction d’électricité photovoltaïque par des particuliers soit réglementée pour les obliger à rester connectés (donc à payer un abonnement, outre le fait que la réinjection de l’électricité produite en excédent dans le réseau peut être utile au pays, et que c’est sécurisant si l’on n’a pas de grosse et coûteuse batterie pour la nuit et/ou les jours sombres d’hiver), mais en arriver à l’implantation à « dent creuse » en photo pour respecter un plafond de puissance installée alors que les bâtiments de France sont ultra directifs question harmonie des panneaux avec la couleur du toit (en l’occurrence, on est dans le vide quand les ruineuse tuiles plates champagne harmonieuses avec les vieux bâtiment ne sont ni de l’ardoise noire, ni des tuiles mécaniques rouges, ni stables en couleur dans le temps …), c’est Kafka avec un Cerfa.

Il faut en sourire, et puis ça a un petit côté moyen-âgeux (à l’envers, on dirait un créneau de chateau fort, bon ?) dans l’air de l’époque.

RF – Septembre 2020 (en théorie, les panneaux devraient être connectés d’ici mi-octobre, pas terrible pour l’ensoleillement des premiers mois d’activité, mais 1 an entre la signature et le premier watt solaire produit, c’est déjà beaucoup mieux que si l’on avait opté pour une centrale nucléaire personnelle).

PS : ce n’est peut être pas la peine d’attendre les flots impétueux de subventions, surtout si vous avez une bonne chance de ne pas être éligible pour tel motif idéologico-économique (si vous avez bossé pour gagner de l’argent plutôt que de glander à vivre d’argent public facile, et donc payez des impôts, vous risquez de devoir passer votre tour, les aides sont généralement réservées aux gens n’ayant pas les moyens d’acheter ce dont ils n’ont pas besoin), telle raison bureaucratique (si vous avez votre résidence principale dans une boîte à chaussure en ville pour des raisons pratiques ou administratives, vous risquez de ne pas être éligible à des soutiens pour la mise aux normes de votre « vraie » maison même si cela serait dans l’intérêt écologique de la collectivité, et bon pour la facture énergétique du commerce extérieur du pays, de l’isoler mieux …), ou tel autre motif réel et sérieux de vous inciter à jouer au golf plutôt que de bosser si vous pouvez vous le permettre et à émigrer si vous êtes entrepreneur pas privé dépendant de commandes publiques, artiste pas aux crochets du contribuable, ou footballeur pas employé dans une enclave du Qatar en France … bref, n’attendez pas, placez vos économies sur votre toit, même si c’est esthétiquement un rien disruptif, plutôt que sur un compte d’épargne, vous serez fiscalisé à l’ISF ou autre taxe parce que ça valorisera le bien immobilier, mais pas spolié par l’inflation ou autre moyen de rinçage des épargnants qu’on voit venir gros comme une grève des transports pour les vacances de Noël …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s