Le Président de la République en voyage … à Cayenne, maintenant (déjà ?) …

Le Président Hollande paye de sa personne pour promouvoir l’image de la France et défendre les intérêts des entreprises françaises partout dans le monde.

RTR3BQXW

Lui : « Pourvu que je ne fasse pas encore une énorme gaffe cette fois … » Elle : « Que va-t’il encore faire comme gaffe cette fois ? »

Avant, François Hollande était en Afrique du Sud. Avec (Valou et Christiane) son prédécesseur et néanmoins volontaire pour le remplacer quand il aura fini son sudoku, le classement de ses dossiers et des affaires de quand il travaillait, et ses blagues à 100 000 euros l’heure de vol. Il s’est ennuyé, mais c’était gentil d’avoir promené quelques notables français désoeuvrés à Soweto.

Hollande Sarkozy

Il y a des gens dont le langage sourd-muet ne laisse pas place au doute …

Après, il est passé en Afrique de moins au Sud, sans son prédécesseur (mais quid de Valou et Christiane ?), et néanmoins adversaire, au cas où la police militaire aurait reçu l’ordre de le mettre aux arrêts. Les militaires français étaient ennuyés, parce que sécuriser l’aéroport de nuit pour un arrosage de chrysanthèmes, ça les empêchait de faire leur job et/ou de dormir, mais tout le monde à reconnu que c’était gentil de passer avant Noël.

Hollande-en-Centrafrique

« C’est beau chez vous, mais vous auriez pu faire un effort pour la lumière, c’est tout noir »

Ensuite, il est allé au Brésil (avec Valou ? avec Christiane ?), comme de Gaulle mais en plus petit, comme Mitterrand mais sans Concorde, et comme Sarkozy sans conclure pour le Rafale. Personne n’a compris comment ses conseillers ont pu le laisser se ridiculiser en annonçant la fin de l’embargo sur le Roquefort au Brésil alors qu’il a pour ça un sous-secrétaire d’état à l’agro-alimentaire qui ne marche pas quelque part dans l’organigramme de l’armée mexicaine de Solferino au gouvernement, ou Nicole Bricq la sous-ministre du redressement des parts de marché de tous sauf les Français quelque part à Bercy entre le bureau avec la vue sur la Seine coupé par une poutre en biais dont personne ne voulait et l’ascenseur pour aller à la terrasse du Cercle des Directeurs, mais la communauté des expatriés au Brésil l’a trouvé gentil, et la Présidente du Brésil a eu la gentillesse de rire à sa vanne ratée (comme d’hab’) de bête à concours administratifs permanents qui jouait au foot au tournoi des 5 ballons plutôt que de bosser à HEC.

Quand le (dé)passé et l’avenir (incertain) se rencontrent, il se parlent de football et de match France-Brésil : l’un rit du passé (et du pays d’avenir), l’autre de l’avenir (et du dépassé)

Et puis, Cayenne, avec Christiane (quid de Valou ?). « Déjà ? », regrettent ses groupies. « Pour quelques heures seulement ? » se lamentent les twitlitants de l’autre d’avant, qui lui même doit être en non-lieu quelque part ailleurs, à se poser des questions préalables de constitutionnalité ou à lire des sondages comme au bon vieux temps d’avant qu’il réussisse à perdre contre François Hollande tellement il était parti en vrille et tellement les centristes lui avait joué le replay du coup de Chirac contre Giscard en 81. En tout cas, c’est gentil pour Christiane Taubira, de revenir si vite, mais on ne sait pas si Valou ne va pas finir par être un peu jalouse, déjà qu’on dit qu’elle aurait préféré que Ségo se présente aux Légisilatives (ou au municipales, ou au cantonales, whatever works), à Cayenne.

254388_francois-hollande-a-son-arrivee-a-cayenne-en-guyane-le-16-janvier-2012

Campagne électorale 2012 en Guyane (avec les compliments du Crédit Agricole)

Après une telle semaine de tourisme (c’est malin d’avoir quitté la métropole, il avait grève des G.O. de la SNCF), on ne pourra pas dire que le Président du pays Club-Med n’est pas un gentil membre de la communauté des gens du voyage française.

Renaud Favier – 14 décembre 2013 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

Café du Matin

Net Land Art  Mad in France        Frenchonomics            Compétitivité 2012 couverture

RF

* * *

Qui conduit l’économie de la France, maintenant ?

Conduite adroite à gauche ?

La conduite économique de la gauche est-elle assez adroite pour éviter de perdre encore un « A » ?

La politique économique en France, avant, c’était décidé par des gens sérieux et des polytechniciens qui se fichaient de l’économie, genre « l’intendance suivra ». Des rêveurs de Concorde, des bâtisseurs de paquebots, des reconstructeurs de France. Au mieux, ça faisait émerger une filière nucléaire de rang mondial et décoller une industrie aérospatiale de champions, avec des emplois induits réels, économiquement viables et durables même si rien n’est éternel. Au pire, ça donnait le Plan Calcul (les descendants nous rejouent la petite musique avec le Plan Numérique, maintenant) et le « tout diesel » subventionné, mais on pouvait se le permettre entre nos bas de laines, le Plan Marshall et les dividendes de la paix.

Puis, s’y sont mis les avocats, les énarques, les HEC et autres experts en grands oraux (zorros ? zoos ? zoos ?) qui se fichaient du prix des avions renifleurs de pétrole, ne voulaient pas lire les comptes du Crédit Lyonnais, et ne savaient rien des honoraires des banquiers suisses, du moment quer leurs noms et qualités resteraient dans l’histoire (et leur photo dans le hall de l’hôtel des ministres de Bercy, comme on faisait avant dans les châteaux des familles de la noblesse pré-républicaine). C’est devenu plus compliqué à cause de la guerre économique, de l’inflation des privilèges et de l’alternance politique.

Maintenant, c’est l’équipe des rigolos de Bercy qui tient le volant (les voleurs, c’est encore un autre sujet) des Frenchonomics, les déconomistes irresponsables et jamais coupables, qui barrissent en fonçant dans le mur vers l’arrière sans se préoccuper des boites qu’ils écrasent et des gens qui tombent : Pierre, Michel, Arnaud, Benoit, Bernard, Fleur, Nicole, celle qui s’occupe de l’artisanat dont même les journalistes spécialisés n’ont jamais retenu le nom, et les autres …

Allez France ! http://madeinfrance2012.wordpress.com/2013/11/27/les-frenchonomics-cest-un-peu-comme-une-politique-economique-mais-en-marche-arriere-et-en-barrissant/

Renaud Favier – 27 novembre 2013 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

Café du Matin

Net Land Art  Mad in France        Frenchonomics            Compétitivité 2012 couverture

RF

Bonus : Il faut le progrès ! http://www.youtube.com/watch?v=Hsckr4OMdGQ

Bonus 2 : Une certaine idée … http://www.youtube.com/watch?v=o8uRawU7B2E

Bonus 3 : L’intendance suit (ou pas) … http://www.youtube.com/watch?v=AnQVxJQFqAY

Vive la France … qui voudrait (ou pas ?) devenir un paradis fiscal !

1457690_10202549445480449_480684085_n

Crédits : Wingz (Dessins de Presse) – http://www.wingz.fr

Certains Français osent toutes les démagogies, tous les couacs, tous les sifflets indécents ou flagorneries tartuffesques, et tous les demi-tours, contre-pieds et autres changements de veste à vitesse supersonique, c’est à ça qu’on reconnait les politiciens professionnels et autres notables les plus toxiques pour l’avenir des citoyens et de la République. Vive la France ! http://www.youtube.com/watch?v=Zdk2skqen3A

Enfin, ça ira (peut-être) mieux en 2014 … quand les comiques de Bercy auront dégagé, ou décidé de bosser sérieusement plutôt que de tergiverser entre grand soir fiscal et hausse de la taxe sur ceux-ci ou cela, de passer leurs journées à visiter le monde en première classe Air France, à faire de la propagande électorale en province, ou à essayer de recaser les membres de leurs cabinets pas encore assez hauts fonctionnaires qu’ils n’arrivent même pas à planquer en placard doré au tour extérieur, ou de choisir leur carte de voeux de Joyeux Noël et Bonne Année.

Allez France !

Renaud Favier – 23 novembre 2013 – Café du matin à Paris – Compétitivité – English

Frenchonomics     Compétitivité 2012 couverture

Interdire le feu de cheminée, maintenant … Paix aux cendres de la République des Lumières

saint-victor-jacky-grabiat-ramoneur_1319583

Source : LeBerry.fr – Crédits Photo : Lorette Bernard

Interdire les cheminées en Île de France, maintenant … encore une des bonnes idées du social-écologisme de salons parisiens … comme si Pôle Emploi avait les moyens de créer un service « Paix aux cendres » ! Bientôt, seuls les Ramoneurs de Menhirs auront le droit de mettre le feu en Gaule …

LP_Ramoneurs_Amzer

(D)ébats au Sénat : http://www.senat.fr/questions/base/2013/qSEQ13020328S.html

Sénat

Sénat, Paris, Salles des Conférences, cheminée pour Seigneurs (saigneurs ?) de la République

Bien sûr, on le dit depuis longtemps, déjà quand les sénateurs étaient jeunes, qu’il ne faut pas jouer avec le feu, et on n’avait qu’à être des électeurs moins allumés, genre lampions crétins depuis des décennies, pour ne pas laisser arriver à proximité du bouton du feu nucléaire ces champions de tartufferie fiscaliste et de lobbyisme fumiste ras du tapis mais pas que de moquette à côté duquel les inventeurs du gag de l’écotaxe étaient de gentils plaisantins gaulois et les lobbyistes des vendeurs de gaz et de moteurs diesel des créateurs de blague Carambar pour enfants confondant les bulletins de vote et les tickets de loto …

Au fond, ils ne sont pas si c...

Le feu nucléaire marche sous l’eau, au fond, ils ne sont peut-être pas si c… à l’Elysée Crédits image : Olivero

Heureusement, il nous restera longtemps le diesel pour aller brûler du bois plus loin, les politiciens pour crémationner ce qui leur reste de crédibilité, et le nucléaire pour regarder des images de cheminée de Noël sur nos vieux dvd clandestins (ça sera bientôt interdit sur Youtube moitié pour incitation à la pollution, moitié pour incitation à la religion catho) …
Ceci twitté, il ne faut pas adorer ce qu’on aime brûler, mais pour une fois que le Sénat pourrait servir à quelque chose, ça mérite d’être twitté devant la cheminée (ouverte, forcément ouverte, sinon à quoi ça sert d’avoir un nez et des oreilles autour du neurone ?).

senat

Crédits dessin : Man

On devrait peut être interdire la politique aux baby-boomers et rendre obligatoire un test sanguin à leurs héritiers fumeurs de joint qui ont respiré du bizarre dés le ventre de leur mère et qui dirigent ce pays depuis des décennies en consommant les substances illicites les plus toxiques pour leur neurone, ce qui serait indifférent à tout les gens normaux s’ils n’était pas « aux manettes » partout, et en encourageant les gens normaux à aider les dealers à faire marcher le petit commerce de banlieues de voitures diesel rapides made in Germany, ce qui ne dérangerait personne si les 4/4 ne roulaient pas encore plus vite et dangereusement que les voitures officielles sur le périph’, n’effrayaient pas en ville les mômes normaux encore plus que les gyrophares des convois ministériels en route urgente pour une course avant la fermeture d’Hédiard, et se garaient moins mal que les autres titulaires de certificats de complaisance républicaine …

humour-politique

Source RTL.be – Crédits dessin : illisible

Mais il n’y a pas le feu … si ?

Renaud Favier – 3 novembre 2013 – Café du matin à Paris – Compétitivité – English

Qu’on soit normalement supporter politique et/ou sportif (c’est comme intégriste religieux, mais plus facile, on n’est pas obligé de lire un livre), énormément militant canal historique pour ceux-ci ou contre cela, ou pas très impressionné, ni intimidé, par les politiciens salariés et déconomistes subornés français contemporains baisocrates, alcooliques, baisocrates alcooliques, ou d’autres partis (pastis ?), on peut télécharger des livres électroniques, gratuits ou au prix d’un café en terrasse dans un quartier normal de Paris, sur la plateforme française Youscribe (nb le format pdf disponible sur Youscribe est assez pratique sur grand écran et moins fantaisiste que ePub à l’impression en format A4), ou sur Amazon pour les contribuable patriotes exemplaires défenseurs en mode über-tartuffe de première catégorie des librairies, et de l’avenir d’une certaine idée de la civilisation. Quelques exemples en cliquant sur les icônes ci-dessous.

               
               
         
           
          

Et il y a aussi du plus « atypique » (et gratuit).

Bad in France Couverture         
Et du plus « business » (gratuit, of course).
Frenchonomics Small           

Bonus : Certains l’aiment « roots » … http://www.youtube.com/watch?v=3FiycLnqwQM

Bonus 2 : Certains l’aiment « oldschool » http://www.youtube.com/watch?v=EFPfeuiLAWU

Bonus 3 :  Certains l’aiment « chinaco » http://www.youtube.com/watch?v=STjPc_efPsE

Relax, c’était juste l’écotaxe du Grenelle écolo, inutile d’exiger la démission de Bercy … quoique …

Comme avant

Avant l’écotaxe, on sentait que le lisier de porc à hautes doses en zone granitique n’était pas durablement excellent pour les nappes phréatiques bretonnes, et que la fermeture des abattoirs GAD sentait la compétitivité allemande, mais ça aurait fait rigoler tout le monde si on avait parlé de se déguiser en schtroumfs rouges pour aller saboter des routes gratuites.

Haine

D’autant que tout le monde qui lisait, ou comprenait le Français oral, savait que, régionalisme et clientélisme obligent, la Bretagne bénéficierait sans même besoin de reculade gouvernementale, d’une niche fiscale pour les transporteurs routiers exonérés  à 50% du péage (concédé en partenariat public-privé parce que ça fait plus « moderne » que l’économie mixte et que la puissance publique n’a plus les moyens de ses ambitions à force d’erreurs, de dérives et de fuites), de l’écotaxe dite « nationale », en principe destinée à financer la politique environnementale.

Au travail !

Qui eût cru que les rebelles radicaux de l’étape trouveraient « normal » de payer 55 Euros un bonnet de bagnard (fabriqué en France, certes, à base de laine vierge écologique, certes) pour aller respirer du pneu brûlé et du gaz lacrymogène importé ?

Qui eût pensé que les patriotes économiques bretonnants se fendraient de 45 euros pour se déguiser en commandant Cousteau avec une copie de bonnet de scaphandrier (en pure laine vierge tricotée en Bretagne, certes) d’avant l’invention du détendeur ?

Qui eût supposé que les djeuns fashion victims de Bretagne adeptes des marques portées par des sportifs professionnels trouveraient 24,90 Euros à gaspiller pour un bonnet 100% acrylique made in Dieu sait où, par qui, et comment, à porter 2 heures, le temps d’une manif avec les vieux agriculteurs du coin sous le haut patronage de communicants politiques Parisiens ?

Enfin, peu importe, l’affaire a été rondement menée, le truc est officiellement « suspendu » (lire : supprimé sine die, mais pas officiellement pour ne pas avoir à payer un dédit de 800 millions d’euros avant le changement de majorité si possible, les prochaines élections au moins), alors les Bretons « normaux » n’auront pas à fouiller leurs placards à la recherche de vieux bonnets rouges du temps où les Français moyens pouvaient s’offrir le ski, de bonnets de père Noël du temps où ça se faisait de fêter l’anniversaire de Jésus et de se déguiser pour amuser les mômes en attendant minuit pour ouvrir les cadeaux (maintenant, on se dépêche pour être les premiers à revendre les cadeaux sur LeBonCoin ou eBay), ou de trucs genre farces et attrapes à deux balles achetés en leur temps pour une fête déguisée. Sauf s’ils sont mobilisés contre le gouvernement provisoire de Paris, son fiscalisme frénétique, son amateurisme approximatif, et son affolement pathétique, mais c’est, en principe, un autre sujet.

Rouge ?

Ceci twitté, il ne faut pas se tromper de « combat », ni jeter l’écotaxe à l’eau de la mer(de) bretonne, moins encore tirer sur la mauvaise cible ou flinguer à tort et à travers tout azimut.

Emploi

Le Président est coupable, certes, et pour bien plus que l’écotaxe.

Foutu

Il est dangereux, certes, et pas seulement pour l’emploi réel et la société normale.

Hollande

Et il a beau nez rouge, certes, mais pas incontestablement du modèle rebelle breton.

Gné hé hé ...

Mais il serait irresponsable (et techniquement stupide compte-tenu de sa calvitude) de lui chercher des poux dans la tête, d’abord parce que ce serait mauvais pour ce qu’il reste d’image de la France, ensuite parce que les institutions, les questions préalables de constitutionnalitude, et toussa-touça, le protègent efficacement jusqu’au moins 2017, et il serait aussi fou qu’un fonctionnaire ou un citoyen en CDI de filer sa dém’ sur un moment de déprime, tant qu’il lui reste des fusibles, des gens qui le présument légitime et innocent parce qu’élu par 51% des veaux nationaux ayant pris la peine d’aller voter sous Prozac, H, ou influence politicienne plus toxique encore, en mai 2012, et qu’il n’y a personne de crédible dans son camp, ni en face, pour le remplacer.

Made in France

Mieux vaudrait négocier avec lui, comme avec Bernard Tapie en son temps, mais sans indemnité transactionnelle, ni arbitrage, pour éviter les contestations ultérieures. Lui proposer un long préavis, jusqu’à 2017, genre cohabitation avec des gens raisonnables, en compensation du nettoyage au karcher des pires lapins crétins toxiques et sectaires du gouvernement de maintenant.

Personnalité

A minima, d’un bon nettoyage par le vide des clowns de Bercy. Non  pas que ça sera facile de trouver assez de volontaires pour remplir les bureaux de ministres et …seillers techniques, maintenant que le roi est nu et que les petits marquis vont avoir du mal à s’amuser au mécano industriel, à ramener au bercail des exilés fiscaux, ou à faire croire aux marchés financiers que la qualités des infrastructures, la performance fiscale, l’éducation des djeuns, le dialogue social, le TGV à l’heure et toussa-touça justifient une dette de 100% du PIB et des déficits de 4 ou 5% à taux AAA … Mais maintenant que Bricq a branché Ubifrance sur la BPI et fait régler le bug en Californie qui faisait souci à son mari, que Montebourg a reconnecté les irréductibles de la CGT de Goodyear avec son pote le boss de Titan, que Pellerin a laissé Niel lancer son éléphant blanc numérique subventionné à la Halle Freyssinet, que le successeur de Cahuzac a fait voter une ou deux lignes de sa PLF dans l’hémicycle vide, que Hamon a compris que l’économie solidaire ne marche pas sans une économie normale, et que même ce chauve dksiste dépressif de Mosco a pêcho sans même devoir aller jusqu’en Bretagne avec un bonnet rouge pour se protéger le neurone (le bracelet brésilien, c’est autre chose, c’est pour draguer aux cafés pour intellos de la rive gauche), il est temps de remanier au moins à Bercy, et de mettre au boulot avec vue sur la Seine et le quartier chinois les retraités Lamy, Lauvergeon, le gars du rapport sur le choc de compétitivité dont on a déjà oublié le nom, quelqu’un qui soit pote avec Christine Lagarde et parle anglais pour les négos de consolidation de dette de Club de Paris avec le FMI, et quelqu’un qui parle allemand et sache utiliser un téléphone portable sécurisé, pour tenter ne négocier l’unification franco-allemande avec Angela Merkel avant qu’il ne soit trop tard et que la France soit condamnée à une co-gestion de la zone Euro-CFA avec Athènes, Nicosie et Lisbonne sous tutelle de Franfcort …

Cazeneuve-Moscovici-reprise-economique-en-vue

Maintenant.

Renaud Favier – 29 octobre 2013 – Café du matin à Paris – Compétitivité – English

Qu’on soit normalement supporter politique et/ou sportif (c’est comme intégriste religieux, mais plus facile, on n’est pas obligé de lire un livre), énormément militant canal historique, ou pas très impressionné, ni intimidé, par les politiciens et déconomistes français contemporains baisocrates, alcooliques, baisocrates alcooliques, ou d’autres partis (pastis ?), on peut télécharger des livres électroniques, gratuits ou au prix d’un café en terrasse dans un quartier normal de Paris, sur la plateforme française Youscribe (nb le format pdf disponible sur Youscribe est assez pratique sur grand écran et moins fantaisiste que ePub à l’impression en format A4), ou sur Amazon pour les contribuable patriotes exemplaires défenseurs en mode über-tartuffe de première catégorie des librairies, et de l’avenir d’une certaine idée de la civilisation. Quelques exemples en cliquant sur les icônes ci-dessous.

               
               
         
           
          

Et il y a aussi du plus « atypique » (et gratuit).

Bad in France Couverture         
Et du plus « business » (gratuit, of course).
Frenchonomics Small           
. . .
Le bonus : la déconomie, une science http://www.youtube.com/watch?v=mW0dlAAMki4
Bonus 2 : la compétitivité, un métier http://www.youtube.com/watch?v=wRS0eFa3Yo4
Bonus 3 : l’international, enjeu crucial : http://www.youtube.com/watch?v=Sr2RxH9AEX0

Pain blanc, pain noir, peu importe pourvu que les cigales françaises en aient cet hiver …

Buvard-Cigale-fourmi_10

Maintenant, on est sérieusement en automne : le changement, c’est vraiment pour bientôt.

schwarzbrot-logo

Bien sûr, on peut rester dans le déni encore un peu, en France, le temps de quelques cafés à des terrasses de bistrots sympas à Paris.

ori-plateau-ardoise-cafe-gourmand-x2-2159Bien entendu, les politiciens professionnels peuvent promettre encore un peu de brioche à crédit pas cher aux Français, pour gagner en 2014, et préparer 2017 et plus si affinités.

Avec-un-café

Bien évidemment, un « shutdown » plus ou moins massif, ou pas, aux Etats-Unis n’a en soi guère plus d’importance pour la « prospéritude » à crédit de la France qu’un déplacement en bande organisée (mais sans la star du commerce extérieur, décidément hors-jeu, maintenant, avant même le remaniement du gouvernement provisoire) de François Hollande à Cherbourg pour célébrer la vente (à crédit) au Mozambique pour un petit 200 millions d’euros d’un machin flottant assemblé en France (dont l’impact net en commerce extérieur reste à évaluer en fonction des options et du sourcing, et dont le résultat final en balance des paiements dépendra de pas mal de facteurs mais pourrait être assez peu glorieux comme cela arrive avec certains « grands contrats » aussi prestigieux et utiles en saison électorale qu’économiquement désastreux, mais qui sauve quelques centaines de job jusqu’après les élections de 2014, un peu comme quand la première madame Hollande prétendait sauver Heuliez en jetant l’argent du contribuable par les fenêtres de l’usine de Cerizay (penser à relire Tchekov) pour faire assembler de petites horreurs électriques rendues obsolètes par les vrais constructeurs et par la Bolorémobile avant même leur lancement commercial) et faciliter son parachutage sur les terres du courageux ami de l’actuelle madame Hollande.

Cherbourg, 30 septembre 2013

Après Florange, les chantiers navals de Cherbourg le 30 septembre 2013 : le Président de la République ClubMed en exercice fait des pique-nique de pain blanc sur les terres électorales de ses ministres pas encore hors-jeu

Mais tout le monde sait que, même si le café est offert, l’ardoise est trop lourde pour les petits bras des « gentils » petits Français.

Ils sont gentils ...

Enfin, ce ne sera pas la première fois que les Français seront condamnés à la chicorée avec au mieux (?) du Schwarzbrot, au pire (?) des rutabagas cultivés au fond du jardin.

4864X

De toute façon, il faut cultiver son jardin au pays de (la promo) Voltaire, et un régime moins doucereux ne fera de mal à personne à Paris et alentours, du moment qu’il reste équilibré (et démocratique, mais pas comme en 1933 chez les Huns ou en 36 chez les nôtres, l’Europe et le monde n’avaient pas aimé) et qu’on ne manque pas (trop) de pain.

manifestation-de-marmottes-2

Sinon, hiberner ?

Renaud Favier – 1er octobre 2013 – Café du matin à Paris – Compétitivité – English

Qu’on soit normalement supporter politique et/ou sportif (c’est comme intégriste religieux, mais plus facile, on n’est pas obligé de lire un livre), énormément militant canal historique, ou pas très impressionné, ni intimidé, par les politiciens français contemporains baisocrates, alcooliques, baisocrates alcooliques, ou d’autres partis (pastis ?), on peut télécharger des livres électroniques, gratuits ou au prix d’un café en terrasse dans un quartier normal de Paris, sur la plateforme française Youscribe (nb le format pdf disponible sur Youscribe est assez pratique sur grand écran et moins fantaisiste que ePub à l’impression en format A4), ou sur Amazon pour les contribuable patriotes exemplaires. Quelques exemples en cliquant sur les icônes ci-dessous.

               
               
         
           
          

Et il y a aussi du plus « atypique » (et gratuit).

Bad in France Couverture         
Et du plus « business » (gratuit, of course).
Frenchonomics Small           
. . .
Le bonus : le jour de la marmotte (re)viendra http://www.youtube.com/watch?v=l4TYRLjpjYI
Le bonus 2 : « Fais toi porter pâle … » http://www.youtube.com/watch?v=sbnj0LLxH74 
Le bonus 3 : « Je suis un dieu … » http://www.youtube.com/watch?v=9x_ASl6u3cU

Il faut aimer la France … qui veut gagner

3482525_3_b5e4_l-equipe-de-france-de-basket-le-22-septembre-a_76f74db2a486887231b3c05ac4d2433c

« Une finale, ça ne se joue pas, ça se gagne » (Tony Parker, après la victoire française en finale de l’Euro de basket du 22 septembre 2013, comme quoi on apprend des trucs en s’expatriant, il n’y a pas que l’objectif fiscal), ne serait-ce que pour mériter une 3ème mi-temps un peu groovy, voire limite bling parce que le monde réel de maintenant est comme ça, mais ça se pardonne aux jeunes si ce n’est qu’une fois de temps en temps (au maximum), si ça ne finit pas en very bad trip bunga-carlton off limits avec des truffes, si c’est pour célébrer un titre, mérité et magnifiquement arraché aux adversaires au demeurant, de champion d’Europe (au minimimum), et si ce n’est pas trop surpayé par le tribuable sponsor officiel de toutes les équipes de France.

3482552_6_6fd1_l-equipe-de-france-a-remporte-le-premier-grand_3180a0b58beebe2161c095098d8450a9

c) AP / Thanasis Stavrakis

Merci et bravo à l’équipe, aux joueurs qui se sont surpassés et ont galvanisé tout le groupe, et à tous ceux qui ont contribué à cette belle victoire.

7764657214_l-equipe-de-france-de-basket-a-l-euro-2013

Crédits : AFP/A.Isakovic

Evidemment, la 4ème mi-temps officielle avec les ternes représentants salariés des sponsors publics, c’est autre chose

1240093_10202202292727121_793294548_nEn blanc les grands champions français (parfois noirs, et avec un pantalon noir parce que rien n’est tout blanc, rien n’est tout noir, mais ne compliquons pas la choses avant le café), en noir les nuls (tous blancs, mais ce serait trop long à expliquer, et pas tous, juste un petit échantillon de (pas très) hauts représentants des citoyens normaux élus pour quand on a besoin de pingouins en uniforme sur des photos chics, les autres sont en outplacement avant le remaniement, en cure de désintoxication pour ceux qui étaient voisins de Cécile Duflot en conseil des sinistres, à l’asile ou au cours Florent pour ceux de Bercy qui plaident l’irresponsabilité pour éviter la haute cour de justice).

2012-06-18ayrault-gouvernement

En tout cas, des fois, on peut regarder avec plaisir du sport français à la TV, même si le professionnalisme et l’argent fou dans le sport ont changé la donne, et supporter sans chauvinisme lapin ou intégrisme crétin la meilleure équipe sur le terrain en constatant que les Français sont les meilleurs. C’est cool.

Le DDD, vaste programme

Renaud Favier – 24 septembre 2013 – Café du matin à Paris – Compétitivité – English

Qu’on soit normalement supporter politique et/ou sportif (c’est comme intégriste religieux, mais plus facile, on n’est pas obligé de lire un livre), énormément militant canal historique, ou pas très impressionné, ni intimidé, par les politiciens français contemporains baisocrates, alcooliques, baisocrates alcooliques, ou d’autres partis (pastis ?), on peut télécharger des livres électroniques, gratuits ou au prix d’un café en terrasse dans un quartier normal de Paris, sur la plateforme française Youscribe (nb le format pdf disponible sur Youscribe est assez pratique sur grand écran et moins fantaisiste que ePub à l’impression en format A4), ou sur Amazon pour les contribuable patriotes exemplaires. Quelques exemples en cliquant sur les icônes ci-dessous.

               
               
         
           
          

Et il y a aussi du plus « atypique » (et gratuit).

Bad in France Couverture         
 
Et du plus « business » (gratuit, of course).
 
Frenchonomics Small           
. . .
Le bonus : « Another One Bites the Dust » http://www.youtube.com/watch?v=rY0WxgSXdEE
 
 

26 juillet, jour de « libération » fiscale pour les salariés français : est-ce bien raisonnable ?

nouvelle-declaration-impot

Il peut, certes, sembler abusif, sinon délirant, que les salariés français travaillent jusqu’au 26 juillet pour simplement financer les dépenses publiques. Cf Le Figaro :
http://www.lefigaro.fr/impots/2013/07/24/05003-20130724ARTFIG00498-les-salaries-francais-travaillent-jusqu-au-26juillet-pour-financer-les-depenses-publiques.php

PHO0f8707aa-f47f-11e2-8583-97f10ddf409f-400x800

Surtout quand on voit les exils fiscaux et niches fiscales des riches citoyens et grandes entreprises d’un côté …

impots-budget-2011-vla-flou-vla-L-2

Crédits : Lasserre

… les exemptions de charges et dérogations aux devoirs communs des moins favorisés, petits, sans grade, et autres bénéficiaires de crédits d’impôts, de l’autre.

impot-sportif

Mais ces impôts ne servent pas seulement qu’à payer des pâtes aux truffes, des villas indécentes, et des prostitué(e)s en bandes organisées aux uns …

887415655

… des intérêts, honoraires, factures, et commissions aux autres …

10 june 13-19 editorial cartoon PURGE CORRUPTION final

… et des privilèges et avantages à ceux qui devraient être les derniers à se servir mais qui ont décidé, avec le soutien tacite de la médiocratie, qu’il en serait autrement.

La_Justice_La_Presse_La_Politique

Une partie des 7 mois travaillés jusqu’ici a servi aux contribuables de classe moyenne de France à s’autofinancer une sécurité sociale performante même si gabegique, des services publics formidables même si très mal gérés, et des infrastructures utiles même si financées n’importe comment et entretenues surtout quand ça permet au moins autant de corruption que du neuf.

caricature-evasion-fiscale

C’est rassurant, non ?

Renaud Favier – 27 juillet 2013 – Café du matin à Paris – Compétitivité – English

 

Qu’on soit normalement imposable, énormément imposable, ou pas imposable, on peut télécharger des livres électroniques, gratuits ou au prix d’un café en terrasse dans un quartier normal de Paris, sur la plateforme française Youscribe (nb le format pdf disponible sur Youscribe est assez pratique sur grand écran et moins fantaisiste que ePub à l’impression en format A4), ou sur Amazon pour les contribuable patriotes exemplaires. Quelques exemples en cliquant sur les icônes ci-dessous.

 

               

 

               

 

         
           
          

Et il y a aussi du plus « atypique » (et gratuit).

Bad in France Couverture         
Et du plus « business » (gratuit, of course).
Frenchonomics Small           


Paris brûle-t’il ? Mektoub pour l’hôtel Lambert, en tout cas …

images-9

Cet Hôtel Lambert qui brûle alors qu’il était en travaux de mise aux normes genre maître de l’univers qui considère Louis 14 comme un court jeune homme d’avant, ce n’était pas un simple « hôtel de (poules de) luxe » au sens contemporain du terme. Moins encore un petit claque de Rastignac provincial à la fortune anémique genre ce pauvre Nanar. C’était rien moins qu’un plus beaux lieux de Paris. Accessoirement, un monument historique français. http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2013/07/10/Le-prestigieux-Hotel-Lambert-ravage-par-un-incendie-a-Paris-1544249

cec7c6358a97d1a1832b4644e61486375e9e7895_reference

Crédits : La Nouvelle République

Ce lieu magique occupant presque toute l’extrémité de l’île Saint Louis était passé en mains étrangères il y a peu d’années et faisait l’objet d’une rénovation pharaonique, après l’extinction, sinon de tous les feux verts, rouges ou whatever works, comme il apparait, des quelques attentismes, « procrastinimses » et polémiques plus que moins inévitables en pareilles circonstances. http://lambert.over-blog.org/article-32877324.html

images-7
Mais maintenant, ça brûle, pourtant. Et les dégâts sont d’ores et déjà jugés « irréversibles ». http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/07/10/important-incendie-dans-l-hotel-lambert-a-paris_3445197_3224.html

635034 On observe, sans rien sous-penser rapport aux spéculations et autres versations de mâles dominants (certains appelleraient ça des malversations, mais il faut avoir du vocabulaire et des preuves, sinon, c’est moins pertinent, voire plus impertinent), honni soit qui aurait mauvais esprit ou la suspicion tatillonne exacerbée en saison de crise économique, que l’interruption de l’hyper inflation sur l’immobilier parisien, même d’exception, rendait très hypothétique une nouvelle plus value (d’autant que c’était déjà le plus riche du Monopoly qui le possédait, ce qui réduisait les chances d’une guerre économique de surenchères) sans rien faire comme ça marchait si tranquillement depuis un bon moment dans les quartiers de Paris encore fréquentables de nuit en Bugatti décapotable ou autre véhicule inabordable, donc indispensable aux inégalement fréquentables. http://www.lefigaro.fr/culture/2013/07/10/03004-20130710ARTFIG00268-l-hotel-lambert-ravage-par-les-flammes.php

images-10

Crédits : Le Figaro

Alors sans vouloir sous-entendre que l’incendie tombe bien (parce qu’avec le manque de soin des ouvriers de maintenant, les contrefaçons asiatiques de prises Legrand, et le prix de l’électricité qui pousse à éteindre les alarmes incendie, aussi bien c’est un accident bête, un coup de pas de chance, la force d’un destin qui se venge -ou tente de donner un signal-, Mektoub, quoi …), moins encore que l’assurance n’est pas chère avant un sinistre (et puis on n’est pas à ça près, surtout aux cours actuels des hydrocarbures, quand c’est l’Histoire qu’on assassine, même si on possède aussi la société d’assurance, l’entreprise de réassurance, et les actionnaires financiers ou pas d’elles toutes), on ne peut s’empêcher de se demander si le permis de reconstruire ne portera pas sur un bout de l’île Saint Louis moins étriqué, histoire de pouvoir mettre une marina digne du GrossParis de bientôt avec annexes à Rouen et au Havre sur la route de Suez via Marbella et Chypre, une petite station de ski avec héliport pour ne pas avoir à gâcher du bilan carbone pour atteindre la Gare de Lyon (qui faudra penser à acheter, comme EDF, Total et EADS, par souci de simplification) ou le Bourget en hélico sur le chemin de Suez via Davos ou Cortina (qu’il faudra penser à racheter, si ce n’est pas déjà fait) à chaque fois que les enfants ont envie de faire une bataille de boules de neige hors saison, ou en hiver mais sans sortir au froid sous la vraie neige, et une Tour un peu moins modeste que celle de ce bon petit Monsieur Eiffel qui devait être très « gentil » mais était à l’évidence (comme Lesseps, les Français de cette époque manquaient de mégalomanie) trop respecteux de riverains et fonctionnaires de l’urbanisme manquant de classe, d’ambition et de créativité, pour n’avoir pas pensé qu’en grimpant un peu plus follevilement haut, on pourrait voire non seulement la « Bande des 4 Grands » d’autour de Paris (le 4G = Versailles, Vaux, Fontainebleau, et Chambord), mais, peut être … Dubaï et Doha (tiens, ça fait DD, comme développement durable, ironisch, nicht) ? Il faudra trouver un nom : Lambert City ? Non, ça fait titi parisien d’avant voulant frimer en angliche. New Saint Louis ? Non, ça fait vendeur de moquette, même pas niveau communicant en Porsche. Les bijoux de famille ? Non, ça sonne défaitiste et vaguement queue de race, voire DSK en fin de règne. Désert en Seine ? Non, c’est ballot parce que ça sonne bien, et ça ferait sourire les lecteurs de « Paris et le désert français », mais ça fait « déshérence » et « haine », difficile de faire avaler ça à l’Académie, sauf à changer aussi de langue, en France. En attendant, l’incendie est jugé « circonscrit » (dommage que le rédac chef ait relu le texte, si un stagiaire avait écrit « circoncis », ç’eût été rigolo). http://www.larep.fr/france-monde/actualites/a-la-une/national/2013/07/10/important-incendie-dans-l-hotel-lambert-a-paris-1622202.html 

3445229_3_8613_l-hotel-lambert-dans-la-nuit-de-mardi-a_8b425de0af26777dcd94ea40ee263902

Byzeway, ce n’est pas un ancien maire de … Paris, voire même un ancien président de la République française d’avant (le président, pas la République, moins encore la République française, quoique, recouac …), dont, la « plume » avait été inspirée par la chanson « Beds are burning », succès du groupe australien « Midnight Oil », qui a dit, lors d’un sommet de la Terre en Afrique du Sud en 2002 : « Notre maison brûle, et nous regardons ailleurs » ? http://www.youtube.com/watch?v=ejorQVy3m8E

article_10072013-INCENDIE-HOTEL-LAMBERT-5

Tiens, « Mektoub », ça serait un joli nom, pour la nouvelle France Ile Saint Louis. Non ?

Renaud Favier – 11 juillet 2013 – Café du matin à Paris – Compétitivité – English

En attendant le 14 juillet (et Paris-Plages), si on veut quelque chose à lire pour ne pas abandonner le neurone en mode pause, ni laisser son coeur patriote saigner sans au moins s’en rendre compte, on peut télécharger des livres électroniques, gratuits ou au prix d’un café en terrasse dans un quartier normal de Paris, sur la plateforme française Youscribe (nb le format pdf disponible sur Youscribe est assez pratique sur grand écran et moins fantaisiste que ePub à l’impression en format A4), ou sur Amazon pour les patriotes exemplaires. Quelques exemples en cliquant sur les icônes ci-dessous.

               
               
         
           
          

Et il y a aussi du plus « atypique » (et gratuit).

Bad in France Couverture         
Et du plus « business » (gratuit, of course).
Frenchonomics Small           
Le bonus : quelques ronchotwits dans l’air du temps (des temps ? détend ?)

Quand on est femme ministre (de l’écologie d’un gouvernement normal de gauche), on ferme sa g…, ou on est démissionnée

nicole-bricq-delphine-batho

Le limogeage de (complot machiste contre ?) Delphine Batho du ministère de l’écologie réellement socialiste de marché en 2012, nous fait penser que Nicole Bricq en avait elle-même été évincée mi-2012 à peine revenue du sommet des écolocrates de Rio, mais surtout, nous rappelle avec une tendre émotion le vieux cri républicain, presque Audiardien, de Jean-Pierre Chevènement (tiens, au fait, il a quitté son appartement social, lui, ou obtenu une dérogation pour y rester jusqu’à ce que mort s’ensuive, la sienne ou celle des méritants en liste d’attente comme dans ce délicieux film « Le Viager » ?), poussé dans un autre temps : « On ferme sa gueule, ou on démissionne ».

Ectac.Presidentielle-2012-Chevenement-candidat.03

Quoi qu’il en soit Delphine Batho a été limogée (et byzeway, certains esprits forts observent que Montebourg, qui n’épargne pas le Premier Ministre d’au moins une saillie hebdomadaire, mais n’a jamais contredit publiquement Ségolène Royal ou été en situation de s’opposer à la commande publique sur fonds des tribuables d’une flotte de ségomobiles subventionnée par les tribuables, n’a pas encore été expulsé de son étage à Bercy, lui).

532615-france-s-minister-of-ecology-sustainable-development-and-energy-delphine-batho-leaves-after-the-week

Les plus cyniques souriront en pensant que quand on sait que de toute façon on sera lourdée au remaniement, ça peut être une bonne stratégie perso, surtout quand on a pas les diplômes permettant de se recaser facilement par réseau, de faire semblant de s’indigner sur un dossier qu’on n’a même pas lu (de fait, son budget direct est réduit de 7% mais c’est plus que compensé par des transferts a priori favorables à l’environnement, notamment pour le logement chez Duflot, qui sait bien qu’on n’est jamais si bien servie par Bercy que quand on pique soi-même aux autres ministres) et de se mettre sur les rangs pour un bon fromage républicain avant que tous les autres remaniés soient sur les bonnes affaires (pour Bricq, on ne comprend vraiment pas pourquoi elle ne fait pas pareil, mais peut-être qu’à son âge, avec une petite retraite privilégiée de sénatrice et un mari politicien de base en Ile de France sans avantages acquis particuliers (ni immense logement de fonctions et/ou social(iste) à prix d’amis garantie à vie à Paris intra muros, même si ça semble assez commun en Normalie) en principe (nom commun, dont certains manquent, et que d’autres ignorent), elle préfère voyager encore un peu en First pour gagner assez de miles Air France pour maintenir son train de vie sans devoir renoncer au café du matin en terrasse quand il fait beau et qu’il n’y a pas encore invasion de fumeurs de cigares et autres puanteries).

les-jardins-plein-ciel

Mais c’est peut aussi la reco de ses communicants politiques en Porsche, de quitter le paquebot Hollande en mélenronchonnant face caméra, pour ne pas rater le départ d’un nouveau France en 2014.

445048-delphine-batho-france-s-minister-of-ecology-sustainable-development-and-energy-attends-the-minister-

Mais peu importe, et de toute façon, être ministre l’été, si on n’est pas passionné des places gratuites dans les festivals ou de la gestion des carrières dans son cabinet (quand il y a des bruits de remaniement, ou des opportunités de sauter sur de bons fromages, les conseillers fidèles et militants les moins idiots n’attendent pas la prochaine réduction des enveloppes pour regarder et s’envoler ailleurs), ça n’a guère d’intérêt de rester ministre alors que les administrations ronronnent comme les climatiseurs des hauts fonctionnaires stakhanovistes et/ou ambitieux en ressortant de vieux rapports pour répondre aux questions parlementaires écrites (une fois par an, de nouveaux ou vieux députés reposent de vieilles questions parce que leurs assistants sont en vacances et que personne ne sait utiliser le traitement de texte, et de nouveaux ou vieux fonctionnaires photocopient les mêmes vieilles réponses en actualisant ou inventant quelques chiffres s’il y a quelqu’un qui s’aperçoit que le gisement de réponses date du temps des télex Comatta, c’est une tradition républicaine d’avant Paris-Plages comme de perdre toutes les guerres, même économiques) et que les correspondants et journalistes étrangers savent que la France est arrêtée et respectent sa petite mort annuelle en évitant de téléphoner ou d’envoyer des télégrammes diplomatiques demandant réponse avant octobre). A part Nicole Bricq qui juge crucial d’annoncer quelque chose avant le Festival d’Avignon, ou son propre (second) limogeage, tout le monde la ferme, et comme dirait Chevènement, c’est bien mieux comme ça, de pas bosser comme si on avait (été) démissionné, mais de toucher ses privilèges quand même.

affiche-paris-plages-2013-kiraz

Ceci twitté, tant qu’on aura Montebourg (que ça ferait désordre de virer, pas tant vis à vis de la droite de la gauche de la gauche dont la gauche normale pourrait avoir besoin pour ne pas devoir donner trop de fromages aux communistes, syndicalistes et autres vieux pirates d’avant l’électricité et #anonymous pour ne pas risquer de perdre trop de mairies en 2014 au cas improbable où les zélecteurs seraient plus cohérents avec eux-mêmes, sobres et lucides que godillots, sourds-aveugles-paralysés, ou abstentionnistes, que parce que comme il faut déjà virer Mosco à cause de Cahuzac et Bricq à cause de Bricq, il faudrait mandater un chasseur de têtes pour repeupler vite et bien Bercy avec des gens capables de faire avancer le schmiliblick, et no seulement c’est pas simple de trouver un cabinet RH ouvert en été, non seulement tous les bons cabinets savent que personne de bon, sensé et capable ne voudrait de Bercy maintenant, mais surtout, budget ne permet pas de payer ça, parce qu’avec des success fees genre un an de salaire de ministre, on pourrait faire un gros cocktail de team building pré-électoral au Festival d’Avignon) … tant qu’on aura l’exceptionnel Montebourg twittais-je, ça gueulera sans démissionner dans les ministères pour confirmer la règle de Chevènement, et assurer qu’il y aura du monde à Paris-Plage comme en 2012, même si la météo est pourrie cet été.

12-07-27-valls-montebourg-fabius-hollande-ayraultEn France, on peut virer une secrétaire, délocaliser une boite rentable, vendre les bijoux de famille au Qatar comme tous les pays normaux et écologistes importateurs de pétrole avec dessous de table, et les vignobles aux Chinois comme tous les pays exemplaires et écologistes exportateurs avec pots de vin, ou limoger un(e) ministre plus ou moins volontaire, mais on ne change pas une équipe de comiques qui s’accrochent aux vieilles pierres en gueulant fort … ou alors, c’est compliqué.

305706_4776888382603_40992208_nAllons enfants, vers un monde plus vert quand même … (et SVP, si vous mâchouilles patriotiquement un chewing gum pendant  la Marseillaise parce que ça vous décontracte mieux que de penser à la France, ne le jetez pas par terre comme les manifestants ou comme votre mégot -pas biodégradable, byzeway, mieux vaut se rouler son tabac sans filtre, si on est écolo, et pas milliardaire-, ça va coûter une fortune en karcher bio à la Mairie de nettoyer avant Paris-Plage sous la pluie grosse comme les sincèrement tristes larmes de crocodiles #UMP pour Batho #PS courant Fabius/Dray/SOSRacisme/Ségo, les saletés de toutes ces manifs d’avant pour tous, envers rien ou son contraire, ou contre tout, de depuis le dernier Paris-Plage sous la pluie grosse comme les si purement politiciennes larmes de crocodiles #EELV pour Batho #PS normal pas courant vert incrusté aux maroquins avec privilèges et/ou fauteuils en velours avec avantages acquis), en marche arrière vers les Trente Glorieuses et le temps des BD avec humour qui sont les références principales de la promo Voltaire, avec les Soviets mais bientôt sans électricité pour lire les rapports d’expert sur l’environnement global, ceux de la Cour des Comptes sur la France, et ceux des consultants anglo-saxons sur la réforme de l’état.

gaston-l-ecologie-selon-lagaffe

Tout ça n’est ni très important, puisque ça concerne la France, ni très sérieux puisque ça s’agite autour de la pyramide du Louvre, pas des ruines en Egypte, ni très durable, puisque cela concerne le gouvernement provisoire rose-vert, pas la pierre de Rosette, mais ça mérite quand même un (re)twit ou deux en français, avec le café.