Après les Airbus pour #Iran-Man, tapis rouge pour Cuban-Brother à #Paris

Paris est une fête !

cheerleaders 2CV paris HR

Le président exemplaire de la République des droits de l’homme aura réussi, fin janvier 2016, un tour de force diplomatique (et une belle collection de photos souvenirs au cas où il sera dégagé en 2017 ou pour plus tard s’il parvient à taper l’incruste grâce aux guerres des gangs chez ses adversaires et à l’absence d’alternative crédible dans son camp, le FN se préparant comme d’hab’ à jouer les Poulidor) dans la foulée du marathon des vieux en France (vieux ?) et de #COP21 à Paris, avec un voyage pas trop foiré en Inde (la « plus grande démocratie du monde », accessoirement le client le plus sérieux pour un gros paquet de Rafale), l’accueil en grandes pompes (babouches ?) du chef la très droidelhommiste République Islamique d’Iran avec annonce de commande d’Airbus entre poires et fromages sans trop de ronchonnades de féministes et autres laïcards, et la réception du vieux frère du cacochyme leader maxi-mots de Cuba, au grand plaisir des chefesses d’entreprises membres du Medef et hautes fonctionnaires de Bercy et périphéries autorisées à venir prendre le café avenue Bosquet avec Raul Castro alors qu’on leur avait poliment suggéré d’aller se faire masser au Hammam Pacha pendant l’accueil du Grand Turban d’Iran.

Mergitur et fluctuat …

RF – 1er février 2016

Laurence Parisot (comme Nicolas Sarkozy de retour) en politique politicienne active ?

1512794_10152112974579757_1197285200_n

En propagande, politique ou pas, que ce soit pour de la lessive ou pour une ménagère d’autour de la cinquantaine, il est toujours habile d’instrumentaliser les animaux malheureux (relire Ogilvy) et de surfer sur les vagues sociétales du moment (lire le programme de n’importe quel(le) polticien(ne))

Avant, comme Laurence s’ennuyait entre sa boite héritée qui marchait toute seule et sa bagnole à draguer italienne qui rouillait toute seule, elle a fait du syndicalisme patronal …

Mais c’était avant.

Ensuite, elle a tourné en rond, fait écrire un bouquin par des stagiaires, et dîné en ville avec de nouvelles têtes pour se changer du CAC40 et des patrons de province, et se consoler d’avoir été remplacée par une caricature entourée de tristes statues de vieille cire (sires ?).

Maintenant, comme elle s’emm. à mourir au Conseil Economique Social et Evironnemental des notables retraités de la vie syndicale, corporatiste, artistique, notable et communautariste, elle voudrait faire de la « vraie » politique (honni qui penserait qu’elle pourrait avoir besoin de fric comme tout le demi-monde et les vrais gens, parce qu’à force de ne jamais avoir bossé, de ne pas s’occuper de ses boites héritées et de glander dans un fromage républicain parmi les moins bien payés même si le rapport indemnité-travail y est presque aussi exceptionnel qu’au Conseil de Paris ou à l’Elysée, il est possible qu’elle finisse par craindre un peu pour sa retraite …).

Bonne idée, son énergie et sa relative originalité de pensée ne peuvent pas faire de mal (le mâle, c’est otchoz, honni soit qui y pense …) dans le petit demi-monde des tocards de la politique française (« Politicard » ?), même si ça ne sert absolument à rien.

Et surtout, elle servirait mieux l’image des entrepreneurs que les autres patrons désoeuvrés entrés en politique politicienne genre le Brice de Nice investisseur dans les terres agricoles des pay(san)s ruinés qui sourit aux vieilles des beaux quartiers parisiens (avant, il a essayé le 12ème arrondissement, mais grosses fesses rouges pour le blond sans neurone du Medef, même si quelques électeurs neuneus le confondant avec son frangin ont voté pour lui comme ils votaient avant pour Jean de Gaulle en croyant que c’était Mongénéral et votent maintenant Pernin en pensant que c’est le jardinier du parc d’en face de la mairie) pour le compte de Copé en attendant de pouvoir lui piquer son fond de commerce, et l’ex golden boy de l’internet à la française revenu d’exil fiscal pour dragouiller les poujadistes et auditeurs de BFM ayant le wifi et autres frustrés du stérilo-sarkozysme à l’ancienne (genre entre le Fouquet’s et Lehman, quand le Pépère semblait vouloir et pouvoir faire bouger quelques lignes Maginot d’en France, pas juste jouer les porte-paroles de l’Europe dans le monde et les représentants de commerce un peu partout où il y a assez de fric ou des banques prêteuses pour acheter les derniers trucs sauvant provisoirement un peu d’emploi parce que pas totalement conçus en Chine ou aux USA parce que c’est là-bas que sont les usines à cerveaux, pas fabriqués en Roumanie parce que c’est trop cher et toujours en grève, en RTT, en dialogue social ou bloqué dés qu’il tombe 3 cm de neige en France, pas assemblés au Maroc parce que le droit du travail y est en Français, entre Français, mais pas Français), et ne bénéficiant pas qu’à des boites, actionnaires et dirigeants ne payant pas un rond d’impôts en France et rigolant du suicide économique assisté de la France autour d’un plat pâtes aux truffes, entre une réunion avec des professionnel(le)s et un cigare entre potes douteux et pire si affinités et mauvaises fréquentations.

Mais Laurence ne devrait pas assimiler (tous) les entrepreneurs à des animaux, si elle compte sur les voix de ce qu’il reste de petits patrons de centre-droit inscrits sur listes électorales autour de Paris et des intercommunalités pas (encore) en faillite, pas (encore) exilés à Genève pour les pré-retraités ou Londres pour ceux (encore) en activité, ou (déjà) résignés à l’abstentionnisme en niche fiscale au soleil, entre golf avec leurs partenaires d’affaires, repas chics entre ami(e)s, et soirées déguisées avec leurs frères et soeurs.

Ceci twitté, la politique est un (show) business comme les autres, et who else ?

Renaud Favier – 16 juin 2014

Il faut aimer la France … qui veut gagner

3482525_3_b5e4_l-equipe-de-france-de-basket-le-22-septembre-a_76f74db2a486887231b3c05ac4d2433c

« Une finale, ça ne se joue pas, ça se gagne » (Tony Parker, après la victoire française en finale de l’Euro de basket du 22 septembre 2013, comme quoi on apprend des trucs en s’expatriant, il n’y a pas que l’objectif fiscal), ne serait-ce que pour mériter une 3ème mi-temps un peu groovy, voire limite bling parce que le monde réel de maintenant est comme ça, mais ça se pardonne aux jeunes si ce n’est qu’une fois de temps en temps (au maximum), si ça ne finit pas en very bad trip bunga-carlton off limits avec des truffes, si c’est pour célébrer un titre, mérité et magnifiquement arraché aux adversaires au demeurant, de champion d’Europe (au minimimum), et si ce n’est pas trop surpayé par le tribuable sponsor officiel de toutes les équipes de France.

3482552_6_6fd1_l-equipe-de-france-a-remporte-le-premier-grand_3180a0b58beebe2161c095098d8450a9

c) AP / Thanasis Stavrakis

Merci et bravo à l’équipe, aux joueurs qui se sont surpassés et ont galvanisé tout le groupe, et à tous ceux qui ont contribué à cette belle victoire.

7764657214_l-equipe-de-france-de-basket-a-l-euro-2013

Crédits : AFP/A.Isakovic

Evidemment, la 4ème mi-temps officielle avec les ternes représentants salariés des sponsors publics, c’est autre chose

1240093_10202202292727121_793294548_nEn blanc les grands champions français (parfois noirs, et avec un pantalon noir parce que rien n’est tout blanc, rien n’est tout noir, mais ne compliquons pas la choses avant le café), en noir les nuls (tous blancs, mais ce serait trop long à expliquer, et pas tous, juste un petit échantillon de (pas très) hauts représentants des citoyens normaux élus pour quand on a besoin de pingouins en uniforme sur des photos chics, les autres sont en outplacement avant le remaniement, en cure de désintoxication pour ceux qui étaient voisins de Cécile Duflot en conseil des sinistres, à l’asile ou au cours Florent pour ceux de Bercy qui plaident l’irresponsabilité pour éviter la haute cour de justice).

2012-06-18ayrault-gouvernement

En tout cas, des fois, on peut regarder avec plaisir du sport français à la TV, même si le professionnalisme et l’argent fou dans le sport ont changé la donne, et supporter sans chauvinisme lapin ou intégrisme crétin la meilleure équipe sur le terrain en constatant que les Français sont les meilleurs. C’est cool.

Le DDD, vaste programme

Renaud Favier – 24 septembre 2013 – Café du matin à Paris – Compétitivité – English

Qu’on soit normalement supporter politique et/ou sportif (c’est comme intégriste religieux, mais plus facile, on n’est pas obligé de lire un livre), énormément militant canal historique, ou pas très impressionné, ni intimidé, par les politiciens français contemporains baisocrates, alcooliques, baisocrates alcooliques, ou d’autres partis (pastis ?), on peut télécharger des livres électroniques, gratuits ou au prix d’un café en terrasse dans un quartier normal de Paris, sur la plateforme française Youscribe (nb le format pdf disponible sur Youscribe est assez pratique sur grand écran et moins fantaisiste que ePub à l’impression en format A4), ou sur Amazon pour les contribuable patriotes exemplaires. Quelques exemples en cliquant sur les icônes ci-dessous.

               
               
         
           
          

Et il y a aussi du plus « atypique » (et gratuit).

Bad in France Couverture         
 
Et du plus « business » (gratuit, of course).
 
Frenchonomics Small           
. . .
Le bonus : « Another One Bites the Dust » http://www.youtube.com/watch?v=rY0WxgSXdEE
 
 

Quand on est femme ministre (de l’écologie d’un gouvernement normal de gauche), on ferme sa g…, ou on est démissionnée

nicole-bricq-delphine-batho

Le limogeage de (complot machiste contre ?) Delphine Batho du ministère de l’écologie réellement socialiste de marché en 2012, nous fait penser que Nicole Bricq en avait elle-même été évincée mi-2012 à peine revenue du sommet des écolocrates de Rio, mais surtout, nous rappelle avec une tendre émotion le vieux cri républicain, presque Audiardien, de Jean-Pierre Chevènement (tiens, au fait, il a quitté son appartement social, lui, ou obtenu une dérogation pour y rester jusqu’à ce que mort s’ensuive, la sienne ou celle des méritants en liste d’attente comme dans ce délicieux film « Le Viager » ?), poussé dans un autre temps : « On ferme sa gueule, ou on démissionne ».

Ectac.Presidentielle-2012-Chevenement-candidat.03

Quoi qu’il en soit Delphine Batho a été limogée (et byzeway, certains esprits forts observent que Montebourg, qui n’épargne pas le Premier Ministre d’au moins une saillie hebdomadaire, mais n’a jamais contredit publiquement Ségolène Royal ou été en situation de s’opposer à la commande publique sur fonds des tribuables d’une flotte de ségomobiles subventionnée par les tribuables, n’a pas encore été expulsé de son étage à Bercy, lui).

532615-france-s-minister-of-ecology-sustainable-development-and-energy-delphine-batho-leaves-after-the-week

Les plus cyniques souriront en pensant que quand on sait que de toute façon on sera lourdée au remaniement, ça peut être une bonne stratégie perso, surtout quand on a pas les diplômes permettant de se recaser facilement par réseau, de faire semblant de s’indigner sur un dossier qu’on n’a même pas lu (de fait, son budget direct est réduit de 7% mais c’est plus que compensé par des transferts a priori favorables à l’environnement, notamment pour le logement chez Duflot, qui sait bien qu’on n’est jamais si bien servie par Bercy que quand on pique soi-même aux autres ministres) et de se mettre sur les rangs pour un bon fromage républicain avant que tous les autres remaniés soient sur les bonnes affaires (pour Bricq, on ne comprend vraiment pas pourquoi elle ne fait pas pareil, mais peut-être qu’à son âge, avec une petite retraite privilégiée de sénatrice et un mari politicien de base en Ile de France sans avantages acquis particuliers (ni immense logement de fonctions et/ou social(iste) à prix d’amis garantie à vie à Paris intra muros, même si ça semble assez commun en Normalie) en principe (nom commun, dont certains manquent, et que d’autres ignorent), elle préfère voyager encore un peu en First pour gagner assez de miles Air France pour maintenir son train de vie sans devoir renoncer au café du matin en terrasse quand il fait beau et qu’il n’y a pas encore invasion de fumeurs de cigares et autres puanteries).

les-jardins-plein-ciel

Mais c’est peut aussi la reco de ses communicants politiques en Porsche, de quitter le paquebot Hollande en mélenronchonnant face caméra, pour ne pas rater le départ d’un nouveau France en 2014.

445048-delphine-batho-france-s-minister-of-ecology-sustainable-development-and-energy-attends-the-minister-

Mais peu importe, et de toute façon, être ministre l’été, si on n’est pas passionné des places gratuites dans les festivals ou de la gestion des carrières dans son cabinet (quand il y a des bruits de remaniement, ou des opportunités de sauter sur de bons fromages, les conseillers fidèles et militants les moins idiots n’attendent pas la prochaine réduction des enveloppes pour regarder et s’envoler ailleurs), ça n’a guère d’intérêt de rester ministre alors que les administrations ronronnent comme les climatiseurs des hauts fonctionnaires stakhanovistes et/ou ambitieux en ressortant de vieux rapports pour répondre aux questions parlementaires écrites (une fois par an, de nouveaux ou vieux députés reposent de vieilles questions parce que leurs assistants sont en vacances et que personne ne sait utiliser le traitement de texte, et de nouveaux ou vieux fonctionnaires photocopient les mêmes vieilles réponses en actualisant ou inventant quelques chiffres s’il y a quelqu’un qui s’aperçoit que le gisement de réponses date du temps des télex Comatta, c’est une tradition républicaine d’avant Paris-Plages comme de perdre toutes les guerres, même économiques) et que les correspondants et journalistes étrangers savent que la France est arrêtée et respectent sa petite mort annuelle en évitant de téléphoner ou d’envoyer des télégrammes diplomatiques demandant réponse avant octobre). A part Nicole Bricq qui juge crucial d’annoncer quelque chose avant le Festival d’Avignon, ou son propre (second) limogeage, tout le monde la ferme, et comme dirait Chevènement, c’est bien mieux comme ça, de pas bosser comme si on avait (été) démissionné, mais de toucher ses privilèges quand même.

affiche-paris-plages-2013-kiraz

Ceci twitté, tant qu’on aura Montebourg (que ça ferait désordre de virer, pas tant vis à vis de la droite de la gauche de la gauche dont la gauche normale pourrait avoir besoin pour ne pas devoir donner trop de fromages aux communistes, syndicalistes et autres vieux pirates d’avant l’électricité et #anonymous pour ne pas risquer de perdre trop de mairies en 2014 au cas improbable où les zélecteurs seraient plus cohérents avec eux-mêmes, sobres et lucides que godillots, sourds-aveugles-paralysés, ou abstentionnistes, que parce que comme il faut déjà virer Mosco à cause de Cahuzac et Bricq à cause de Bricq, il faudrait mandater un chasseur de têtes pour repeupler vite et bien Bercy avec des gens capables de faire avancer le schmiliblick, et no seulement c’est pas simple de trouver un cabinet RH ouvert en été, non seulement tous les bons cabinets savent que personne de bon, sensé et capable ne voudrait de Bercy maintenant, mais surtout, budget ne permet pas de payer ça, parce qu’avec des success fees genre un an de salaire de ministre, on pourrait faire un gros cocktail de team building pré-électoral au Festival d’Avignon) … tant qu’on aura l’exceptionnel Montebourg twittais-je, ça gueulera sans démissionner dans les ministères pour confirmer la règle de Chevènement, et assurer qu’il y aura du monde à Paris-Plage comme en 2012, même si la météo est pourrie cet été.

12-07-27-valls-montebourg-fabius-hollande-ayraultEn France, on peut virer une secrétaire, délocaliser une boite rentable, vendre les bijoux de famille au Qatar comme tous les pays normaux et écologistes importateurs de pétrole avec dessous de table, et les vignobles aux Chinois comme tous les pays exemplaires et écologistes exportateurs avec pots de vin, ou limoger un(e) ministre plus ou moins volontaire, mais on ne change pas une équipe de comiques qui s’accrochent aux vieilles pierres en gueulant fort … ou alors, c’est compliqué.

305706_4776888382603_40992208_nAllons enfants, vers un monde plus vert quand même … (et SVP, si vous mâchouilles patriotiquement un chewing gum pendant  la Marseillaise parce que ça vous décontracte mieux que de penser à la France, ne le jetez pas par terre comme les manifestants ou comme votre mégot -pas biodégradable, byzeway, mieux vaut se rouler son tabac sans filtre, si on est écolo, et pas milliardaire-, ça va coûter une fortune en karcher bio à la Mairie de nettoyer avant Paris-Plage sous la pluie grosse comme les sincèrement tristes larmes de crocodiles #UMP pour Batho #PS courant Fabius/Dray/SOSRacisme/Ségo, les saletés de toutes ces manifs d’avant pour tous, envers rien ou son contraire, ou contre tout, de depuis le dernier Paris-Plage sous la pluie grosse comme les si purement politiciennes larmes de crocodiles #EELV pour Batho #PS normal pas courant vert incrusté aux maroquins avec privilèges et/ou fauteuils en velours avec avantages acquis), en marche arrière vers les Trente Glorieuses et le temps des BD avec humour qui sont les références principales de la promo Voltaire, avec les Soviets mais bientôt sans électricité pour lire les rapports d’expert sur l’environnement global, ceux de la Cour des Comptes sur la France, et ceux des consultants anglo-saxons sur la réforme de l’état.

gaston-l-ecologie-selon-lagaffe

Tout ça n’est ni très important, puisque ça concerne la France, ni très sérieux puisque ça s’agite autour de la pyramide du Louvre, pas des ruines en Egypte, ni très durable, puisque cela concerne le gouvernement provisoire rose-vert, pas la pierre de Rosette, mais ça mérite quand même un (re)twit ou deux en français, avec le café.