#14juillet 2017 … vaste programme

Avant la Révolution, personne, évidemment, ne fêtait le 14 juillet (double célébration de la rustique, voire virile, prise de la Bastille en 1789, et de la plus pacifique, voire joyeuse, Fête de la Fédération, en 1790), officiellement instauré en, 1880 par la IIIème République naissante, en l’honneur des pères (pairs ? paires ? pires ?) fondateurs de la République Française.

Jusqu’au grand coup de torchon anticolonial d’après la seconde guerre mondiale, le 14 juillet fut, ainsi, le jour de l’honneur aux couleurs, et de naissance des ‘Fetnat » dans les terres où l’on appelait plaisamment les enfants, toucouleurs ou pas, selon le prénom du jour dans le calendrier des PTT … c’était (pas si mal) avant (la télé génération Canal).

En (an ?) 2016, terreur sur la ville de Nice, tristesse en France, peur à Paris et orbi.

2017, les pisse-vinaigre (trop) vus à la télé et leurs fans génération nuitdebout ou twittos encore moins mûrs du bulbe aboient, le monde libre résiste, les soldats américains, et les nôtres, défileront devant le Président américain, et le nôtre, célébrant autant la fête nationale de la « Grande Nation » d’avant, que le centenaire de l’entrée en guerre mondiale, en 1917 (année de la Révolution Russe, ironiquement coïncidisch, nicht ?), de l’Empire de maintenant (L’Express).

Le 14 juillet, c’est aussi de la diplomatie globale (Euronews).

Le (vaste) programme (France 24) …

Joyeux 14 juillet !

RF – Juillet 2017

PS : mergitur, nec mergitur (Tour Eiffel ? Tour de France ? Détours ?)

Le tri sélectif, c’est compliqué, alors le tri électif …

Pedagogie a roulette pas loin de Paris Plages c Renaud Favier

Camion Poubelle de Paris, 4 août 2016

Quand on voit ce(ux) qu’on voit dans les poubelles parisiennes (nb pour les victimes de l’illettrisme, on ne jette pas ses capotes usagées dans la rue, et on ne remplit pas les bacs à recyclables de ses vieux mégots), on se demande si les générations « bac pour tous » savent (é)lire …

Elephant rose en promenade en Panzer du cote du Louvre pres de Paris Plages 3 aout 2016 c Renaud Favier - copie

Boite à ordures de Paris (honni qui un culturapparatchikdegoche y verrait), 3 août 2016

 

Ceci médit, on peut avoir du mal à faire la différence entre une poubelle à roulettes sur le trottoir et une boite à ordures ramassant des pros (près) du trottoir, surtout si on est un peu daltonien (honni qui « je vois là les Dalton » y chantonne) …

Poubelle de trottoir à Paris le 2 aout 2016 c Renaud Favier

Poubelles de Paris, 2 août 2016

 

Bonne route à toutes les poubelles et à ceux qui les conduisent.

Renaud Favier – 4 août 2016

L’autre front protestationniste (celui de Mélenchon) n’est pas non plus une option

Le FN, c’est populiste, vulgaire, pas crédible, sans humour, et vaguement inquiétant, l’affaire est entendue.

Les Frondeurs et autres rebelles d’opérette d’autour du PS et des vrais-faux centres, c’est pareil, mais un peu (à gauche ?) plus caviar, et totalement bidon.

Le Front de Mélenchon, c’est pareil, mais (nettement plus) à gauche, courant insoumis à grande gueule nostalgique du « Grand Soir ».

Depuis 2012, Mélenchon, au demeurant attachant si on supporte ses vociférations d’ado gâté éternel et son prêchi-prêcha avec citations de Jaurès et mines de cabotin surjouant Cyrano comme si c’était du Brecht, ou vice-versa, et vraisemblablement assez sincère et authentiquement indigné dans son délire paléo gauchiste post-hippie, se prend pour le post Bolivarien (honni qui « bon à rien y pense ») Hugo Chavez sauce Paris-Bruxelles (en Thalys 1ère classe offert par le camarade tribuable comme tous les intermittents de luxe de haute et basse-cour du triste spectacle politicien franchouillard) …

En 2017, Hollande aura mis la France dans l’état du Venezuela bananier soviétisé de Chavez, économie bousillée, richesses dilapidées, démocratie flinguée, corruption institutionnalisée, politiciens décrédibilisés, talents exilés et/ou patrons de chambres d’hôtes, diplomatie gesticulante de Guignol, guerre (plus ou moins) civile (plus ou moins) larvée …

Sur un malentendu, ça peut marcher pour le Jean-Claude Duss du Paysage Peoplitique Parisien (mais les biobos de plus de 50 ans sont un peu revenus de ses envolées à la Fidel Castro insoumis parce que le champagne est tiède, et les chômistes en culottes courtes et citoyens sans-dents pas encore abstentionnistes semblent avoir une préférence électorale pour l’autre front protestationniste roi de la démago indignée, ou espérer un pirate providentiel, un frondeur prodige plus qu’un éjacalculateur candidat précoce génération Juppé Fabius Bayrou Filoche surfant sur la vague Bernie Sanders) qui veut mourir sur scène …

En tout cas Méluche rend un fier service à Hollande (qui lui avait envoyé l’ascenseur en l’invitant au dîner de C…astro à l’Elysée, graal de tout bon gauchiste mondain de salon parigot) en stérilisant les véléités de primaires à gauche plus radicalement que Duflot (ou autres tartuffes de l’écologisme professionnel genre Dany le Rouge et truffes du gauchisme peint en vert potemkine au balai brosse), et moins ridiculement que le toujours velléitaire, mais de moins en moins vert, Hulot ou les plics et blocs usual suspects de l’ultra-gauche groupusculaire de chez Besancenot ou encore (plus) pi(t)re.

Allez mon Rocky ! #‎MélenchonCestJeanClaudeDussDéguiséenChavezJouantRocky2017‬

Melenchon 2017

Quand j’étais gamin, une vieille cousine qui prétendait avoir connu François Mitterrand jeune, disait à qui voulait l’entendre : « Si on n’est pas de gauche à 20 ans, c’est qu’on n’a pas de coeur … si on est encore sincèrement de gauche à 40, c’est qu’on n’a pas de cerveau » (Méluche ajouterait probablement, parce que l’homme qui n’est pas sans qualités a plus d’humour que le militant : « Si on n’est pas Front de Gauche de 7 à 77 ans et plus si affinités, c’est qu’on n’a pas de cojones … et ça ne risque pas de s’améliorer si Mélenchon prend le pouvoir en 2017 parce qu’il va les faire couper à tous les sociaux-traitres »).

RF – 11 février 2016

« On est de gauche, dans ce pays, plus par nostalgie ou par fidélité, que par envie » (Julien Dray, #PS, 29 mars 2015)

Julien-Dray-a-Jerome-Guedj-une-bataille-politique-ne-se-gagne-pas-qu-a-la-television

Julien Dray réagissant aux propos de Jérôme Guedj le 29 mars sur BFMTV. © image BFMTV

L’heure d’été sonne la gauche Rolex, cette année …

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/dray-repond-a-guedj-une-bataille-politique-ne-se-gagne-pas-qu-a-la-television-483644.html

RF – 30 mars 2015

Houston, we have a problem in #Paris, #France …

Françosi Holande Rain ManAu début du quinquennat de François Hollande, ses électeurs les plus lucides et les observateurs étrangers voulaient espérer que ce serait Jean-Claude Duss à l’Elysée, que sur un malentendu, ça pourrait marcher.

Quand il a nommé Manuel Valls à Matignon, tout le monde a voulu croire que la 2ème moitié du mandat serait moins pi(t)re.

Hélas, on est passé de « Les Bronzés sous la pluie » à « Rain Man is back, and he is bad » …

RAIN MAN

Renaud Favier – 11 octobre 2014

Alain Juppé fut (peut-être) le meilleur d’entre ceux de la génération mulot, mais on s’en bat les steaks qu’il ait acheté des Google Glasses

Alain Juppé

Froid … indubitablement, irrémédiablement froid …

Bernadette Chirac, dont on attend avec impatience le livre « Merci pour tous ces siècles » aux éditions First Lady, n’a guère la reconnaissance du ventre (vote ?) pour celui que ses condisciples de l’Ena surnommaient « IBM » et dont l’exil a sauvé la fin de vie politique de son mari.

La tempête dans le verre (à dentier) de « Oh ! » du RPR, suite à la déclaration de flamme de Bernie les pièces jaunes pour l’ex de l’Elysée (le traitre qui avait lâché Chirac parce que les sondages de Balladur étaient meilleurs, l(pportuniste prédécesseur de celui de maintenant dont le bouquin de l’ex fait grogner tous les fonctionnaires vendeurs d’humour politique, baver de jalousie tous les éditeurs de Paris, et pleurer de rire nerveux ses lecteurs et de honte les électeurs de son ex…emplaire), qu’elle prétend avoir tenu sur ses épaules pendant tout son mandat (avec NKM qui est l’égérie de Bernie, ces temps-ci, solidarité de sympathiques blondes filles de bonnes familles contre les communistes aux Champs-Elysées, probablement), jusqu’à l’inoubliable triomphe du mini Corrézien 2.0 de 2012 http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20140929.OBS0570/bernadette-chirac-alain-juppe-est-tres-tres-froid.html

Abraracourcix

Crédit : Uderzo Goscinny Dargaud

Dont acte, la génération Minitel made in France, mulot à l’Elysée et Bull Micral pour tous, c’était avant. On a échappé à l’homme à l’iPad rose, mais maintenant, les twittos des réseaux socialistes de l’exemplaire (faute d’expert en plaisirs, les militants du PS ont préféré un vieil éléphanteau insignifiant aux deux mamydermes, ç’aurait pu être pire, surtout que Montebourg était à la mode du temps de la primaire PS de 2011) ont réinstallé (les pires morts-vivants de) la génération Mitterrand à l’Elysée et dans toutes ses filiales (Jack Lang à l’IMA, c’était émouvant, même si on a eu peur un moment qu’il ne délocalise le binz à Marrakech, et Harlem Désir à Solferino, c’était hilarant même si les rois du casting du Parti ont fait encore plus fort (qu’avec Montebourg, Filippetti, et autres petits frangins du gros poucet exemplaire de maintenant) avec l’excellent Cahuzac à Bercy, le comique phobique Thevenoud dans le siège de tatie Bricq et la grinçante mamie Guigou à un sous maroquin pour qu’elle lâche la grappe à Mosco, parachuté à Bruxelles).

On est bien mal barrés dans la mondialisation qui n’attend personne, l’Europe du « que le moins mauvais gagne » et en France du toujours plus … d’impôts pour les sans dents avec boulot pas encore délocalisé, ni supprimé, ou petit patrimoine pas encore confisqué ou exilé …

jactalangelus2

Crédit : Uderzo Goscinny Dargaud

Tant que 99,9 % de supporters et indifférents auront le même rapport avec leurs 0,1 % de professionnel(le)s politicien(ne)s que les militants du foot envers le(ur)s joueurs exemplaires de l’équipe de France et/ou du Qatar PSG (l’OM, c’est autre chose, c’est un culte, ça ne se discute pas), et rejoueront éternellement le match de clochemerle 1 contre clochemerle 2 (au mieux la finale Saint-Etienne Bayern des poteaux carrés ou France-Allemagne à Séville), ou vice-versa, en se passionnant pour les championnats de France des déconomistes autosatisfaits et autres apprentis-sorciers du sociétal entre une partie de ping-pong de Tanguy et l’apéro au rosé pamplemousse devant téléfoot, Paris sera la capitale mondiale des exilés fiscaux et émigrés du boulot, des touristes en limousines et privilégiés avec chauffeurs passant de palaces rachetés par des étrangers aux carrés VIPeople des boites à footballeurs et médiacrates via les restaurants à 50 Euros la demi-douzaine d’asperges ou d’huitres, des millions de gratteurs de loto et pronostiqueurs de tiercé des villages gaulois regardant les trains passer vers ailleurs dans le monde réel, admirant les fonctionnaires grévistes par procuration et autres privilégiés plus ou moins notables tchatchant à la TV française, somnolant devant les tartuffes braillards aux assemblées sur Public-Sénat, et ne levant qu’un demi-oeil sur les jeunes excités s’agitant dans les rues sur les chaines d’info, et les massacres d’une certaine idée de la civilisation à peu près partout dans les mondes virtuels et réputés « indignés ».

dames2

Crédit : Uderzo Goscinny Dargaud

Quel gâchis, c’était bien la peine que de Gaulle se décarcasse.

de-gaulle1

Renaud Favier – 30 septembre 2014

PS : les petites phrases des Chirac, ça a toujours un succès fou …

Ah ! ça manif’, ça manif’, ça manif’ … tous les désoeuvrés battent le pavé !

Sacré Darwin HumourQuand on élève ses mômes n’importe comment, qu’on les abandonne à l’éducation nationale, qu’on fait faire HEC et/ou l’Ena à l’ainé (ou au plus vieux de sexe mâle), qu’on ne fait pas faire assez d’exercice aux filles, et qu’on ne file de boulot à personne, rien à l’école primaire, pas grand chose au lycée, et surtout pas de devoirs à la maison aux étudiants, enfin jamais d’activités professionnelles entre le chômisme pour tous, et la retraite dorée pour les privilégiés, il ne faut pas s’étonner que ça tourne vinaigre et qu’ils deviennent des piliers de manif’s entre un café au Trocadéro et le happy-hour près de la Bastille, ces gamins, avec ou sans théories pédagogiques genre du genre et autres déconnades sociéto-politiciennes, manifs pour tous des uns le dimanche, contre manif des autres le samedi, ou vice-versa, et récupérations par, et pour, tous (pourris ?) tout le temps (pourri ?). Et on ne peut même plus envoyer au couvent les graines de violence

Boutin Manif pour Tous

Mais what else ?

Renaud Favier – 2 février 2014 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

* * *

Let's Walk the Talk