Si vous croyez encore au Père Noël alors que vous avez le droit de vote, il n’y a rien à faire pour vous

Le-pere-noel

Qu’un adulte écoute ce que promet un politicien professionnel à un micro, ou qu’il avale les salades racontées par des militants, des communicants, des sondagistes, des ayant-droits (à logement social, fromage ou autre privilège au bon plaisir des élus) ou la famille de politiciens professionnels comme parole d’Evangile, ce n’est pas normal.

humour pere noel

Croire que les politiciens professionnels français sont compétents, lucides et exemplaires et entourés de gens exemplaires, compétents ou lucides, c’est croire que ce n’est pas pour le buzz si le Père Noël danse la lambada avec Charles Beigbeder en slip panthère devant le Monoprix des Champs-Elysées.

Papa_Noel_dessin_humour

Mais il y a tellement de gens que ça arrange de (faire) croire tranquillement au Père Noël

noel_humour

Il y a encore des gens, adultes et pas traités médicalement, pour croire que le petit vieux chauffeur bénévole de Carla Bruni va risquer de perdre ses primes de ménages chez les banquiers en revenant s’occuper de l’organisation du conseil des ministres une fois par semaine, et recevoir à déjeuner les dirigeants étrangers venus faire des courses, tester les hôtels 5* rénovés par les Qataris ou les Singapouriens, ou visiter des musées à Paris. Ce sont grosso modo les mêmes abonnés à « Point de Vue » qui vont religieusement à tous les concerts de Chantal Goya et Hervé Villard. Malheureusement, il n’y a plus rien à faire pour eux, sinon l’euthanasie (l’état nazi, c’est autre chose).

sarko-noel

Noël de l’Élysée, le 16 décembre 2008. © Christophe Guibbaud / ABACAPRESS.COM

Il y a ceux d’en face qui croient que le petit gros pré-retraité qui n’a jamais bossé de sa vie depuis qu’il a réussi le concours d’HEC à l’oral, va se mettre au taf alors qu’il lui suffit de se promener en Falcon avec sa concubine enveloppée pour passer à la TV, moins baisser dans les sondages que lorsqu’il parle dans les micros, et cumuler des points retraites (les miles Air France, c’est niveau ministre collaborateur, pas top exécutive). Ce sont les même qui croient que les cadeaux tombent du ciel et qu’ils suffit de chanter le lendemain de Noël pour que les vieilles lunes redeviennent dorées et se remettent à clignoter alors que les piles sont usées depuis longtemps. Malheureusement, il n’y a plus rien à faire pour eux, sinon l’euthanasie (l’état nazi, c’est autre chose).

Vive-les-vacances

Il y a les « différents » qui préfèrent croire les belles histoires que leurs racontent les machins et bidules des extrêmes d’à gauche, des extrémistes d’à droite, ou des ex qui trainent aux centres ou ailleurs. Malheureusement, il n’y a plus rien à faire pour eux, sinon l’euthanasie (l’état nazi, c’est autre chose).

Noël

Et à Paris, il y a quelques farfelus #UMPUDIMODEMCANALHISTORIQUE (désolé pour le pléonasme) pour essayer de (faire) croire que le « sérieux » des frères Beigbeder, ce serait celui du Medef qui avait surfé sur la déréglementation du marché de l’électricité et raté les JO d’Annecy, et qui a investi ses bénéficies dans des terres agricoles bradées en Ukraine (il faut dire qu’entre le binz avec la Sainte Russie, et les incertitudes sur l’avenir de Tchernobyl, on comprend que les kolkhoziens locaux affamés aient vendu pour se tirer au Canada), alors que celui qui sait lire et écrire, le moins délirant (le jour, parce que les nuits, Charles est sous son bonnet, tandis que Frédéric s’agite grave), le moins « loser » (quoique son business de relance de « LUI », ce soit un gros flop), c’est l’autre.

beigbeder

Malheureusement, il n’y a plus rien à faire, sinon l’euthanasie (l’état nazi, c’est autre chose).

NothingSinon, pour les autres pas encore exilés, dé-socialisés, ou irrévocablement abstentionnistes, essayer un café avec du développement démocratique durable ?

Meilleurs Voeux de Café du Matin à Paris & Amis

C’est une idée. http://www.youscribe.com/catalogue/manuels-et-fiches-pratiques/actualite-et-debat-de-societe/politique/2002-annee-politique-le-developpement-democratique-durable-791519

Renaud Favier – 26 décembre 2013 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

Byzeway, Joyeux Noël quand même, et Bonne Année 2014 à tous.

 Santa Joyeux Noël 2014 Crédits : Flubé     bonne année 2014 Crédits Geluck

Restons cool ces temps compliqués, et bon tout vers un avenir plus ensoleillé.

Sail On          Renaud Favier vous souhaite une délicieuse année

La France de maintenant n’est plus un pays (pris au) sérieux

François Hollande Dilma Rousseff France Brésil Rafale Dassault

« Regarde Dilma, j’ai amené le patron de Dassault dans mon avion avec les autres patrons des boites que j’empêche de réussir, et il est venu pour boire le champagne au cocktail ! »

La France n’est plus un pays (pris au) sérieux. C’est dommage pour ce qu’il reste de made in France, et ceux qui essayent de le vendre en France ou à l’étranger.

rafale-hec-lula-bresil-commerce-equitable-L-vAVDQP

Crédits : Rodho

Mais ses leaders maxi-mots se prennent très au sérieux. C’est dangereux pour ce qu’il reste de vrais emploi en France, et pour ceux qui en ont besoin pour payer leurs factures.

nicole-bricq-francois-hollande-et-laurent-fabius

« Bon, Laurent, on va rater encore quoi, et où, avec la sénatrice écolo que je croyais avoir mise hors d’état de nuire en la placardisant à Bercy, maintenant ? »

Et les Français croient sérieusement que recopier à grands frais, sans les Anglais, ni les Européens, le Concorde en plus petit est un grand prodige national qui justifie de re-veauter pour les mêmes fonctionnaires politiciens, professionnels de la politique, et politiciens à professionnel(le)s. C’est dangereux pour ce qui reste de la France, et ceux qui sont plus ou moins obligés de rester en France à cause de la scolarité des mômes, de la sécurité social(ist)e, de l’impossibilité de vendre un patrimoine immobilier normal, ou de l’égalité des sexes.

Rafale France

Pourtant, la majorité des générations qui a le droit de vote a au moins le BEPC et sait (un peu) lire, sinon élire, en France, même si on est groupie des diplômés en déconomie politique, en comptabilité particulière, ou en ingénierie de l’échec programmé, et fan de champions du du grand oral permanent mais jamais coupable, de ne pas se tromper tout le temps, de ne pas re-veauter consciencieusement pour ceux qui ont tout couaqué, de ne pas remettre encore et toujours ses godillots dans les pas des fatcats qui ratent tous les virages …

Francois-Hollande-au-Bresil

Le Brésil est un pays sérieux, maintenant que la France n’en est plus un, mais il ne suffit pas de voyager au Brésil, ni même de s’y exiler, pour être (pris au) sérieux.

Ce n’est pas sérieux, et ce n’est même pas drôle.

Renaud Favier – 19 décembre 2013 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

Café du Matin

Net Land Art  Mad in France        Frenchonomics            Compétitivité 2012 couverture

RF

* * *

Le Président de la République en voyage … à Cayenne, maintenant (déjà ?) …

Le Président Hollande paye de sa personne pour promouvoir l’image de la France et défendre les intérêts des entreprises françaises partout dans le monde.

RTR3BQXW

Lui : « Pourvu que je ne fasse pas encore une énorme gaffe cette fois … » Elle : « Que va-t’il encore faire comme gaffe cette fois ? »

Avant, François Hollande était en Afrique du Sud. Avec (Valou et Christiane) son prédécesseur et néanmoins volontaire pour le remplacer quand il aura fini son sudoku, le classement de ses dossiers et des affaires de quand il travaillait, et ses blagues à 100 000 euros l’heure de vol. Il s’est ennuyé, mais c’était gentil d’avoir promené quelques notables français désoeuvrés à Soweto.

Hollande Sarkozy

Il y a des gens dont le langage sourd-muet ne laisse pas place au doute …

Après, il est passé en Afrique de moins au Sud, sans son prédécesseur (mais quid de Valou et Christiane ?), et néanmoins adversaire, au cas où la police militaire aurait reçu l’ordre de le mettre aux arrêts. Les militaires français étaient ennuyés, parce que sécuriser l’aéroport de nuit pour un arrosage de chrysanthèmes, ça les empêchait de faire leur job et/ou de dormir, mais tout le monde à reconnu que c’était gentil de passer avant Noël.

Hollande-en-Centrafrique

« C’est beau chez vous, mais vous auriez pu faire un effort pour la lumière, c’est tout noir »

Ensuite, il est allé au Brésil (avec Valou ? avec Christiane ?), comme de Gaulle mais en plus petit, comme Mitterrand mais sans Concorde, et comme Sarkozy sans conclure pour le Rafale. Personne n’a compris comment ses conseillers ont pu le laisser se ridiculiser en annonçant la fin de l’embargo sur le Roquefort au Brésil alors qu’il a pour ça un sous-secrétaire d’état à l’agro-alimentaire qui ne marche pas quelque part dans l’organigramme de l’armée mexicaine de Solferino au gouvernement, ou Nicole Bricq la sous-ministre du redressement des parts de marché de tous sauf les Français quelque part à Bercy entre le bureau avec la vue sur la Seine coupé par une poutre en biais dont personne ne voulait et l’ascenseur pour aller à la terrasse du Cercle des Directeurs, mais la communauté des expatriés au Brésil l’a trouvé gentil, et la Présidente du Brésil a eu la gentillesse de rire à sa vanne ratée (comme d’hab’) de bête à concours administratifs permanents qui jouait au foot au tournoi des 5 ballons plutôt que de bosser à HEC.

Quand le (dé)passé et l’avenir (incertain) se rencontrent, il se parlent de football et de match France-Brésil : l’un rit du passé (et du pays d’avenir), l’autre de l’avenir (et du dépassé)

Et puis, Cayenne, avec Christiane (quid de Valou ?). « Déjà ? », regrettent ses groupies. « Pour quelques heures seulement ? » se lamentent les twitlitants de l’autre d’avant, qui lui même doit être en non-lieu quelque part ailleurs, à se poser des questions préalables de constitutionnalité ou à lire des sondages comme au bon vieux temps d’avant qu’il réussisse à perdre contre François Hollande tellement il était parti en vrille et tellement les centristes lui avait joué le replay du coup de Chirac contre Giscard en 81. En tout cas, c’est gentil pour Christiane Taubira, de revenir si vite, mais on ne sait pas si Valou ne va pas finir par être un peu jalouse, déjà qu’on dit qu’elle aurait préféré que Ségo se présente aux Légisilatives (ou au municipales, ou au cantonales, whatever works), à Cayenne.

254388_francois-hollande-a-son-arrivee-a-cayenne-en-guyane-le-16-janvier-2012

Campagne électorale 2012 en Guyane (avec les compliments du Crédit Agricole)

Après une telle semaine de tourisme (c’est malin d’avoir quitté la métropole, il avait grève des G.O. de la SNCF), on ne pourra pas dire que le Président du pays Club-Med n’est pas un gentil membre de la communauté des gens du voyage française.

Renaud Favier – 14 décembre 2013 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

Café du Matin

Net Land Art  Mad in France        Frenchonomics            Compétitivité 2012 couverture

RF

* * *

Qui conduit l’économie de la France, maintenant ?

Conduite adroite à gauche ?

La conduite économique de la gauche est-elle assez adroite pour éviter de perdre encore un « A » ?

La politique économique en France, avant, c’était décidé par des gens sérieux et des polytechniciens qui se fichaient de l’économie, genre « l’intendance suivra ». Des rêveurs de Concorde, des bâtisseurs de paquebots, des reconstructeurs de France. Au mieux, ça faisait émerger une filière nucléaire de rang mondial et décoller une industrie aérospatiale de champions, avec des emplois induits réels, économiquement viables et durables même si rien n’est éternel. Au pire, ça donnait le Plan Calcul (les descendants nous rejouent la petite musique avec le Plan Numérique, maintenant) et le « tout diesel » subventionné, mais on pouvait se le permettre entre nos bas de laines, le Plan Marshall et les dividendes de la paix.

Puis, s’y sont mis les avocats, les énarques, les HEC et autres experts en grands oraux (zorros ? zoos ? zoos ?) qui se fichaient du prix des avions renifleurs de pétrole, ne voulaient pas lire les comptes du Crédit Lyonnais, et ne savaient rien des honoraires des banquiers suisses, du moment quer leurs noms et qualités resteraient dans l’histoire (et leur photo dans le hall de l’hôtel des ministres de Bercy, comme on faisait avant dans les châteaux des familles de la noblesse pré-républicaine). C’est devenu plus compliqué à cause de la guerre économique, de l’inflation des privilèges et de l’alternance politique.

Maintenant, c’est l’équipe des rigolos de Bercy qui tient le volant (les voleurs, c’est encore un autre sujet) des Frenchonomics, les déconomistes irresponsables et jamais coupables, qui barrissent en fonçant dans le mur vers l’arrière sans se préoccuper des boites qu’ils écrasent et des gens qui tombent : Pierre, Michel, Arnaud, Benoit, Bernard, Fleur, Nicole, celle qui s’occupe de l’artisanat dont même les journalistes spécialisés n’ont jamais retenu le nom, et les autres …

Allez France ! http://madeinfrance2012.wordpress.com/2013/11/27/les-frenchonomics-cest-un-peu-comme-une-politique-economique-mais-en-marche-arriere-et-en-barrissant/

Renaud Favier – 27 novembre 2013 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

Café du Matin

Net Land Art  Mad in France        Frenchonomics            Compétitivité 2012 couverture

RF

Bonus : Il faut le progrès ! http://www.youtube.com/watch?v=Hsckr4OMdGQ

Bonus 2 : Une certaine idée … http://www.youtube.com/watch?v=o8uRawU7B2E

Bonus 3 : L’intendance suit (ou pas) … http://www.youtube.com/watch?v=AnQVxJQFqAY

Cette réforme des retraites, c’est plutôt comme la retraite de Russie, ou les emprunts russes ?

retraite

Crédits : Mix & Remix

L’inquiétude pour la retraite touche tous les Français, qu’ils en méritent une, ou pas, qu’ils puissent compter sur des privilèges plus ou moins indécents, ou pas, qu’ils aient une vision lucide de la situation des divers régimes, ou pas, qu’il y ait des pseudo-réformes et des votes plus ou moins bloqués, ou pas.

retraite-3

Crédits : Grémi

Avant, c’était déjà très flou, avec le tabou du binz par répartition impossible à réformer, et des centaines de régimes spéciaux, d’avantages particuliers, et d’injustices criantes, mais ça marchait, cahin-caha, d’autant plus facilement que les retraités heureux au soleil ou en banlieue Ouest n’étaient pas très revendicatifs, tandis que les autres n’avaient même pas les moyens de se payer un billet de bus avec supplément fauteuil à roulette en bagage accompagné pour aller manifester.

retraite-01

Crédits : Delambre

Mais c’était avant.

humour_retraite

Crédits : BirdsDessinés.fr

Maintenant, ça devient préoccupant.

humour_retraite_2

Crédits : BirdsDessinés.fr

Maintenant, on a le vote bloqué pour une n-ième réforme(tte) « pour l’équilibre du système dans la justice et la responsabilité financière » : ça sent la retraite de Russie, pour tous les grognards de France qui seront, parce qu’ils ont été chômistes durables, ou parce qu’ils ont bossé une partie de leur vie dans des conditions un peu hors norme (conjoints non salariés, expatriés, contractuels des employeurs publics, commerçants, agriculteurs …), mais un peu plus, ou un peu moins de dette hors-bilan (la dette en bilan va tranquillement vers les 2000 milliards, la dette publique hors-bilan, genre retraites, est en mode TGV vers les 3000 milliards, le total de 5000 milliards représente donc moins de 100 000 euros par citoyen de zéro à 177 ans, une paille) ne va pas ébranler plus la République que toutes ses autres dérives et tous les scandales qu’elle s’offre, pas inquiéter ses créanciers plus que tous les autres délires de Bercy et toutes les coûteuses fantaisies qu’elle offre à voir au reste du monde, ni faire lever un sourcil aux agences de notation qui ont déjà les yeux exorbités mais auxquelles le FMI, et quelques autres responsables de la survie du monde tel qu’on le connait et de l’Europe en paix, ont recommandé de se coudre les paupières fermées.

Maintenant, ça commence à sentir sérieusement l’emprunt russe pour tout le monde, même pour les pépères privilégiés avec des régimes spéciaux, des chapeaux dorés ou la Préfon, parce que croire que les impôts des derniers citoyens et entrepreneurs créant de la valeur imposable en France (on appelle ça le « consentement à l’impôt », maintenant), les taxes sur les visites dans les musées publics ou les boites privées à professionnelles, ou les dividendes des participations de l’Etat et de la BPI dans des boites à la ramasse parce que dirigées par des détachés de Bercy, ou optimisant fiscalement encore mieux que les filiales en France de boites étrangères les mieux conseillées par des défroqués de Bercy, vont suffire longtemps à gager les emprunts servant à payer les dépenses courantes, les investissements rarement productifs, et les retraites, c’est aussi farfelu que penser que les génies nationaux du plan numérique seront plus surdoués que leurs prédécesseurs du national-génial Plan Calcul, que le traitement socialiste 2.0 du chômisme hasardeusement expérimenté maintenant sera plus efficace que le traitement social du chômage pratiqué depuis mai 81, que Hollande allait aux cours de finances à l’ENA ou aux TP de RH à HEC, ou que Montebourg est capable de faire autre chose que de continuer à rater le grand oral comme depuis qu’il a planté le concours de l’ENA (quand on voit les lapins crétins qui en sont anciens élèves, on a du mal à comprendre comment on peut rater si on a bachoté dans les bonnes écuries, survolé les quelques bouquins obligatoires, et appris par coeur quelques éléments de langage rassurants pour le jury, mais personne n’est à l’abri d’un jour « sans », d’un délit de grande gueule, ou d’un coup de pas de chance).

retraites

Crédits : Spinga

En tout cas, ça doit être sacrément compliqué, pour que personne n’arrive à réformer, dans un pays où on a les meilleurs fonctionnaires du monde, les politiciens les plus professionnels du monde, les patrons les plus visionnaires du monde, les syndicats les plus coopératifs du monde, bref les meilleurs partenaires du dialogue social le plus productif du monde.

Crédits : Babouse

Et gager les retraites sur l’exit tax, histoire de solidariser les vivants et les chers disparus ?

Crédits : Jitlo

Réformer, en/la France c’est compliqué … mais what else, Madame la ministre du gouvernement provisoire ?

Crédits : inconnu

Allez France !

Renaud Favier – 26 novembre 2013 – Café du matin à Paris – Compétitivité – English

Frenchonomics     Compétitivité 2012 couverture

Vive la France … qui voudrait (ou pas ?) devenir un paradis fiscal !

1457690_10202549445480449_480684085_n

Crédits : Wingz (Dessins de Presse) – http://www.wingz.fr

Certains Français osent toutes les démagogies, tous les couacs, tous les sifflets indécents ou flagorneries tartuffesques, et tous les demi-tours, contre-pieds et autres changements de veste à vitesse supersonique, c’est à ça qu’on reconnait les politiciens professionnels et autres notables les plus toxiques pour l’avenir des citoyens et de la République. Vive la France ! http://www.youtube.com/watch?v=Zdk2skqen3A

Enfin, ça ira (peut-être) mieux en 2014 … quand les comiques de Bercy auront dégagé, ou décidé de bosser sérieusement plutôt que de tergiverser entre grand soir fiscal et hausse de la taxe sur ceux-ci ou cela, de passer leurs journées à visiter le monde en première classe Air France, à faire de la propagande électorale en province, ou à essayer de recaser les membres de leurs cabinets pas encore assez hauts fonctionnaires qu’ils n’arrivent même pas à planquer en placard doré au tour extérieur, ou de choisir leur carte de voeux de Joyeux Noël et Bonne Année.

Allez France !

Renaud Favier – 23 novembre 2013 – Café du matin à Paris – Compétitivité – English

Frenchonomics     Compétitivité 2012 couverture

Relax, c’était juste l’écotaxe du Grenelle écolo, inutile d’exiger la démission de Bercy … quoique …

Comme avant

Avant l’écotaxe, on sentait que le lisier de porc à hautes doses en zone granitique n’était pas durablement excellent pour les nappes phréatiques bretonnes, et que la fermeture des abattoirs GAD sentait la compétitivité allemande, mais ça aurait fait rigoler tout le monde si on avait parlé de se déguiser en schtroumfs rouges pour aller saboter des routes gratuites.

Haine

D’autant que tout le monde qui lisait, ou comprenait le Français oral, savait que, régionalisme et clientélisme obligent, la Bretagne bénéficierait sans même besoin de reculade gouvernementale, d’une niche fiscale pour les transporteurs routiers exonérés  à 50% du péage (concédé en partenariat public-privé parce que ça fait plus « moderne » que l’économie mixte et que la puissance publique n’a plus les moyens de ses ambitions à force d’erreurs, de dérives et de fuites), de l’écotaxe dite « nationale », en principe destinée à financer la politique environnementale.

Au travail !

Qui eût cru que les rebelles radicaux de l’étape trouveraient « normal » de payer 55 Euros un bonnet de bagnard (fabriqué en France, certes, à base de laine vierge écologique, certes) pour aller respirer du pneu brûlé et du gaz lacrymogène importé ?

Qui eût pensé que les patriotes économiques bretonnants se fendraient de 45 euros pour se déguiser en commandant Cousteau avec une copie de bonnet de scaphandrier (en pure laine vierge tricotée en Bretagne, certes) d’avant l’invention du détendeur ?

Qui eût supposé que les djeuns fashion victims de Bretagne adeptes des marques portées par des sportifs professionnels trouveraient 24,90 Euros à gaspiller pour un bonnet 100% acrylique made in Dieu sait où, par qui, et comment, à porter 2 heures, le temps d’une manif avec les vieux agriculteurs du coin sous le haut patronage de communicants politiques Parisiens ?

Enfin, peu importe, l’affaire a été rondement menée, le truc est officiellement « suspendu » (lire : supprimé sine die, mais pas officiellement pour ne pas avoir à payer un dédit de 800 millions d’euros avant le changement de majorité si possible, les prochaines élections au moins), alors les Bretons « normaux » n’auront pas à fouiller leurs placards à la recherche de vieux bonnets rouges du temps où les Français moyens pouvaient s’offrir le ski, de bonnets de père Noël du temps où ça se faisait de fêter l’anniversaire de Jésus et de se déguiser pour amuser les mômes en attendant minuit pour ouvrir les cadeaux (maintenant, on se dépêche pour être les premiers à revendre les cadeaux sur LeBonCoin ou eBay), ou de trucs genre farces et attrapes à deux balles achetés en leur temps pour une fête déguisée. Sauf s’ils sont mobilisés contre le gouvernement provisoire de Paris, son fiscalisme frénétique, son amateurisme approximatif, et son affolement pathétique, mais c’est, en principe, un autre sujet.

Rouge ?

Ceci twitté, il ne faut pas se tromper de « combat », ni jeter l’écotaxe à l’eau de la mer(de) bretonne, moins encore tirer sur la mauvaise cible ou flinguer à tort et à travers tout azimut.

Emploi

Le Président est coupable, certes, et pour bien plus que l’écotaxe.

Foutu

Il est dangereux, certes, et pas seulement pour l’emploi réel et la société normale.

Hollande

Et il a beau nez rouge, certes, mais pas incontestablement du modèle rebelle breton.

Gné hé hé ...

Mais il serait irresponsable (et techniquement stupide compte-tenu de sa calvitude) de lui chercher des poux dans la tête, d’abord parce que ce serait mauvais pour ce qu’il reste d’image de la France, ensuite parce que les institutions, les questions préalables de constitutionnalitude, et toussa-touça, le protègent efficacement jusqu’au moins 2017, et il serait aussi fou qu’un fonctionnaire ou un citoyen en CDI de filer sa dém’ sur un moment de déprime, tant qu’il lui reste des fusibles, des gens qui le présument légitime et innocent parce qu’élu par 51% des veaux nationaux ayant pris la peine d’aller voter sous Prozac, H, ou influence politicienne plus toxique encore, en mai 2012, et qu’il n’y a personne de crédible dans son camp, ni en face, pour le remplacer.

Made in France

Mieux vaudrait négocier avec lui, comme avec Bernard Tapie en son temps, mais sans indemnité transactionnelle, ni arbitrage, pour éviter les contestations ultérieures. Lui proposer un long préavis, jusqu’à 2017, genre cohabitation avec des gens raisonnables, en compensation du nettoyage au karcher des pires lapins crétins toxiques et sectaires du gouvernement de maintenant.

Personnalité

A minima, d’un bon nettoyage par le vide des clowns de Bercy. Non  pas que ça sera facile de trouver assez de volontaires pour remplir les bureaux de ministres et …seillers techniques, maintenant que le roi est nu et que les petits marquis vont avoir du mal à s’amuser au mécano industriel, à ramener au bercail des exilés fiscaux, ou à faire croire aux marchés financiers que la qualités des infrastructures, la performance fiscale, l’éducation des djeuns, le dialogue social, le TGV à l’heure et toussa-touça justifient une dette de 100% du PIB et des déficits de 4 ou 5% à taux AAA … Mais maintenant que Bricq a branché Ubifrance sur la BPI et fait régler le bug en Californie qui faisait souci à son mari, que Montebourg a reconnecté les irréductibles de la CGT de Goodyear avec son pote le boss de Titan, que Pellerin a laissé Niel lancer son éléphant blanc numérique subventionné à la Halle Freyssinet, que le successeur de Cahuzac a fait voter une ou deux lignes de sa PLF dans l’hémicycle vide, que Hamon a compris que l’économie solidaire ne marche pas sans une économie normale, et que même ce chauve dksiste dépressif de Mosco a pêcho sans même devoir aller jusqu’en Bretagne avec un bonnet rouge pour se protéger le neurone (le bracelet brésilien, c’est autre chose, c’est pour draguer aux cafés pour intellos de la rive gauche), il est temps de remanier au moins à Bercy, et de mettre au boulot avec vue sur la Seine et le quartier chinois les retraités Lamy, Lauvergeon, le gars du rapport sur le choc de compétitivité dont on a déjà oublié le nom, quelqu’un qui soit pote avec Christine Lagarde et parle anglais pour les négos de consolidation de dette de Club de Paris avec le FMI, et quelqu’un qui parle allemand et sache utiliser un téléphone portable sécurisé, pour tenter ne négocier l’unification franco-allemande avec Angela Merkel avant qu’il ne soit trop tard et que la France soit condamnée à une co-gestion de la zone Euro-CFA avec Athènes, Nicosie et Lisbonne sous tutelle de Franfcort …

Cazeneuve-Moscovici-reprise-economique-en-vue

Maintenant.

Renaud Favier – 29 octobre 2013 – Café du matin à Paris – Compétitivité – English

Qu’on soit normalement supporter politique et/ou sportif (c’est comme intégriste religieux, mais plus facile, on n’est pas obligé de lire un livre), énormément militant canal historique, ou pas très impressionné, ni intimidé, par les politiciens et déconomistes français contemporains baisocrates, alcooliques, baisocrates alcooliques, ou d’autres partis (pastis ?), on peut télécharger des livres électroniques, gratuits ou au prix d’un café en terrasse dans un quartier normal de Paris, sur la plateforme française Youscribe (nb le format pdf disponible sur Youscribe est assez pratique sur grand écran et moins fantaisiste que ePub à l’impression en format A4), ou sur Amazon pour les contribuable patriotes exemplaires défenseurs en mode über-tartuffe de première catégorie des librairies, et de l’avenir d’une certaine idée de la civilisation. Quelques exemples en cliquant sur les icônes ci-dessous.

               
               
         
           
          

Et il y a aussi du plus « atypique » (et gratuit).

Bad in France Couverture         
Et du plus « business » (gratuit, of course).
Frenchonomics Small           
. . .
Le bonus : la déconomie, une science http://www.youtube.com/watch?v=mW0dlAAMki4
Bonus 2 : la compétitivité, un métier http://www.youtube.com/watch?v=wRS0eFa3Yo4
Bonus 3 : l’international, enjeu crucial : http://www.youtube.com/watch?v=Sr2RxH9AEX0

Pain blanc, pain noir, peu importe pourvu que les cigales françaises en aient cet hiver …

Buvard-Cigale-fourmi_10

Maintenant, on est sérieusement en automne : le changement, c’est vraiment pour bientôt.

schwarzbrot-logo

Bien sûr, on peut rester dans le déni encore un peu, en France, le temps de quelques cafés à des terrasses de bistrots sympas à Paris.

ori-plateau-ardoise-cafe-gourmand-x2-2159Bien entendu, les politiciens professionnels peuvent promettre encore un peu de brioche à crédit pas cher aux Français, pour gagner en 2014, et préparer 2017 et plus si affinités.

Avec-un-café

Bien évidemment, un « shutdown » plus ou moins massif, ou pas, aux Etats-Unis n’a en soi guère plus d’importance pour la « prospéritude » à crédit de la France qu’un déplacement en bande organisée (mais sans la star du commerce extérieur, décidément hors-jeu, maintenant, avant même le remaniement du gouvernement provisoire) de François Hollande à Cherbourg pour célébrer la vente (à crédit) au Mozambique pour un petit 200 millions d’euros d’un machin flottant assemblé en France (dont l’impact net en commerce extérieur reste à évaluer en fonction des options et du sourcing, et dont le résultat final en balance des paiements dépendra de pas mal de facteurs mais pourrait être assez peu glorieux comme cela arrive avec certains « grands contrats » aussi prestigieux et utiles en saison électorale qu’économiquement désastreux, mais qui sauve quelques centaines de job jusqu’après les élections de 2014, un peu comme quand la première madame Hollande prétendait sauver Heuliez en jetant l’argent du contribuable par les fenêtres de l’usine de Cerizay (penser à relire Tchekov) pour faire assembler de petites horreurs électriques rendues obsolètes par les vrais constructeurs et par la Bolorémobile avant même leur lancement commercial) et faciliter son parachutage sur les terres du courageux ami de l’actuelle madame Hollande.

Cherbourg, 30 septembre 2013

Après Florange, les chantiers navals de Cherbourg le 30 septembre 2013 : le Président de la République ClubMed en exercice fait des pique-nique de pain blanc sur les terres électorales de ses ministres pas encore hors-jeu

Mais tout le monde sait que, même si le café est offert, l’ardoise est trop lourde pour les petits bras des « gentils » petits Français.

Ils sont gentils ...

Enfin, ce ne sera pas la première fois que les Français seront condamnés à la chicorée avec au mieux (?) du Schwarzbrot, au pire (?) des rutabagas cultivés au fond du jardin.

4864X

De toute façon, il faut cultiver son jardin au pays de (la promo) Voltaire, et un régime moins doucereux ne fera de mal à personne à Paris et alentours, du moment qu’il reste équilibré (et démocratique, mais pas comme en 1933 chez les Huns ou en 36 chez les nôtres, l’Europe et le monde n’avaient pas aimé) et qu’on ne manque pas (trop) de pain.

manifestation-de-marmottes-2

Sinon, hiberner ?

Renaud Favier – 1er octobre 2013 – Café du matin à Paris – Compétitivité – English

Qu’on soit normalement supporter politique et/ou sportif (c’est comme intégriste religieux, mais plus facile, on n’est pas obligé de lire un livre), énormément militant canal historique, ou pas très impressionné, ni intimidé, par les politiciens français contemporains baisocrates, alcooliques, baisocrates alcooliques, ou d’autres partis (pastis ?), on peut télécharger des livres électroniques, gratuits ou au prix d’un café en terrasse dans un quartier normal de Paris, sur la plateforme française Youscribe (nb le format pdf disponible sur Youscribe est assez pratique sur grand écran et moins fantaisiste que ePub à l’impression en format A4), ou sur Amazon pour les contribuable patriotes exemplaires. Quelques exemples en cliquant sur les icônes ci-dessous.

               
               
         
           
          

Et il y a aussi du plus « atypique » (et gratuit).

Bad in France Couverture         
Et du plus « business » (gratuit, of course).
Frenchonomics Small           
. . .
Le bonus : le jour de la marmotte (re)viendra http://www.youtube.com/watch?v=l4TYRLjpjYI
Le bonus 2 : « Fais toi porter pâle … » http://www.youtube.com/watch?v=sbnj0LLxH74 
Le bonus 3 : « Je suis un dieu … » http://www.youtube.com/watch?v=9x_ASl6u3cU

Et s’indigner contre la barbarie en général et les coups de godillots sur la Syrie en particulier, non ?

Non a la guerre

Tout, son contraire; autre chose, pire, moins pire, un peu vrai, ou très faux … peut être pensé, dit, répété, récité, contredit, crié, murmuré … sur la situation (pas réjouissante, bien sûr, pas acceptable, bien entendu, pas pire que dans tant d’autres lieux où les guerres économique, médiatique et écologique font rage et tuent silencieusement dans l’indifférence générale, quelle que soit la jolie ville, la multinationale sponsor platine et la marque de l’hôtel confortable où se passe le G20 du trimestre, le jamboree environnemental de l’année, ou le lancement en grande pompe du nouveau média, « e » ou pas mais invariablement supposé du siècle, que ce soit une ancienne journaliste ex de maître du monde comme pour le copié-collé parisocrate du Hufingtruc pour twittos, un fils de famille über-bobo -beau, ça se discute, chacun ses goûts- pour le revival du Magazine de l’Homme Moderne, ou onsaimaimpaki pour VanityFrance, qui serve de personne sandwich) en Syrie.

bla_bla

Le mieux, ce matin, pour ne pas s’y perdre trop n’y se mettre au régime avalage de couleuvres assaisonnées aux langues de vipères, c’est quand c’est un gars à peu près normal, même si médiocrate et médiaphile comme tout le petit monde qu’aime bien les journalistes paresseux encore en mode retour de vacance avec bracelet brésilien pourrissant au poignet et bronzage sans maquillage, c’est quand les phrases sont assez courtes et avec une idée par phrase de Dupont-Aignan. C’est un peu agaçant quand c’est tellement franchouillard que ça ne passe que sur Dailymotion où on ne peut même pas arrêter la pub après 5 secondes comme sur Youtube, mais bon, si on veut du discours en français pas trop langue de bois ou de boa, si on veut du parler un peu vrai en français à peu près correct par un français à peu près propre sur lui sans casseroles visibles accrochées au costard ou restes de joints, cigares ou pire sur les revers, si on n’est pas particulièrement passionné par les ronronnements d’experts télévisuels et autres philosophes de salon TV, et si on supporte le côté geignard paléo-gaulliste de ce vieux gendre idéal renégat du RPR incrusté dans l’Essonne (c’est où, l’Essonne ? C’est pas le coin ou Valls avait son job avant de faire ministre ?) de « NDA », parfois carricatural mais généralement honnête intellectuellement, sans mauvaises fréquentations connues, et pas systématiquement lapin crétin, c’est sans danger de le mettre en coin d’écran 5 minutes avec le café : http://www.dailymotion.com/video/x146djk_nicolas-dupont-aignan_news

seguin_dupont_inside

Parce que les mots d’un politicien français normalement honnête (pour un notable), normalement intelligent (pour un énarque), pas encore cacochyme revanchouillard à la Chevènement ou donneur de leçons planqué au Parlement Européen genre les EELV, les Le Pen ou le Mélenronchon, et normalement patriote (pour un français), même casse-bonbon tendance charentaises et baguette, sur des sujets simples (pour l’économie, la compétitivité, l’avenir des djeuns, les rythmes scolaires, l’écologie ou le social, on ne sait vraiment pas qui on pourrait écouter plus de 30 secondes sans vomir, éclater de rire, ou s’étouffer en essayant de faire les deux la fois), c’est toujours mieux que les éléments de langage des godillots domestiques répétant les mantras de leurs sponsors voyageant en première classe sans même passer aux grands hôtels biens garnis où leurs marionnettes s’agitent face caméras entre un cocktail de presse et une soirée plus ou moins entre soi plus ou moins bling-bunga.

Nicolas Dupont-Aignan 006

Et puis quelqu’un qui trouve qu’il serait normal que le Parlement puisse auditionner les « Services » de temps à autres, plutôt que d’écouter des vieux notables répéter ce qui est écrit dans les photocopies de rapports bidonnés et/ou  qu’ils n’ont pas lus, ne peut pas être fondamentalement mauvais (pour la France, en tant que député, parce que la Présidence, ou tout autre fonction nécessitant compétence, intégrité et vision, c’est un sujet trop sérieux pour être laissé encore longtemps à des politiciens professionnels français de maintenant).

blabla

Enfin, moi, ce que j’en dis …

carlsberg-astro-moon

Renaud Favier – 5 septembre 2013 – Café du matin à Paris – Compétitivité – English

Qu’on soit normalement crédule, énormément crédule, ou pas crédule, on peut télécharger des livres électroniques, gratuits ou au prix d’un café en terrasse dans un quartier normal de Paris, sur la plateforme française Youscribe (nb le format pdf disponible sur Youscribe est assez pratique sur grand écran et moins fantaisiste que ePub à l’impression en format A4), ou sur Amazon pour les contribuable patriotes exemplaires. Quelques exemples en cliquant sur les icônes ci-dessous.

               
               
         
           
          

Et il y a aussi du plus « atypique » (et gratuit).

Bad in France Couverture         
Et du plus « business » (gratuit, of course).
Frenchonomics Small           

26 juillet, jour de « libération » fiscale pour les salariés français : est-ce bien raisonnable ?

nouvelle-declaration-impot

Il peut, certes, sembler abusif, sinon délirant, que les salariés français travaillent jusqu’au 26 juillet pour simplement financer les dépenses publiques. Cf Le Figaro :
http://www.lefigaro.fr/impots/2013/07/24/05003-20130724ARTFIG00498-les-salaries-francais-travaillent-jusqu-au-26juillet-pour-financer-les-depenses-publiques.php

PHO0f8707aa-f47f-11e2-8583-97f10ddf409f-400x800

Surtout quand on voit les exils fiscaux et niches fiscales des riches citoyens et grandes entreprises d’un côté …

impots-budget-2011-vla-flou-vla-L-2

Crédits : Lasserre

… les exemptions de charges et dérogations aux devoirs communs des moins favorisés, petits, sans grade, et autres bénéficiaires de crédits d’impôts, de l’autre.

impot-sportif

Mais ces impôts ne servent pas seulement qu’à payer des pâtes aux truffes, des villas indécentes, et des prostitué(e)s en bandes organisées aux uns …

887415655

… des intérêts, honoraires, factures, et commissions aux autres …

10 june 13-19 editorial cartoon PURGE CORRUPTION final

… et des privilèges et avantages à ceux qui devraient être les derniers à se servir mais qui ont décidé, avec le soutien tacite de la médiocratie, qu’il en serait autrement.

La_Justice_La_Presse_La_Politique

Une partie des 7 mois travaillés jusqu’ici a servi aux contribuables de classe moyenne de France à s’autofinancer une sécurité sociale performante même si gabegique, des services publics formidables même si très mal gérés, et des infrastructures utiles même si financées n’importe comment et entretenues surtout quand ça permet au moins autant de corruption que du neuf.

caricature-evasion-fiscale

C’est rassurant, non ?

Renaud Favier – 27 juillet 2013 – Café du matin à Paris – Compétitivité – English

 

Qu’on soit normalement imposable, énormément imposable, ou pas imposable, on peut télécharger des livres électroniques, gratuits ou au prix d’un café en terrasse dans un quartier normal de Paris, sur la plateforme française Youscribe (nb le format pdf disponible sur Youscribe est assez pratique sur grand écran et moins fantaisiste que ePub à l’impression en format A4), ou sur Amazon pour les contribuable patriotes exemplaires. Quelques exemples en cliquant sur les icônes ci-dessous.

 

               

 

               

 

         
           
          

Et il y a aussi du plus « atypique » (et gratuit).

Bad in France Couverture         
Et du plus « business » (gratuit, of course).
Frenchonomics Small