Vous aimez le #PenelopeGate … attendez le(s) prochain(s) épisode(s)

L’affaire du #PenelopeGate, c’est un genre de sous Ocean’s Eleven scénarisé par des vendeurs de publicité (qui devraient être) en retraite depuis des lustres, et joué par de vieux intermittents, ou un remake low-cost de Ocean’s Twelve sans musique, ni éclairage, ni attaché de presse ?

En tout cas, le truc incontestable, c’est que #Fillon a un petit air de George Clooney …

Et comme dans le film, le casino et l’écosystème de fatcats sont loin d’être exemplaires …

Comme dans la toile, y’a pas un personnage moins médiocre que les autres …

Comme dans le casse pour téléspectateurs, on se laisse prendre au jeu …

Comme au grand écran, ça flingue dur, et on devra attendre la fin pour savoir qui a trahi, foiré, ou filé à l’anglaise (ou pas), qui gagne, se raccroche aux branches, ou tire des marrons du feu (ou pas), qui se la coule en bord de piscine, est enterré mort ou vif dans le désert, croupit en taule (ou pas).

Le truc qui cloche dans la VF, c’est le casting franchouillard gagne-petit, voire carrément provincial ramasse-miettes … pourvu que les prochains épisodes soient plus glamour !

Vivement mercredi, le jour de la sortie des films à Paris !

RF -Saint Valentin 2017

PS : « Le saviez-vous ? », bonne question

Houston, we have a problem in #Paris, #France …

Françosi Holande Rain ManAu début du quinquennat de François Hollande, ses électeurs les plus lucides et les observateurs étrangers voulaient espérer que ce serait Jean-Claude Duss à l’Elysée, que sur un malentendu, ça pourrait marcher.

Quand il a nommé Manuel Valls à Matignon, tout le monde a voulu croire que la 2ème moitié du mandat serait moins pi(t)re.

Hélas, on est passé de « Les Bronzés sous la pluie » à « Rain Man is back, and he is bad » …

RAIN MAN

Renaud Favier – 11 octobre 2014

Ciao les filles … #Remaniement #Hollandettes #France

1053103_french-minister-for-equality-of-territories-and-housing-duflot-arrives-at-the-elysee-palace-in-paris-to-attend-the-weekly-cabinet-meeting

Donc, à part Mosco, Peillon et deux inconnus, c’est une douzaine de « Hollandettes » qui dégageront, avant ou après les Européennes, si ce que croit savoir le Canard Enchaîné se confirme. Le sujet du couple EELV, c’est encore autre chose, ça fera l’objet d’un agenda spécifique.

Cécile Duflot

Crédits : NA !

Quelques machos et autres conjoints exemplaires de femmes politiques s’en réjouiront (et ne verront aucun inconvénient à ce que Ségolène Royal succède à Manuel Valls à l’Intérieur, elle y sera moins toxique qu’à la BPI, et ça fera bien moins polémique qu’une femme aux Anciens Combattants dont pas mal sont musulmans).

femme-et-politique

Crédits : Tastet

Quelques féministes radicales s’inquiéteront, au vu de la vie privée du Président normal, du risque que les femmes fassent les frais du changement, maintenant que la séquence du symbolisme et des communautarismes s’efface au profit de celle des responsabilités.

journee-femme-wc-bd-humour

Mais à moins d’être particulièrement à côté des ses pompes et/ou provocateur, François Hollande n’aura aucun mal à respecter la parité en intégrant de nouvelles concubines femmes dans son nouveau gouvernement reflétant le paysage politique français d’après les municipales.

egalité-politique

Crédits : Wingz

Et bien, ça promet …

Renaud Favier – 26 février 2014 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

Let's Walk the TalkPS : Vive les femmes ! http://www.youtube.com/watch?v=uZ-su2dKvG0

#Paris2014 : Hidalgo #PS #EELV #Modem #FDG 57% – NKM #UMP #UDI #FN #BricedeNice 43% … et alors ?

Sisters don't Act

French politicians don’t act, they talk on TV

La politique française, ce n’est pas comme les jeux olympiques de Sotchi, aucun favori ne tombe bêtement sur une plaque de verglas (DSK en 2012, c’était « impensable ») et jamais un miraculé ne gagne la médaille d’or (Chirac en 1995, c’est l’exception qui a confirmé la règle).

Sisters

On connait leurs chansons

Alors comme les parisiens sont majoritairement fonctionnaires et/ou biobos, les autres étant étrangers pas inscrits pour de bonnes ou de mauvaises raisons, morts pas tous électeurs sauf chez les Tiberi et autres exilés Corses ou Marseillais, résidents à l’étranger pour motifs fiscaux ou entreprenariaux, ou inscrits dans le village de leur résidence secondaire (cf le nombre d’amis facebook et autres twittos vivant à Paris et candidats dans tel ou tel village de côte d’Azur ou autre région de villégiature) … il faudrait un tsunami de Seine pour que ce qui doit arriver à NKM n’arrive pas.

Ne restez pas là

Ne restez pas là …

la politique #IRL, ce n’est pas un conte de fée pour grands enfants, c’est du réalisme.

paris-hilton-feels-like-everyone-hates-me-grumpy-cat-they-do

Les vilains sentiments …

Enfin, les listes électorales sont finalisées (pour les partis sérieux qui ne bidouillent pas en fonction d’enjeux locaux dont tout le monde se fiche dans les états-majors, ont « dealé » avec leurs supplétifs depuis longtemps, et ne cherchent pas de têtes d’affiches au dernier moment).

Toujours abstrait

Toujours abstrait …

Jusqu’ici tout va bien pour tous le petit monde des futurs conseillers de Paris à 4000 euros mensuels nets plus privilèges y afférents, et pour les futurs zélus de partout en France, même si tout pourrait ne pas marcher comme prévu dans les sondages, sur un malentendu.

Bulletins de Vote à Paris

Que sais-tu de mes rêves ? …

Maintenant, pour les citoyens électeurs, les militants plus ou moins godillots, et autres gens plus ou moins « normaux » qui attendent les résultats des élections pour déposer un dossier de logement social et/ou de place en crèche, c’est « Wait & See », comme disent les stagiaires d’agences de communication politique anglo-saxonnes.

Toujours absents …

Jusqu’ici, tout va bien à Paris, mieux qu’à Kiev en tout cas, pourvu que ça dure …

Renaud Favier – 19 février 2014 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

Let's Walk the Talk

PS : La sociologie politique de Paris au XXIème siècle, c’est à la louche gauches 55-57 % et droites 43-45%, basta cois, et pour les municipales 2014 en France, même les pires corrompus, incompétents, ou les deux à la fois, seront réélus sauf dans quelques coins où les extrêmismes sont à la mode, front des gauche ou front national, peu importe. Se promener sur les marchés pour serrer des paluches et/ou distribuer des tracts qui ne seront pas plus lus que n’importe quelle publicité jetée dans les boites aux lettres sur le chemin de la poubelle, claquer l’argent des tribuables et mécènes en réunions Tupperware et autres banquets de supporters, vidéos Youtube pour godillots des canaux historiques et meetings à gogos transportés en bus subventionnés, ou se prostituer pour passer sur quelques mauvais plateaux TV de plus que les autres sur des chaines que personne ne regarde à des horaires où les honnêtes électeurs bossent, cherchent du boulot ou sont occupés à vérifier les devoirs de leurs mômes ou la toilette de leurs anciens, ne sert qu’à répartir les sièges au Conseil de Paris (4000 euros, zéro boulot, pas de présence imposée, jamais de contrainte de se lever tôt pour prendre le TGV les jours où une TV française est à Bruxelles comme pour député UE) entre les femmes d’anciens ministres, les enfants de vieux bar(b)ons parisiens, et les recalés de la « vraie » politique au sein de chaque « bloc », that’s all, folks.

monkey

#ExceptionCulturelle, vous avez dit « Exception française » ?

Le-systeme-du-cinema-francais-paie-t-il-trop-ses-acteurs_portrait_w532

Avant, le cinéma français impressionn(ist)ait les intellos du monde entier (et faisait souvent rire et pleurer, parfois penser, les citoyens francophones et/ou francophiles après le boulot, l’école, le rendez-vous Pôle Emploi ou d’autres activités pour citoyens oisifs n’ayant rien de plus utile à faire que d’aller au ciné, genre sportifs, rentiers, taxis, ou politiciens à Paris).

image

Mais c’était avant que les crocodiles et autres sauriens (vauriens ?) de l’exercice de l’exception culturelle d’état, les requins et autres prédat(u)eurs du 7ème art en économie mixte, et les gens à poil et à vapeur du mélange des genres ne monopolisent les caméras, les subventions, et les écrans pour leurs affaires privées.

L'exercice de l'état

Maintenant, Sabine Azéma, Josiane Balasko et autres vieux intermittents doublent du cartoon infantile de propagande subventionnée, avec les taxes piquées aux gens qui ont encore un boulot productif et imposable, par les Tanguy fonctionnaires du ministère réputé « de la culture« .

affiche_tante_hilda_definitive_basse_def_logof

Ceci twitté, c’est toujours mieux que « Vive la France » (version daubasse 2013, parce que le film homonyme de Michel Audiard de 1974 était comestible, sinon un chef-d’oeuvre), les vidéos genre ABCD sur www.france.fr ou les films de voyages du Pépère 2 aux Amériques sur http://www.Elysee.fr.

Vive la France

Vive l’exception française !

Renaud Favier – 11 février 2014 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

* * *

Let's Walk the Talk

PS : Vive l’exemplarité française ! http://www.youtube.com/watch?v=Zdk2skqen3A

PS 2 : Vive la Liberté, et la Révolution http://www.youtube.com/watch?v=vdZKTBiM6cU

PS 3 : Et vive le Président François ! http://www.youtube.com/watch?v=-k4FBjTpS8k

L’ABCD(EF)-aire des genres de la politique politicienne #Paris2014

coque-iphone-paris-humour Love

Personne de sensé ne croit une seconde que la couleur politique du maire de Paris influe en quoi que ce soit la capacité à flotter sur ses vieux ors de la métropole capitale musée de la France qui coule en sonnant du cor de chasse en scooter, ni que le rattachement de l’équipe municipale à tel ou tel club de professionnels de la politique régionale ou nationale puisse changer la donne pour l’horaire de ramassages des ordures, la vitesse moyenne de circulation dans les embouteillages, la recette moyenne dans les hôtels pour étrangers et/ou partouzards et autres lieux de vi(c)e pour VIPeople noctambules pas trop dans le besoin, ou le taux d’incongruités respirées, entendues, vues, avalées quotidiennement par les mômes en maternelle de maintenant.

I-think-Im-love-with-Paris-now

Mais si les citoyens d’île de France en général, et les électeurs parisiens en particulier, étaient des gens sensés, on le saurait depuis longtemps : on ne croiserait pas tant de bar(b)ons, fils de bar(b)ons et petits-enfants de bar(b)ons dans les couloirs des palais municipaux et sur les panneaux électoraux ; on n’élirait et ne ré-élirait pas tant d’incapables, conjoints d’incapables et proches d’incapables parachutés au Conseil de Paris et dans tant d’autres sinécures municipales où une indemnité de deux ou trois SMIC s’ajoute aux privilèges en nature sans aucune contrepartie, ni présence exigée ; et les communicants, porte-paroles et groupies militantes pour compte de tiers « chefs de file » (on dit comme ça, maintenant, pour ne pas avoir à expliquer entre deux portes ou sur un marché pourquoi la personne dont on voit la bouille sur la photo est en queue de liste dans l’arrondissement mais pourra néanmoins se la couler douce au Conseil ou dans un autre bon fromage municipal) ne perdraient pas leur temps pour distribuer des tracts que personne ne lit, heureusement tant ils sont tout juste du niveau de ceux des marabouts de quartiers.

House Brain

Ceci twitté, on aura 6 bulletins de vote possibles à Paris en mars, du plus sérieux au plus fantaisiste, à très gros traits :

Anne Hidalgo : no comment, la mama barbapapa a suivi de bons cours de diction, a une feuille de route « à la Hollande » genre « capitaliser calmement sur les 55 ou 60% de résidents en appartements sociaux et bénéficiaires de parking ventouse pas cher dans la rue acquis à la gauche plurielle après la mort ou l’exil de tous les riches et petits riches parisiens pas inscrits dans la circonscription de leur résidence secondaire, pas d’aspérité, clientélisme soft, et refus du combat frontal quitte à « perdre » les débats TV qui n’ont aucune importance sur des chaines que personne ne regarde », et elle passe plutôt bien avec son conjoint inexistant genre monsieur Merkel, son appart’ juste classe moyenne sup’ sans gadgets de hipster, ni souvenir de baba-cool, ni Télérama sur la table du salon, et ses fringues et cheveux maintenant juste comme il faut. Pour Anne, ça roule cool.

auto-tamponneuse-paris-insolite-humour

Peu importe que l’on ne sache pas où l’on va, si on y va avec détermination

Bébé Sarko NKM : que dire de la Versaillaise sans se mettre à dos la susceptible polytechnicienne et tous ses congénère bien nés, bien diplômés et bien protégés, sans se faire des ennemis irréductibles parmi les sarkozistes de tous âges (il en existe de jeunes …) et les promeneurs de chiens dans les beaux quartiers de la vieille droite gentille et pas trop malhonnête mais mollasse et hasbeen depuis que le RPR a fait surfer Giscard pour tuer Chaban et finir ses jours avec Chirac, genre Fillon-Bayrou (dont l’éternelle égérie a rejoint le camps des Versaillais pendant qu’il se demandait s’il n’allait pas se Pacser avec Hollande Bidochon après avoir failli épouser Ségo Chabichou), ou risquer un procès en diffamation de son coiffeur, de ses conseillers en com’, ou du producteur des concerts pour vieux de Carla Bruni ? Bébé Sarko a du mal, et s’en donne, comme écrivaient les profs d’avant dans les bulletins d’élèves besogneux mais limités.

2CV Paris Humour

Zyva !

Comiques du Front des gauches. Que dire de la blonde chefesse de file de chez Mélenronchon sans briser le coeur de tous ces Biobos Parisiens pas si ballots qui en ont marre des usual suspects, ont compris que les « verts » français sont des « fakes », aiment bien le slogan « Qu’ils s’en aillent tous ! », cherchent un vote protestataire pas délirant (donc pas les nano partis anti-UE des droites genre le petit truc du gendre idéal de province Dupont-Feignant ou pires chasseurs de voix dans les clubs de bridge, et gauches du temps des usines et des étudiants qui fumaient, et autres restes des cauchemars trotskistes), mais préfèrent voter pour un énarque de plus de 60 ans ayant été ministre parce que c’est rassurant comme une 4L ou une 404 première main héritée d’une vieille tante à garage chauffé ?

Tour Eiffel et voiture rouge- Paris

Débris du FN : comment expliquer que le FN ait parachuté de Picardie un cacochyme sosie bègue jamais vu à la TV du patron de Total, avec pied à terre en banlieue ouest et tailleur auto-entrepreneur retraité de chez Old England, si ce n’est par un genre de deal avec l’UMP, le FN s’abstenant de combattre à Paris en échange d’une paix armée, voire d’un soutien passif dans des provinces du Sud-Est ou d’ailleurs gagnables par le Front de Droite ?

Paris Hotel de Ville

EELV : ràs, le jeune qui porte le drapeau #EELV a l’air plutôt sympa, mais avoir comme principale promesse de libérer Paris du Diesel quand l’alternative est nucléaire, ça ne marche pas trop, et que reste-t’il comme base électorale à des gauchistes anars phagocytés par le PS et débordés par le FDG jusque sur l’écologisme, grignotés côté biobos des centres depuis le ralliement de Corinne Lepage à François Hollande, puis Anne Hidalgo, et même pas en monopole sur les homos de droite depuis que NKM drague dans le Marais. En plus, les vieux apparatchiks planqués à l’Assemblée, au Sénat et au Parlement européen donnent une image déplorable d’inefficacité bureaucratisée du mouvement « Vert » à la française, tandis que les quelques fonctionnaires de l’agit-prop recyclés dans la défense de Snowden ou la lutte anti-ACTA sont tellement inutiles qu’ils ne seront même pas tous ré-investis en 2014.

Foufou des beaux quartiers. Soyons charitables, c’est habile, compte-tenu de son niveau de QI, de la part du frère Beigbeder qui ne sait pas écrire d’avoir compris qu’il n’avait aucune chance en parachuté dans le XIIè arrondissement populaire où son chauffeur ne trouvait jamais de place de parking pour le panzer, et de s’être replié vers le siège du chic VIIIème de ses boites d’investissement dans des terres agricoles bradées par les kolkhozes et assimilés, ou laissées pour solde de tout compte par les paysans ruinés en Ukraine et Argentine, pour essayer d’obtenir une carte de parking toutes zones à Paris et quelques abonnements aux opéras et salles de concert via le Conseil de Paris. Et puis s’il joue le surfeur sous-marin pour le compte de Copé et autres UMPiste de la droite dite « forte », peut-être finira-t’il par être pris plus au sérieux à l’UMP qu’au Medef.

Brice de NIce Humour

L’ABCD(EF) de l’égalité politique, quand certaines sont infiniment plus égales que les autres, mais font leur spectacle dans la cour de récréation avec les petits, ça devient l’ABCD d’une réalité politicienne pas très sexy, à Paris.

Chimulus Urtikan Frgide Barjot HLM

Crédits : Urtikan / Chimulus

Mais what else ?

Renaud Favier – 1er février 2014 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

* * *

Let's Walk the Talk