Bon, (les primaires) #PS, c’est fini, on passe à (la campagne) #Macron, maintenant

primaires-ps

Crédit : Deligne / Urtikan

Martine Aubry a dit en son temps (quand elle truandait pour piquer la présidence du Parti à Ségolène Royal alors encore régulière de l’actuel stagiaire énachécé à l’Elysée, si je me souviens bien) : « Après le passage de François Hollande, même les toilettes ne marchent plus … ».

Maintenant, avant même les derniers banquets élyséens du président Normal, on tire (à balles réelles) la chasse sur les restes du PS.

Mais cela n’a aucune importance, le petit monstre de Hollandkenstein et Compagnie est en marche triomphale, et marche sur toutes les têtes de la voie rapide de la gauche Porsche Cayenne, voyages en classe business, et Filles à 5000 la soirée, pas le mois (honni qui penserait trop fort à ce à quoi je pense).

aplantu-macroncid_image002_png01cfc2a0

Crédit : Plantu

Hollande joue encore les secrets, mais Ségolène ne cache même plus son soutien à celui qu’elle considère, à juste titre, comme « le candidat de la gauche », et Hamon a gagné d’avance la belle primaire, parce que Valls risquerait de mordre les mollets du nouveau champion de la gauche caviar parisienne.

Le mercredi, c’est (le Canard Enchainé, aussi) les sorties cinéma, mais comme il n’y a rien de bien cette semaine (le jury du César du plus mauvais film hésite entre la pénible primaire de la gauche canal palliatif, la promenade presque solitaire de Hollande dans le désert chilien, la tournée de promotion business classe de Macron chez les donateurs exilés fiscaux près des niches à pétrodollars, et la boule puante jetée dans le marigot des emplois de complaisance, sinon fictifs, et autres abus plus ou moins considérables dans le championnat de France de la politique française), j’hésite entre  le DVD de « Very Bad Trip » et , avec le sandwich-demi-café au comptoir (c’est moins cher, ça pue le tabac et le diesel en terrasse, et il fait u  froid de gueux).

Reno – 24 janvier 2017

Le FN bénéficierait de soutiens russes, selon Mediapart … quel scoop !

ob_d9ac55_source-nvo-3403-03

Le stagiaire dépressif de permanence de fin d’année chez Mediapart a trouvé un fond de tiroir sur le prêt d’une banque russe au FN, et un twit de hacker prétendant avoir copié-collé des échanges de SMS entre deux popoffs évoquant Marine le Pen, la Crimée, et un soutien réciproque entre les blonds Poutine et Marine.

La belle affaire …

Quand bien même y aurait-il eu intervention du Kremlin pour faciliter un prêt au FN, les montants sont faibles, il n’y a pas financement illégal, ni enrichissement personnel, ni même compte secret à l’étranger …

Mediapart devrait plutôt fouiller du côté des politiciens, partis et mouvements pouvant sérieusement espérer gagner le second tour de la présidentielle (pour Macron, certains y croient, après l’irrésistible ascension de Poutine sorti de nulle part il y a bientôt 20 berges et toujours là, toujours plus incontournable, le shocking mais bien réel Brexit, la cocasse victoire de Trump contre les médias et instituts de sondage, et la surprise Fillon de la primaire LR face au chauve qui n’a pas pu le battre, et à l’ex qui s’en fut piteusement dés le 1er tour) et massivement aux législatives, si c’est du croustillant qu’ils veulent offrir à leur (é)lecteurs pour Noël.

Bien sûr, on peut trouver tout à fait acceptable que Poutine soutienne qui il veut, ici ou là, pourvu que ce soit sans (trop de) disproportion de moyens, de dissimulation d’amitiés financières, ni de vicieuseries sur le web qui feraient brailler les hipsters mauvais perdants de gauche (pléonasme) comme si le piratage était l’apanage d’untel ou d’unetelle …

Néanmoins, le financement par puissant étrangère est en principe un peu en dehors des usages de maintenant en France … imaginez que les communistes chinois, les islamistes du Golfe pétrodollarique, les dingues vénézuéliens ou nord-coréens, les exilés fiscaux londoniens, les geonpis de Californie, les français de l’étranger d’ici ou là (honni qui « c’est pour ramener pas que des pièces jaunes de sous-préfectures comme le gros Douillet qu’on a inventé les sénateurs et députés des français de l’étranger » y pense) ou les fantôme lybiens financent des politiciens et/ou des partis (si c’est le pognon du tribuable qui se lève tôt pour payer des impôts, no soussaille, sauf si c’est un tribunal d’arbitrage qui décide et une personnalité qui peut servir de fusible et d’écran de fumée qu’on peut mettre en cause sans trop de risque de boomerang) …

Que ne médirait-on pas contre les bénéficiaires, les intermédiaires, les trésoriers (quand vous n’êtes pas un cador mais quand même un type à peu près fiable et que vous avez fait Hec ou un truc du genre, on vous colle à la compta du parti, histoire de vous faire porter le chapeau quand les casseroles tintent, sinon ça fait désordre de devoir envoyer au Canada ou virer de Bercy un vrai ponte ambitieux et vu à la TV) et tous receleurs de l’écosystème, du plus stagiaire assistant parlementaire au plus grand requin patron d’agence de pub, de RP ou de conseil internet, vendeur de papier pour affiches de campagne, proxénète ou dealer de drogue et/ou 4/4 surpuissants ?

Mediapart, vaste programme …

RF – 22 décembre 2016

PS : rappel, de Gaulle payait ses timbres, pas comme le premier attaché parlementaire stagiaire en CDD venu, et son électricité, pas comme le moindre ex parachuté passé chez EDF en redescente de cabinet ministériel ou après 2 ans de bons et loyaux service en syndicat étudiant proche du PC  ou du PS (ce n’est pas un pléonasme, il existe un genre de syndicat étudiant de droite, lointain fillot du GUD et autres aimables jeunes des années où il n’était pas aussi confortable et sans douleur que maintenant de se dire anti-communiste, voire réac), il avait même renoncé à son indemnité d’ex-président, se contentant de sa retraite militaire. Une certaine, autre idée de l’exemplaritude.

de-gaulle1

La primaire de droite s’annonce bien (mais le débat fera moins de buzz que #KimKardashian)

 

kim-kardashian-sexy-selfie

Illustration avec des images sexy de Kim Kardashian, parce que si on met des photos des candidat(e)s, le buzzomètre va être raplapla

Si l’on envisage de voter à droite « normale » à l’un, l’autre, ou aux deux tours de l’élection présidentielle de 2017, il semble dans l’ordre des choses, si cela n’est pas pratiquement trop compliqué (le bureau de vote pour la primaire dépend de l’inscription sur liste électorale au 31 décembre 2015, les « citadins » inscrits dans le village de leur résidence secondaire devront faire le déplacement même si le temps est pourri, et ceux qui sont inscrits en ville mais passent tous les week-end au grand air devront faire un effort, tandis que les Français de l’étranger pourront voter par internet, sous réserve de pré-inscription avant le 16 octobre), de lâcher 2 euros pour tenter d’assurer la présence de son favori au moins au second tour de la primaire. Tout ce que vous n’avez jamais eu très envie de savoir et encore moins de demander sur la primaire ouverte de la droite et des centres des 20 et 27 novembre http://www.primaire2016.org

Si l’on prévoit de voter à gauche « normale », foin de noeuds au cerveau sur la morale et blablabla, la primaire est ouverte et l’on peut aller voter moyennant les deux balles réglementaires, une signature qui n’engage à rien, et le don à LR d’une adresse e-mail qui peut-être celle qu’on utilise pour faire envoyer les publicités et demandes d’amitiés louches sur facebook …Alors pourquoi diable se priver si l’on a envie de nuire à un ou plusieurs candidats, ou d’aider celui qu’on considère comme le moins pire (en cas de second tour LR / FN), ou le moins impossible à éliminer au 1er tour (certains pensent encore qu’un candidat PS, voire FDG, pourrait arriver au second tour, et affronter la le Pen en un 21 avril à l’envers, sur un malentendu, surtout si la droite « normale » joue sa primaire en mode Tontons Flingueurs). Blabla complet dans Libé, qui a trouvé un « philosophe » pour en tchatcher http://www.liberation.fr/debats/2016/10/09/faut-il-aller-voter-a-la-primaire-de-droite_1520736

Si l’on a décidé de voter pour l’un des fronts protestationnistes (FN ou FDG), de soutenir  un candidat de témoignage (perso, en 2012, comme cela n’avait aucune importance, j’ai voté au 1er tour pour l’ouvrier qui avait une bonne bouille et paraissait sincère, et je regrette moins ce bulletin que celui du second tour, quand j’ai voulu croire que Hollande serait un genre de sous-Blair, ou mini Schroeder, sans imaginer une seconde qu’il s’avèrerait un nano-Mitterrand génération avec la classe de Nicole Bricq, la vision stratégique de Cécile Duflot, la compétence économique de Martine Aubry, la puissance intellectuelle d’Harlem Désir, et une libido de collégien), ou de s’abstenir, rien n’empêche d’aller jouer au chamboul’tout, avec ou sans consigne de vote de son leader maxi-mots de prédilection …

Bref, ça vaut le coup de s’intéresser un brin au sujet de la primaire de droite, voire d’investir une petite heure pour jeter un oeil au débat à la télé, si on préfère voter pour du « vu à la télé en vrai », plutôt que de se cogner les commentaires des programmes économiques ou les avis d’experts sur Twitter, consultants politiques pour chaines TV, ou autres Influenceurs autoproclamés sur Youtube ou dans la presse peoplitique.

Compléments sur le premier des trois débats programmés, du 13 octobre (21h-23h, en direct sur TF1) : https://renaudfavier.com/2016/10/13/ce-soir-a-la-tele-ya-pas-la-7eme-compagnie-dommage/

Renaud Favier – 13 octobre 2016

Le tri sélectif, c’est compliqué, alors le tri électif …

Pedagogie a roulette pas loin de Paris Plages c Renaud Favier

Camion Poubelle de Paris, 4 août 2016

Quand on voit ce(ux) qu’on voit dans les poubelles parisiennes (nb pour les victimes de l’illettrisme, on ne jette pas ses capotes usagées dans la rue, et on ne remplit pas les bacs à recyclables de ses vieux mégots), on se demande si les générations « bac pour tous » savent (é)lire …

Elephant rose en promenade en Panzer du cote du Louvre pres de Paris Plages 3 aout 2016 c Renaud Favier - copie

Boite à ordures de Paris (honni qui un culturapparatchikdegoche y verrait), 3 août 2016

 

Ceci médit, on peut avoir du mal à faire la différence entre une poubelle à roulettes sur le trottoir et une boite à ordures ramassant des pros (près) du trottoir, surtout si on est un peu daltonien (honni qui « je vois là les Dalton » y chantonne) …

Poubelle de trottoir à Paris le 2 aout 2016 c Renaud Favier

Poubelles de Paris, 2 août 2016

 

Bonne route à toutes les poubelles et à ceux qui les conduisent.

Renaud Favier – 4 août 2016

Avec les M&M’s Macron & Montebourg, le #PS touche le fond

S’il y a un point du bla-bla de François Hollande avec lequel on ne peut qu’être d’accord, c’est qu’il n’a pas de concurrence à gauche (il a dit « pas d’alternative », en un lapsus on ne peut plus révélateur sur Europe 1 le 17 mai, ce qui est un brin plus autoritaire), ni du côté de ces dames du PS canal historique genre Aubry ou Royal, ni parmi les frondeurs à la ramasse dont on a oublié jusqu’aux noms, ni chez les écotartuffes réduits à espérer que Hulot les ramassera à la petite cuillère pour essayer de dépasser leurs 2% canal habituel, moins encore chez les éléphanteaux qui se prennent pour le jeune (SIC, fool Monty aura en 2017 55 berges dont plus de 30 comme politocard au PS et depuis 2 ans un emploi fictif chez un marchand de meubles) lion ou le phénix autoproclamé du socialisme à la française (bête à concours administratifs dont l’expérience consiste en un stage chez Rothschild, un passage comme conseiller à l’Elysée, et un parachutage comme porte-valise de Sapin à Bercy).

MMS Macron Montebourg

#ÇavapasmieuxducôtédeschevillesdesdingosMMS

RF – 17 mai 2017

 

 

L’autre front protestationniste (celui de Mélenchon) n’est pas non plus une option

Le FN, c’est populiste, vulgaire, pas crédible, sans humour, et vaguement inquiétant, l’affaire est entendue.

Les Frondeurs et autres rebelles d’opérette d’autour du PS et des vrais-faux centres, c’est pareil, mais un peu (à gauche ?) plus caviar, et totalement bidon.

Le Front de Mélenchon, c’est pareil, mais (nettement plus) à gauche, courant insoumis à grande gueule nostalgique du « Grand Soir ».

Depuis 2012, Mélenchon, au demeurant attachant si on supporte ses vociférations d’ado gâté éternel et son prêchi-prêcha avec citations de Jaurès et mines de cabotin surjouant Cyrano comme si c’était du Brecht, ou vice-versa, et vraisemblablement assez sincère et authentiquement indigné dans son délire paléo gauchiste post-hippie, se prend pour le post Bolivarien (honni qui « bon à rien y pense ») Hugo Chavez sauce Paris-Bruxelles (en Thalys 1ère classe offert par le camarade tribuable comme tous les intermittents de luxe de haute et basse-cour du triste spectacle politicien franchouillard) …

En 2017, Hollande aura mis la France dans l’état du Venezuela bananier soviétisé de Chavez, économie bousillée, richesses dilapidées, démocratie flinguée, corruption institutionnalisée, politiciens décrédibilisés, talents exilés et/ou patrons de chambres d’hôtes, diplomatie gesticulante de Guignol, guerre (plus ou moins) civile (plus ou moins) larvée …

Sur un malentendu, ça peut marcher pour le Jean-Claude Duss du Paysage Peoplitique Parisien (mais les biobos de plus de 50 ans sont un peu revenus de ses envolées à la Fidel Castro insoumis parce que le champagne est tiède, et les chômistes en culottes courtes et citoyens sans-dents pas encore abstentionnistes semblent avoir une préférence électorale pour l’autre front protestationniste roi de la démago indignée, ou espérer un pirate providentiel, un frondeur prodige plus qu’un éjacalculateur candidat précoce génération Juppé Fabius Bayrou Filoche surfant sur la vague Bernie Sanders) qui veut mourir sur scène …

En tout cas Méluche rend un fier service à Hollande (qui lui avait envoyé l’ascenseur en l’invitant au dîner de C…astro à l’Elysée, graal de tout bon gauchiste mondain de salon parigot) en stérilisant les véléités de primaires à gauche plus radicalement que Duflot (ou autres tartuffes de l’écologisme professionnel genre Dany le Rouge et truffes du gauchisme peint en vert potemkine au balai brosse), et moins ridiculement que le toujours velléitaire, mais de moins en moins vert, Hulot ou les plics et blocs usual suspects de l’ultra-gauche groupusculaire de chez Besancenot ou encore (plus) pi(t)re.

Allez mon Rocky ! #‎MélenchonCestJeanClaudeDussDéguiséenChavezJouantRocky2017‬

Melenchon 2017

Quand j’étais gamin, une vieille cousine qui prétendait avoir connu François Mitterrand jeune, disait à qui voulait l’entendre : « Si on n’est pas de gauche à 20 ans, c’est qu’on n’a pas de coeur … si on est encore sincèrement de gauche à 40, c’est qu’on n’a pas de cerveau » (Méluche ajouterait probablement, parce que l’homme qui n’est pas sans qualités a plus d’humour que le militant : « Si on n’est pas Front de Gauche de 7 à 77 ans et plus si affinités, c’est qu’on n’a pas de cojones … et ça ne risque pas de s’améliorer si Mélenchon prend le pouvoir en 2017 parce qu’il va les faire couper à tous les sociaux-traitres »).

RF – 11 février 2016