Si, Sissi, on va sortir par le haut de 2020 ! #BonneAnnée2021 #HappyNewYear

La pente est raide, mais y’a (encore) de la lumière

Je dis pas que 2021 s’annonce en mode tapis rouge avec ascenseur social à volonté et à tous les étages, ni qu’on rasera gratis sans se barber toute l’année et plus si affinités, moins encore que des paquets dingues de pétales de fleurs fraîches vont accompagner les pas de tout le monde dans toutes les cordées sous le soleil et le grand ciel bleu ou étoilé selon les horaires …

Je dis que quand faut y aller, faut y aller, et que s’il faut se mettre au ski de randonnée plutôt que de se les geler sur un télésiège diesel prohibitif, c’est ni plus crétin, ni moins écolo, que si Bercy n’a pas investi le surendettement généralisé seulement que dans de l’inutile, c’est peut être pas plus dramatique que ça que la France ait un peu compris que mettre ses économies dans l’immobilier rbnb de Paris biobogaucho et surconsommer le reste en conneries et livraisons en vélo nucléaire en attendant les drones Amazon ou une pizza imprimée en 3D confiné devant son écran ou en bord de piscine pour les donneurs de leçons de morale les plus privilégiés, ça avait moins de sens qu’acheter des trucs nécessaires en proximité et des actions de boites encore un peu françaises pas trop mal gérées tentant vaille que vaille de créer ou au mois maintenir un peu d’emploi réel, et puis que de toute façon, on n’a pas trop le choix, soit on remonte la pente avec nos petits pieds, soit on sort du jeu avec un gros pied au QI alors que franchement on avait toutes les meilleures cartes en main, et qu’il nous en reste toujours plus qu’à plein de gens dans le monde qui se sortent les doigts plutôt que de passer des concours de fonctionnaires en priant « pourvu que ça dure et que les salaires, primes, indemnités, avantages, privilèges et retraites du public continuent à être payés grâce aux impôts des uns et à la dette qu’on repasse aux futurs tous, voire surpayés pour les plus chanceux, cumulards, voire pas très exemplaires (notez que 8500 balles de retraite pour Mélenchon, si le chiffre aimablement divulgué par un questeur de l’Assemblée Nationale ( https://www.bfmtv.com/politique/retraite-melenchon-assure-ne-pas-savoir-combien-il-touchera-le-1er-questeur-de-l-assemblee-lui-repond_AV-201912220048.html ) est juste, ça lui suffira à peine pour payer l’impôt sur la fortune immobilière et les frais d’entretien du patrimoine accumulé en une vie de politique politicienne, sauf s’il arrondit ses fins de mois en RBnB ou location a des camarades dans le besoin de logement).

J’ignore quelle(s) raison(s) a le sage de montrer la lune, et tout autant si l’idiot a tort ou (dé)raison de regarder le doigt selon l’adage (attribué à la Chine, comme le virus qui secoue le monde ces temps-ci, coïncidich, nicht ?), de toute façon mieux vaut regarder vers le haut pour ne pas commencer 2021 avec des vertiges …

Bref, que vous soyez plus ou moins bien placé dans la cordée, que vous finissiez 2020 plus ou moins déprimé, et que vous vous soyez exilé à l’étranger ou comptiez en France encore au moins une année résider tant que votre bagnole n’est pas brûlée, que vos motifs réels et sérieux nonobstant le fisc et autres ordinaires contrariétés de rester pas ne sont pas carbonisés, et que vos gosses scolarisés ne sont pas irrémédiablement sur une voie de garage à carte de syndicalisme étudiant pour tout viatique engagés, il me semble souhaitable de lâcher 2020.

Bon tout pour 2021 en France et orbi, regardez vers le haut, mais faites gaffe à ne pas vous prendre les pieds dans le tapis (même, surtout rouge).

RF – 2020 est bientôt fini, c’est pas trop tôt !

PS : oui, c’est super narcissonombriliste d’illustrer des voeux avec une photo de soi-même-je, au demeurant aussi sexy qu’un selfie de bankster okboomer à cravate ressortie du 20ème siècle, mais si quelqu’un a mieux à proposer, genre photo de chat mort ou vif, paysage de paradis perdu ou pas, ou truc marrant copié-collé du ouaibe sans trop se fairche pour les doigts d’auteur, y’aka m’envoyer une vraie ou virtuelle carte de vœux avec une image plus convenable (ou pas) de votre goût à vous, et on en reparlera à la saison de voeux pour 2022.

La Marseillaise, on peut la chanter, ou l’écouter en silence, mais la dénigrer sur facebook, c’est très bof …

« Ce chant que les peuples du monde en lutte pour leur liberté se sont approprié est devenu international et fait partie du patrimoine de l’humanité » (Jack Lang).

Tout est dit, le reste n’est même pas littérature pour twittos simplets et geeks en Moon-Boots dans facebook.

Mémorial-de-La-Marseillaise-1-1024x686

Crédits : Eugénie Cantier

Napoléon, qui n’en était pas trop fan, en aurait dit : « Cet air a des moustaches » (rien à voir avec Twin-Twin, calamiteux trio élu par les internautes pour représenter la France, dernier à l’Eurovision, parce qu’il n’y avait pas de place d’après-dernier). Bel hommage.

 

Renoir en a fait un film émouvant, à l’instigation du Front Populaire, à l’époque où le progressisme ne consistait pas à cracher son chewing gum sur le drapeau français pour insulter l’Histoire de France et outrager la mémoire des morts pour la République et notre Liberté.

Qui peut ne pas en tomber raide d’amour, de cette Marseillaise, après l’avoir entendue sortir de la guitare de Baden Powell, en un temps où la paix et la Liberté semblaient encore des luxes à chérir ?

Quel(le) Français(e) vivant(e) et pas paralytique ou muet(te) peut ne pas se lever et chanter avec bonheur et fierté ?

Telle est la question, écrirait Shakespeare, s’il s’intéressait aux Gaulois de maintenant …

Renaud Favier – 14 Mai 2014

Aquilino Morelle a (des) raison(s) de démissionner, mais il n’aurait jamais du être recruté à l’Elysée

capture-13

Bref, soit le désormais ex conseiller particulier de François Hollande (après avoir été directeur de campagne de Montebourg et rédacteur du rapport sur le Médiator) a dépassé les bornes, pourtant sacrément insurmontables, de l’indécence ordinaire chez ces gens-là et scié sa propre branche en incarnant le soutien à la candidature de Valls à Matignon (et en faisant lustrer ses godasses sur mesures au bureau alors que c’est justement le boulot des conseillers, de cirer des pompes et plus si affinités), soit le Président a un plus proche (de lui ou des amis et mécènes à qui il doit son CDD bien nourri et confortablement logé à l’Elysée) à recaser, soit le conjoint de la directrice de cabinet d’Aurélie Filippetti sert d’écran de fumée, de fusible, et/ou de punching-ball pour le président de la République et son entourage à l’évidence en situation de fragilité nerveuse (avoir dit publiquement à Clermont-Ferrand qu’il n’a pas vocation à être réélu, ni peut-être même à se présenter en 2017, c’est étrange, voire inquiétant comme communication).

4458461-claude-serillon-a-gauche-et-aquilino-620x345-1

Quoi qu’il en soit, Morelle dégage de l’Elysée, maintenant, ce qui semble raisonnable.

Valerie Trierweiler At Francois Hollande's Vincennes Campaign Meeting - Paris

On peut  cependant se demander si l’Elysée, supposé inondé de CV tous plus excitants les un que les autres en mai 2012, n’aurait pas pu éviter de recruter un gars au sujet duquel il suffisait de surfer 5 minutes sur Google, de passer 3 coups de fils et de regarder ses chaussures, pour constater que, si la petite histoire du Sofitel de Venise était péché véniel, si l’opportunisme n’était qu’à peine supérieur à la moyenne de la profession, et si les échos de conflit d’intérêt offraient un pratique levier en cas de besoin, le social-démocratisme de l’individu était aussi sincère que celui de Roland Dumas du temps de François Mitterrand ou de Cécile Duflot quand Jean-Marc Ayrault était à Matignon, et son instinct politique aussi sûr que celui de Villepin sous Chirac ou les compétences économiques d’Arnaud Montebourg.

Morelle montebourg nouvelle France

Mais peut-être monsieur Morelle était-il parmi les moins pires « sur le marché », et possiblement ce pauvre François Hollande lui-même non-choix aux primaires du PS et choix par défaut à la présidentielle, a t’il été condamné au deuxième, voire troisième choix pour ses conseillers, comme pour ses ministres et autres godillots inconditionnels. Le temps n’est plus aux Jacques Attali, ni même aux Henri Guaino, acceptant de travailler comme des esclaves pour un salaire de cadre supérieur normal dans un milieu de politiciens médiocres et fonctionnaires n’ayant pas réussi à trouver un vrai job dans le privé bénéficiant de privilèges de stars du show-business et d’un niveau de vie de footballeurs professionnels avec zéro boulot (tout au plus un discours à lire de temps en temps entre l’apéro au champagne et le fromage), zéro obligation de résultat (au pire une cote de popularité restant au-dessus de 15%), et parachute doré garanti (rien de moins que l’IGAS pour les vrais losers, un poste d’ambassadeur à l’Unesco, à l’ONU ou au Vatican pour les vrais amis, à l’IMA ou au Tunnel du Mont-Blanc pour ceux qui ont de gros dossiers sur des trucs vraiment louches et/ou compromettants).

2014-04-18T110605Z_814280350_PM1EA4I104T01_RTRMADP_3_FRANCE_0

L’exercice de l’état français est glamour, mais n’est jamais un long fleuve tranquille (et l’eau est pleine de crocodiles plus ou moins impatients, de piranhas plus que moins affamés de pouvoir et autres nourritures terrestres, et de tourbillons mortels pas toujours prévisibles), doivent se dire pas mal de gens à l’Elysée, alentours, voire jusqu’à Clermont-Ferrand, ces temps-ci.

Renaud Favier – 18 avril 2014

L’ABCD(EF)-aire des genres de la politique politicienne #Paris2014

coque-iphone-paris-humour Love

Personne de sensé ne croit une seconde que la couleur politique du maire de Paris influe en quoi que ce soit la capacité à flotter sur ses vieux ors de la métropole capitale musée de la France qui coule en sonnant du cor de chasse en scooter, ni que le rattachement de l’équipe municipale à tel ou tel club de professionnels de la politique régionale ou nationale puisse changer la donne pour l’horaire de ramassages des ordures, la vitesse moyenne de circulation dans les embouteillages, la recette moyenne dans les hôtels pour étrangers et/ou partouzards et autres lieux de vi(c)e pour VIPeople noctambules pas trop dans le besoin, ou le taux d’incongruités respirées, entendues, vues, avalées quotidiennement par les mômes en maternelle de maintenant.

I-think-Im-love-with-Paris-now

Mais si les citoyens d’île de France en général, et les électeurs parisiens en particulier, étaient des gens sensés, on le saurait depuis longtemps : on ne croiserait pas tant de bar(b)ons, fils de bar(b)ons et petits-enfants de bar(b)ons dans les couloirs des palais municipaux et sur les panneaux électoraux ; on n’élirait et ne ré-élirait pas tant d’incapables, conjoints d’incapables et proches d’incapables parachutés au Conseil de Paris et dans tant d’autres sinécures municipales où une indemnité de deux ou trois SMIC s’ajoute aux privilèges en nature sans aucune contrepartie, ni présence exigée ; et les communicants, porte-paroles et groupies militantes pour compte de tiers « chefs de file » (on dit comme ça, maintenant, pour ne pas avoir à expliquer entre deux portes ou sur un marché pourquoi la personne dont on voit la bouille sur la photo est en queue de liste dans l’arrondissement mais pourra néanmoins se la couler douce au Conseil ou dans un autre bon fromage municipal) ne perdraient pas leur temps pour distribuer des tracts que personne ne lit, heureusement tant ils sont tout juste du niveau de ceux des marabouts de quartiers.

House Brain

Ceci twitté, on aura 6 bulletins de vote possibles à Paris en mars, du plus sérieux au plus fantaisiste, à très gros traits :

Anne Hidalgo : no comment, la mama barbapapa a suivi de bons cours de diction, a une feuille de route « à la Hollande » genre « capitaliser calmement sur les 55 ou 60% de résidents en appartements sociaux et bénéficiaires de parking ventouse pas cher dans la rue acquis à la gauche plurielle après la mort ou l’exil de tous les riches et petits riches parisiens pas inscrits dans la circonscription de leur résidence secondaire, pas d’aspérité, clientélisme soft, et refus du combat frontal quitte à « perdre » les débats TV qui n’ont aucune importance sur des chaines que personne ne regarde », et elle passe plutôt bien avec son conjoint inexistant genre monsieur Merkel, son appart’ juste classe moyenne sup’ sans gadgets de hipster, ni souvenir de baba-cool, ni Télérama sur la table du salon, et ses fringues et cheveux maintenant juste comme il faut. Pour Anne, ça roule cool.

auto-tamponneuse-paris-insolite-humour

Peu importe que l’on ne sache pas où l’on va, si on y va avec détermination

Bébé Sarko NKM : que dire de la Versaillaise sans se mettre à dos la susceptible polytechnicienne et tous ses congénère bien nés, bien diplômés et bien protégés, sans se faire des ennemis irréductibles parmi les sarkozistes de tous âges (il en existe de jeunes …) et les promeneurs de chiens dans les beaux quartiers de la vieille droite gentille et pas trop malhonnête mais mollasse et hasbeen depuis que le RPR a fait surfer Giscard pour tuer Chaban et finir ses jours avec Chirac, genre Fillon-Bayrou (dont l’éternelle égérie a rejoint le camps des Versaillais pendant qu’il se demandait s’il n’allait pas se Pacser avec Hollande Bidochon après avoir failli épouser Ségo Chabichou), ou risquer un procès en diffamation de son coiffeur, de ses conseillers en com’, ou du producteur des concerts pour vieux de Carla Bruni ? Bébé Sarko a du mal, et s’en donne, comme écrivaient les profs d’avant dans les bulletins d’élèves besogneux mais limités.

2CV Paris Humour

Zyva !

Comiques du Front des gauches. Que dire de la blonde chefesse de file de chez Mélenronchon sans briser le coeur de tous ces Biobos Parisiens pas si ballots qui en ont marre des usual suspects, ont compris que les « verts » français sont des « fakes », aiment bien le slogan « Qu’ils s’en aillent tous ! », cherchent un vote protestataire pas délirant (donc pas les nano partis anti-UE des droites genre le petit truc du gendre idéal de province Dupont-Feignant ou pires chasseurs de voix dans les clubs de bridge, et gauches du temps des usines et des étudiants qui fumaient, et autres restes des cauchemars trotskistes), mais préfèrent voter pour un énarque de plus de 60 ans ayant été ministre parce que c’est rassurant comme une 4L ou une 404 première main héritée d’une vieille tante à garage chauffé ?

Tour Eiffel et voiture rouge- Paris

Débris du FN : comment expliquer que le FN ait parachuté de Picardie un cacochyme sosie bègue jamais vu à la TV du patron de Total, avec pied à terre en banlieue ouest et tailleur auto-entrepreneur retraité de chez Old England, si ce n’est par un genre de deal avec l’UMP, le FN s’abstenant de combattre à Paris en échange d’une paix armée, voire d’un soutien passif dans des provinces du Sud-Est ou d’ailleurs gagnables par le Front de Droite ?

Paris Hotel de Ville

EELV : ràs, le jeune qui porte le drapeau #EELV a l’air plutôt sympa, mais avoir comme principale promesse de libérer Paris du Diesel quand l’alternative est nucléaire, ça ne marche pas trop, et que reste-t’il comme base électorale à des gauchistes anars phagocytés par le PS et débordés par le FDG jusque sur l’écologisme, grignotés côté biobos des centres depuis le ralliement de Corinne Lepage à François Hollande, puis Anne Hidalgo, et même pas en monopole sur les homos de droite depuis que NKM drague dans le Marais. En plus, les vieux apparatchiks planqués à l’Assemblée, au Sénat et au Parlement européen donnent une image déplorable d’inefficacité bureaucratisée du mouvement « Vert » à la française, tandis que les quelques fonctionnaires de l’agit-prop recyclés dans la défense de Snowden ou la lutte anti-ACTA sont tellement inutiles qu’ils ne seront même pas tous ré-investis en 2014.

Foufou des beaux quartiers. Soyons charitables, c’est habile, compte-tenu de son niveau de QI, de la part du frère Beigbeder qui ne sait pas écrire d’avoir compris qu’il n’avait aucune chance en parachuté dans le XIIè arrondissement populaire où son chauffeur ne trouvait jamais de place de parking pour le panzer, et de s’être replié vers le siège du chic VIIIème de ses boites d’investissement dans des terres agricoles bradées par les kolkhozes et assimilés, ou laissées pour solde de tout compte par les paysans ruinés en Ukraine et Argentine, pour essayer d’obtenir une carte de parking toutes zones à Paris et quelques abonnements aux opéras et salles de concert via le Conseil de Paris. Et puis s’il joue le surfeur sous-marin pour le compte de Copé et autres UMPiste de la droite dite « forte », peut-être finira-t’il par être pris plus au sérieux à l’UMP qu’au Medef.

Brice de NIce Humour

L’ABCD(EF) de l’égalité politique, quand certaines sont infiniment plus égales que les autres, mais font leur spectacle dans la cour de récréation avec les petits, ça devient l’ABCD d’une réalité politicienne pas très sexy, à Paris.

Chimulus Urtikan Frgide Barjot HLM

Crédits : Urtikan / Chimulus

Mais what else ?

Renaud Favier – 1er février 2014 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

* * *

Let's Walk the Talk

Soldes en France … de tous comptes pour les citoyens #Dieudonné et Dassault ?

dieudonne France

Un récidiviste aussi évidemment troublant pour l’ordre public que le citoyen Dieudonné, devrait être jugé par les … médias et citoyens plus sévèrement que le vieux sénateur Serge aux pratiques électorales marseillaises, mais le bras de la justice devrait passer sur tous les présumés innocents.

Serge Dassault Placide

Crédits : Placide

Bien sûr, on peut sourire avec le / du citoyen Dieudonné pour ses outrances contre la France et ses valeurs, de même qu’il valait mieux avoir tort avec Sartre que raison avec Aron,et que c’est bien plus sympa de danser gratuitement à la Bastille sur du zouk de Noah que de faire ses devoirs, et bien plus cool, voire stylé de passer la soirée à faire des quenelles à la Main d’Or que de réviser ses partiels. Ou pas.

Dieudonne Yannick Noah Twitter

Bien entendu, on doit respecter le citoyen Dassault pour ses efforts en, et pour la, France (quel autre entrepreneur français a vraiment créé (pas racheté sur crédits bancaires) et maintenu en France (pas revendu, vampirisé ou délocalisé) des boites championnes du monde comme Dassault Systèmes et Falcon, ne s’est pas exilé avant la fin du dernier millénaire après avoir vendu ses vaches à lait, et a fait le Rafale pour faire plaisir aux fonctionnaires politiciens qui disaient vouloir sauver Snecma, quelques sous-traitants pas encore délocalisés, et une idée vieille-France et anti-européenne de la souveraineté ?). Ou pas.

francois-hollande-serge-dassault-et-jean-yves-le-drian-au-salon-du-bourget_117761

Et on peut penser tout, son contraire, n’importe quoi, de travers, ou pas, et même se tromper et changer d’avis, c’est un des privilèges des citoyens (y compris les politiciens, les juges, et autres candidats aux élections à Paris et ailleurs) français.

DASSAULT-RAFALE

Mais, il est rassurant de constater que la République n’a pas vendu tous les bijoux de famille dés le début des soldes, et que Dassault n’est pas en garde à vue ce soir pendant que Dieudonné agite ses ananas dans sa BMW à Nantes, même si tout ça bande un peu mou, quand même.

481307_384131531677121_255411492_n

Crédit : inconnu

Non ?

Renaud Favier – 9 janvier 2014 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

Bonne Année 2014 à tous, même ceux qui aiment Dieudonné pour de détestables motifs, c’est leur droit, et à ceux qui protègent Dassault pour de mauvaises raisons, cela ne leur est pas interdit.

Santa Joyeux Noël 2014 Crédits : Flubé     bonne année 2014 Crédits Geluck

Restons cool ces temps compliqués, et bon tout vers un avenir serein sous le soleil.

Sail On          Renaud Favier vous souhaite une délicieuse année

* * *

Let's Walk

La France de maintenant n’est plus un pays (pris au) sérieux

François Hollande Dilma Rousseff France Brésil Rafale Dassault

« Regarde Dilma, j’ai amené le patron de Dassault dans mon avion avec les autres patrons des boites que j’empêche de réussir, et il est venu pour boire le champagne au cocktail ! »

La France n’est plus un pays (pris au) sérieux. C’est dommage pour ce qu’il reste de made in France, et ceux qui essayent de le vendre en France ou à l’étranger.

rafale-hec-lula-bresil-commerce-equitable-L-vAVDQP

Crédits : Rodho

Mais ses leaders maxi-mots se prennent très au sérieux. C’est dangereux pour ce qu’il reste de vrais emploi en France, et pour ceux qui en ont besoin pour payer leurs factures.

nicole-bricq-francois-hollande-et-laurent-fabius

« Bon, Laurent, on va rater encore quoi, et où, avec la sénatrice écolo que je croyais avoir mise hors d’état de nuire en la placardisant à Bercy, maintenant ? »

Et les Français croient sérieusement que recopier à grands frais, sans les Anglais, ni les Européens, le Concorde en plus petit est un grand prodige national qui justifie de re-veauter pour les mêmes fonctionnaires politiciens, professionnels de la politique, et politiciens à professionnel(le)s. C’est dangereux pour ce qui reste de la France, et ceux qui sont plus ou moins obligés de rester en France à cause de la scolarité des mômes, de la sécurité social(ist)e, de l’impossibilité de vendre un patrimoine immobilier normal, ou de l’égalité des sexes.

Rafale France

Pourtant, la majorité des générations qui a le droit de vote a au moins le BEPC et sait (un peu) lire, sinon élire, en France, même si on est groupie des diplômés en déconomie politique, en comptabilité particulière, ou en ingénierie de l’échec programmé, et fan de champions du du grand oral permanent mais jamais coupable, de ne pas se tromper tout le temps, de ne pas re-veauter consciencieusement pour ceux qui ont tout couaqué, de ne pas remettre encore et toujours ses godillots dans les pas des fatcats qui ratent tous les virages …

Francois-Hollande-au-Bresil

Le Brésil est un pays sérieux, maintenant que la France n’en est plus un, mais il ne suffit pas de voyager au Brésil, ni même de s’y exiler, pour être (pris au) sérieux.

Ce n’est pas sérieux, et ce n’est même pas drôle.

Renaud Favier – 19 décembre 2013 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

Café du Matin

Net Land Art  Mad in France        Frenchonomics            Compétitivité 2012 couverture

RF

* * *

R.D., victime expiatoire de la politique ordinaire à Paris et/ou habile politicienne normale de France ?

Interlude

Madame R.D. a les honneurs du Point eu égard aux revenus de ses activités professionnelles annexes, mais comme elle semble avoir décidé de poursuivre le média en justice, mieux vaut ne pas copier-coller de photo : L’article du Point du 12 décembre 2013

interlude

Madame R.D. semble pourtant une professionnelle normale, probablement plus méritante et moins privilégiée que la moyenne des habitués de Rolex-Audi-Truffes de la génération Mitterrand-Chirac-Sarkozy, de la politique cynique et cumularde en France en général et à Paris, Bruxelles et Strasbourg en Particulier …

interlude

Une apparatchik exemplaire d’une certaine idée de la survie confortable dans un pays en faillite économique et morale où être entrepreneur est un crime, chômeur une fatalité si on est salarié du privé, privé de retraite normal si on a été un peu trop chômiste, expatrié ou étudiant, interdit de logement social subventionné par les contribuables et les créanciers de la France dans le désordre des choses si on n’est pas pistonné et/ou politicien, et idiot utile pavlovien du vote gauche caviar politiquement correct incontournable si on est un honnête fonctionnaire.

2000-mire-tv-3eabb

Elle n’a pas eu l’honneur d’être nommée ambassadrice à l’Unesco comme sa collègue d’infortune pour cause de disgrâce sarkozienne, Rama Yade (pas non plus X ou ENA), ni parachutée sénatrice comme l’excellente sportive Chantal Jouanno, mais elle ne connait pas l’humiliation d’être obligée de se ridiculiser sur des plateaux TV comme Roselyne Bachelot ou Luc Ferry, ou de faire des ménages chez les banquiers comme … qui vous savez et plein d’autres plus discrets, pour faire bouillir sa marmite et doper ses épinards au beurre salé avec des prestations en ville (entre vils ?) comme XXX, YYY et ZZZ, entre tant d’autres anciens ministres de haut rang n’obtenant pas de fromage genre IMA, de missions permettant de refaire la capote de la R19 de la maison de Ré, ou de rapports à copier-coller sur la haute géopolitique ou le droit des affaires ivoiriennes, comme les vieux de la vieille de la Mitterrandie.

plateau-fromage-tour-eiffel Paris

Mais qui dérange t’elle ?

Anne Hidalgo NKM

Mais qui est-elle, pour qui roule)-t’elle, et où va-t’elle, maintenant ?

Crédits : Louison

(Sur)Vive la France …

Renaud Favier – 12 décembre 2013 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

Café du Matin

Net Land Art  Mad in France        Frenchonomics            Compétitivité 2012 couverture

RF

* * *

Cette réforme des retraites, c’est plutôt comme la retraite de Russie, ou les emprunts russes ?

retraite

Crédits : Mix & Remix

L’inquiétude pour la retraite touche tous les Français, qu’ils en méritent une, ou pas, qu’ils puissent compter sur des privilèges plus ou moins indécents, ou pas, qu’ils aient une vision lucide de la situation des divers régimes, ou pas, qu’il y ait des pseudo-réformes et des votes plus ou moins bloqués, ou pas.

retraite-3

Crédits : Grémi

Avant, c’était déjà très flou, avec le tabou du binz par répartition impossible à réformer, et des centaines de régimes spéciaux, d’avantages particuliers, et d’injustices criantes, mais ça marchait, cahin-caha, d’autant plus facilement que les retraités heureux au soleil ou en banlieue Ouest n’étaient pas très revendicatifs, tandis que les autres n’avaient même pas les moyens de se payer un billet de bus avec supplément fauteuil à roulette en bagage accompagné pour aller manifester.

retraite-01

Crédits : Delambre

Mais c’était avant.

humour_retraite

Crédits : BirdsDessinés.fr

Maintenant, ça devient préoccupant.

humour_retraite_2

Crédits : BirdsDessinés.fr

Maintenant, on a le vote bloqué pour une n-ième réforme(tte) « pour l’équilibre du système dans la justice et la responsabilité financière » : ça sent la retraite de Russie, pour tous les grognards de France qui seront, parce qu’ils ont été chômistes durables, ou parce qu’ils ont bossé une partie de leur vie dans des conditions un peu hors norme (conjoints non salariés, expatriés, contractuels des employeurs publics, commerçants, agriculteurs …), mais un peu plus, ou un peu moins de dette hors-bilan (la dette en bilan va tranquillement vers les 2000 milliards, la dette publique hors-bilan, genre retraites, est en mode TGV vers les 3000 milliards, le total de 5000 milliards représente donc moins de 100 000 euros par citoyen de zéro à 177 ans, une paille) ne va pas ébranler plus la République que toutes ses autres dérives et tous les scandales qu’elle s’offre, pas inquiéter ses créanciers plus que tous les autres délires de Bercy et toutes les coûteuses fantaisies qu’elle offre à voir au reste du monde, ni faire lever un sourcil aux agences de notation qui ont déjà les yeux exorbités mais auxquelles le FMI, et quelques autres responsables de la survie du monde tel qu’on le connait et de l’Europe en paix, ont recommandé de se coudre les paupières fermées.

Maintenant, ça commence à sentir sérieusement l’emprunt russe pour tout le monde, même pour les pépères privilégiés avec des régimes spéciaux, des chapeaux dorés ou la Préfon, parce que croire que les impôts des derniers citoyens et entrepreneurs créant de la valeur imposable en France (on appelle ça le « consentement à l’impôt », maintenant), les taxes sur les visites dans les musées publics ou les boites privées à professionnelles, ou les dividendes des participations de l’Etat et de la BPI dans des boites à la ramasse parce que dirigées par des détachés de Bercy, ou optimisant fiscalement encore mieux que les filiales en France de boites étrangères les mieux conseillées par des défroqués de Bercy, vont suffire longtemps à gager les emprunts servant à payer les dépenses courantes, les investissements rarement productifs, et les retraites, c’est aussi farfelu que penser que les génies nationaux du plan numérique seront plus surdoués que leurs prédécesseurs du national-génial Plan Calcul, que le traitement socialiste 2.0 du chômisme hasardeusement expérimenté maintenant sera plus efficace que le traitement social du chômage pratiqué depuis mai 81, que Hollande allait aux cours de finances à l’ENA ou aux TP de RH à HEC, ou que Montebourg est capable de faire autre chose que de continuer à rater le grand oral comme depuis qu’il a planté le concours de l’ENA (quand on voit les lapins crétins qui en sont anciens élèves, on a du mal à comprendre comment on peut rater si on a bachoté dans les bonnes écuries, survolé les quelques bouquins obligatoires, et appris par coeur quelques éléments de langage rassurants pour le jury, mais personne n’est à l’abri d’un jour « sans », d’un délit de grande gueule, ou d’un coup de pas de chance).

retraites

Crédits : Spinga

En tout cas, ça doit être sacrément compliqué, pour que personne n’arrive à réformer, dans un pays où on a les meilleurs fonctionnaires du monde, les politiciens les plus professionnels du monde, les patrons les plus visionnaires du monde, les syndicats les plus coopératifs du monde, bref les meilleurs partenaires du dialogue social le plus productif du monde.

Crédits : Babouse

Et gager les retraites sur l’exit tax, histoire de solidariser les vivants et les chers disparus ?

Crédits : Jitlo

Réformer, en/la France c’est compliqué … mais what else, Madame la ministre du gouvernement provisoire ?

Crédits : inconnu

Allez France !

Renaud Favier – 26 novembre 2013 – Café du matin à Paris – Compétitivité – English

Frenchonomics     Compétitivité 2012 couverture

« Le progrès, c’est nous » (Fondapol, Paris)

Leprogrèscnous

La fondation pour l’innovation politique (think tank parisien « libéral, progressiste et européen », lire de droite tendance « gaullisme social » comme on disait avant (çàd pas trop genre tous les week-end au golf comme la droite du PS pas complexée, ni par tous les temps au club au Bois de Boulogne comme la gauche de l’UMP pas exilée) organise un évènement bon pour le moral citoyen, samedi 16 novembre 2013 de 0h à minuit à la Maison de la Mutualité, à Paris, retransmis en direct sur internet.

« Pendant 24 heures non stop, plus de 170 intervenants vont se succéder sur scène : femmes et hommes, jeunes et moins jeunes, entrepreneurs, petits et grands, penseurs, artistes, chercheurs, étudiants, enseignants, salariés, patrons, tous citoyens, connus et anonymes montreront que nous sommes le moteur du progrès. Ils vont nous parler de notre Cité, des générations qui viennent, du web, du capitalisme social, du transport, de la ville, du travail, de la croissance, de la santé, de l’entreprise, de la fiscalité, de la planète, du pouvoir, de la générosité, de bien d’autres choses encore et, bien sûr, de l’innovation ! Ils vont faire le récit de ce qui est possible pour chacun de nous, si l’on décide de se faire confiance et de libérer cet immense potentiel d’innovation, source du progrès social et humain. »

http://www.fondapol.org/debats/suivez-en-direct-levenement-le-progres-cest-nous/

Belle initiative. Allez France !

Renaud Favier – 16 novembre 2013 – Café du matin à Paris – Compétitivité – English

Qu’on soit normalement supporter politique et/ou sportif (c’est comme intégriste religieux, mais plus facile, on n’est pas obligé de lire un livre), énormément militant canal historique pour ceux-ci ou contre cela, ou pas très impressionné, ni intimidé, par les politiciens salariés et déconomistes subornés français contemporains baisocrates, alcooliques, baisocrates alcooliques, ou d’autres partis (pastis ?), on peut télécharger des livres électroniques, gratuits ou au prix d’un café en terrasse dans un quartier normal de Paris, sur la plateforme française Youscribe (nb le format pdf disponible sur Youscribe est assez pratique sur grand écran et moins fantaisiste que ePub à l’impression en format A4), ou sur Amazon pour les contribuable patriotes exemplaires défenseurs en mode über-tartuffe de première catégorie des librairies, et de l’avenir d’une certaine idée de la civilisation. Quelques exemples en cliquant sur les icônes ci-dessous.

               
               
         
           
          

Et il y a aussi du plus « atypique » (et gratuit).

Bad in France Couverture         
Et du plus « business » (gratuit, of course).
Frenchonomics Small           

11 novembre, jour de mémoire, jour d’Histoire

Val d'Enfer, Ain (près Cerdon) - Monument aux morts des Maquis de l'Ain et du Haut-Jura

Val d’Enfer, Ain (près Cerdon) – Monument aux morts des Maquis de l’Ain et du Haut-Jura. Inauguré en 1956 par le Général de Gaulle

Ne pas instrumentaliser l’Histoire, mais ne pas oublier le sang versé, ne pas ignorer les hommes sacrifiés, ne pas étouffer l’émotion, ne pas laisser déshumaniser et désincarner le passé, ne pas euthanasier le bon sens, ne pas risquer les mêmes erreurs, humaines, tragiquement humaines.

armistice2

Signature de l’armistice – 11 novembre 1918

Se souvenir. Avoir une pensée. Remercier.

Renaud Favier – 11 novembre 2013